Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

Révisez vos fiches avant l'E3 : les autres

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
 
L'E3 se rapproche à grands pas. Et si Factornews ne pourra s'y rendre, on ne vous a pas totalement oubliés. Quels acteurs du marché seront présents, quels produits proposent-ils aux joueurs, quelles sont leurs situations financières et quels sont les enjeux de l'E3 pour eux ? Nous vous proposons une petite série d'articles pour défricher le terrain.
Et parce que l’E3 ça n’est pas seulement un salon pour les six plus grosses entreprises, faisons un rapide tour d’horizon de quelques autres acteurs importants du marché. Liste non-exhaustive.

Take Two

Un peu plus jeune que ses compères, Take Two s’est développé à partir de 1998 en rachetant BMG, renommé Rockstar Games dans la foulée. A la suite du succès des premiers GTA, l’éditeur grossit dans les années 2000 par une série d’acquisitions de studios et de licences qui vont certes permettre de se faire une place de choix avec  des franchises incontournables (GTA, Bioshock, NBA 2K, Civilization, Borderlands, Mafia, Red Dead, XCOM…), mais ont également mis l’entreprise dans une situation financière délicate. Devenue une proie, Take Two résistera à une OPA d’Electronic Arts en 2008. Il se murmure que Microsoft (en 2008) et Activision (en 2011) seraient également venus toquer à la porte pour discuter d’un rachat. 
Si le chiffre d’affaires et le résultat sont un peu en dents de scie et fluctuent pas mal en fonction des sorties (par exemple, Borderlands 2 et NBA 2K13 avaient boosté les ventes en 2013, GTA V les a mises sur orbite en 2014 -on parle ici d'année fiscale-, mais 2012 était une année creuse), la situation est moins précaire et s’assainit tout doucement.
La grosse attente de l’E3, c’est bien évidemment Red Dead. En annonçant récemment que la franchise avait, tout comme GTA, vocation à accueillir plusieurs épisodes tant que la qualité serait au rendez-vous, Take Two a largement ouvert la porte à une suite à  Revolver et à Redemption. De là à dire qu’il en sera question à l’E3, c’est s’avancer un peu trop, mais on a le droit de rêver. Il serait aussi question d’une nouvelle licence à prévoir pour 2015. Et enfin le nom d’Agent, le jeu d’espionnage et d’infiltration seventies annoncé sur PS3 à l’E3 2009 (!), revient dans les petits papiers, comme  à chaque fois qu’un vaporware voit son dépôt de marque renouvelé.

 Warner Bros

Pour être exact, il est ici question de Warner Bros Interactive Entertainment, une filiale du très massif groupe Warner Bros, et qui s’occupe uniquement de jeux vidéo depuis 1993. Plus ou moins en sommeil pendant des années, WBIE s’est réveillé dans le courant des années 2000 en rachetant des studios comme Monolith ou TT Games, et surtout en dépeçant Midway en 2007. Le catalogue se compose donc désormais des jeux Lego, Mortal Kombat, Batman Arkham, ou encore du LOTR Online et des F.E.A.R. Si Arkham Knight a été repoussé jusqu’en 2015, WBIE a visiblement du contenu du jeu à montrer, et ne devrait pas s’en priver. Mortal Kombat X a déjà été annoncé sur PS4 et One et même chose, on devrait en voir un petit peu plus lors du salon. Enfin façon de parler : il sera surtout question de dévoiler les personnages jouables. Il devrait également être question de Dying Light (le jeu d’horreur de Techland) et de Gauntlet (le clone de Diablo 3).

Konami

Fabricant japonais de jukebox et de bornes d’arcade dès les années 70, Konami est un vétéran du milieu. Ses premiers gros succès apparaissent dès les années 80 avec Gradius, Contra, Castlevania  ou Metal Gear. Après un passage à vide au début des années 90, le passage à la 3D lui fait un bien fou et voit s’imposer des licences comme ISS, PES, Metal Gear Solid, Suikoden ou encore Silent Hill. Malgré tout, cela fait un moment que Konami n’a pas sorti une nouvelle licence marquante, se « contentant » du travail de sa division jeux musicaux (Dance Dance Revolution, Beatmania), de ses jeux de foot (ISS  et PES),  et de la Kojima Productions, qui gère le devenir de Metal Gear et Castlevania.

