Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Suites des déboires d'Interceptor

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
NoFrag est allé cuisiner Interceptor suite à leur rachat de 3D Realms. Il en ressort que George Broussard et Scott Miller sont toujours de la partie. Pour toutes les autres questions importantes comme le devenir de 3D Realms et ses IPs, Interceptor reste assez flou.

Quand on essaye de leur parler de Duke Nukem: Mass Destruction, ils préfèrent s'abstenir. Ils ont été plus loquace sur la question avec RPS tout en pratiquant la langue de bois. Ils expliquent qu'ils n'auraient jamais débuté le développement si tout n'était pas 100% légal et qu'ils ont tout fait pour vérifier que les droits de licences étaient respectés. Pourtant ils n'ont jamais mis à jour le site teaser après la fin du compte à rebours et refusent même de citer le nom du jeu dans l'interview. Accessoirement George Broussard et Scott Miller ont déjà reconnu la boulette et on est étonné que cela ne leur ait pas coûté leur job. On imagine qu'en coulisse ils essayent de régler rapidement le conflit à l'amiable avec Gearbox.

On apprend aussi chez RPS qu'Interceptor veut acquérir les droits de Blood que Monolith a vendus à GT Interactive devenu Infogrames devenu Atari qui est en train de canner. Le plus bizarre est que selon le site de Monolith, les droits de Blood appartiennent maintenant à Warner Bros. Entertainment Inc. On leur souhaite d'avoir un bon avocat pour gérer tout ce boxon. On leur suggère d'employer un expert en licence comme Phoenix Copyright.
Rechercher sur Factornews