Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

[E3 2017] Premiers awards dans The Darwin Project

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
Hier, The Darwin Project nous avait un peu laissé de marbre durant la conférence Microsoft, mais son concept de reality show avait finalement éveillé notre curiosité. C’est donc avec un certain plaisir que nous avons vu que le jeu était présent au Showcase Xbox aujourd’hui, histoire de poser nos mimines dessus et surtout d’enquiquiner les devs avec nos rafales de questions.
Bon, on ne les a pas enquiquinés de trop, car les deux bougres de bûcherons canadiens barbus présents faisaient deux fois ma taille en hauteur comme en largeur. Et pour cette dernière, il faut le faire. En attendant d’occuper l’un des deux postes de test, j’en apprenais plus sur le concept du jeu. Les 12 esprits tordus de Montréal ont d'abord décidé de faire un jeu de survie façon reality show. Comme ils se sont rendus compte que c’était un poil chiant, notamment pour les spectateurs, ils ont décidé d’ajouter du combat et de transformer ça en battle royale.
 
On se retrouve donc sur des parties qui durent jusqu’à 25 minutes, avec 7 joueurs concurrents et un show director. Ce dernier devra non seulement s’occuper de la réalisation mais aussi pimenter un peu la partie pour satisfaire les spectateurs présents. Il dirige des drones, peut lancer quelques attaques aériennes, faire apparaître des items sur la carte, montrer la position d’un joueur ou encore condamner une partie de la zone de jeu. Au fur et à mesure de la progression du joueur, d’autres “pouvoirs” seront à débloquer.


 
J’ai pu ensuite prendre le pad pour aller me mesurer à la personne à côté de moi ainsi qu’à d’autres devs restés à Montréal pour compléter le nombre de joueurs nécessaires au bon déroulement d’une session. On ne pourra hélas pas s’essayer au mode show director ni au mode spectateur.
 
Il faut donc gérer deux aspects primordiaux : le combat contre ses adversaires, bien évidemment, mais aussi sa barre de froid. Celle-ci descend rapidement et il sera nécessaire de prendre une pause pour faire un feu toutes les cinq minutes environ. Manque de bol, faire un feu est légèrement voyant et génèrera un “indice”. Ce système d’indice permet à d’autres joueurs de venir fouiner pour vous repérer sur la map pendant de longues secondes. Commence alors un jeu du chat et de la souris plutôt marrant, puisque le chassé est au courant de la découverte de l’indice.
 
Les combats alternent rapidement entre mêlée et distance et sont assez dynamiques. Il reste encore un peu de peaufinage pour rendre l’action plus lisible, mais les bases sont bonnes. Ajoutez à cela du craft d’équipement et d’armes, la possibilité de s’allier temporairement avec d’autres joueurs et d’autres surprises à venir, et vous comprendrez qu’on soit un peu hypés.
 
The Darwin Project fait le pari de tout miser sur un jeu multi communautaire qui fourmille de bonnes idées. Si la finition et l’équilibrage sont là, la sauce pourrait bien prendre et transformer ce petit projet en phénomène du jeu multi. Réponse au printemps 2018 pour la sortie sur PC et One en accès anticipé.
Rechercher sur Factornews