Du coup, pour l’E3, on attend surtout Metal Gear Solid V : The Phantom Pain, qui fait suite à Ground Zeroes, et PES 2015. Et c’est à peu près tout.

Square Enix

Tout le monde connaît la légende de Square, au bord de la faillite en 1987 et qui se redresse miraculeusement grâce à Final Fantasy sur NES, et qui bien des années plus tard en 2003 fusionne avec Enix, son rival historique, acquérant au passage la licence Dragon Quest. En 2009, Square Enix s’occidentalise en rachetant Eidos, récupérant cette fois-ci Hitman et Tomb Raider. Dans les autres licences phares de Square Enix ayant eu un épisode récent, on citera bien sûr Deus Ex, mais aussi Kingdom Hearts et Sleeping Dogs.
Pour l’E3, Square Enix a prévenu qu’il faudrait s’attendre à quelques petites surprises. Il semblerait que ce soit surtout des localisations occidentales de jeux japonais, comme Final Fantasy Type-0. Final Fantasy toujours, on devrait voir pas mal de contenu de Teathrythm Final Fantasy Curtain Call, en prévision de sa sortie en septembre prochain. Final Fantasy encore et toujours, on attend de voir Final Fantasy Agito, un épisode prévu pour iOS et Android. Final Fantasy enfin,  la rumeur enfle de plus en plus pour du concret à propos de Final Fantasy XV. Peu probable, en revanche un vrai nouveau Kingdom Hearts serait dans les tiroirs, après deux remakes HD. Moins rigolo, une présentation de 30 minutes consacrée à Hitman : Sniper est prévue. Pour rappel, il s’agira de shoot sur mobile et tablette. Enfin, on pourrait en apprendre un peu plus sur le prochain DontNod et, qui sait, sur la suite de Deus Ex HR.

Sega

Sega est, depuis 2004, une filiale de la holding Sega Sammy. Le rachat avait eu lieu suite à l’échec de la Dreamcast. Sega s’occupe de jeux vidéo, Sammy de pachinkos. Tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé de pachinkos. Enfin bref, Sega a beaucoup changé depuis notre enfance. Non seulement la fabrication de consoles  a été abandonné,  non seulement Sonic a du faire la biatch de Mario pour se payer un remake décent (Generations), mais en plus Sega est en train de devenir un vrai éditeur PC. Ça a commencé avec le rachat de Creative Assembly (Total War) en 2005, ça s’est poursuivi récemment lors de la mort de THQ avec le rachat de Relic (les meilleurs jeux de stratégie de tous les temps de l’univers), et jusqu’à la disparition de Sega EuropeSega distribuait le Football Manager de Sports Interactive
 
A noter également qu’en 2013, Sega Sammy a racheté Index Corporation, le propriétaire d’Atlus. Ce qui a pas mal enrichi le catalogue, avec l’arrivée des Inazuma Eleven, Shin Megami Tensei, et surtout des Persona.
Pour l’E3, on s’attend à voir à nouveau Alien Isolation, dont la communication est déjà bien lancée. Il y aura également trois Persona au programme, avec Persona Q : Shadow of the Labyrinth, Persona 4 : Dancing All Night et Persona 4 Ultimax Ultra Suplex Hold (vainqueur du prix du nom du jeu le plus cool du salon). Sega a également du pain sur la planche pour convaincre les joueurs de l’intérêt de  Sonic Boom sur WiiU (et de la série animée qui ira avec), les nouveaux choix de design s’étant déjà attiré les foudres des fans. Et c’est à peu près tout. Comment ça, Shenmue 3 ?

Retrouvez nos autres fiches : Nintendo, Activision, Sony, Ubisoft, Microsoft, et Electronic Arts.
 
Auraient pu être traités : Capcom, Bethesda, Deep Silver, Focus, Paradox, Telltale..., mais on a dû faire des impasses dans nos révisions. On vous souhaite un bon E3, même si nous n'en attendons finalement pas grand chose. En bons connards aigris que nous sommes.