Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Virtual Skipper 3

lilo par lilo,  email
Alors que les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas, Nadéo décide de bouleverser l’ordre établi en proposant deux jeux de leur cru qui auraient la prétention, tenez-vous bien, d’être bons. Dit comme ça (« des français qui sortent un bon jeu »), ça peut paraître suspect (hein Sidoine !) et pourtant, un miracle serait-il sur le point d’arriver ? C’est ce que je vais tenter d’élucider en décortiquant la référence absolue des simulations de skipper (et aussi la seule, forcement ça aide) : Virtual Skipper 3.

skipper de rien



Nadeo l’a bien compris « une simulation de bateau ça le fait moyen au niveau des ventes, en plus nous sommes français, il y aurait de fortes chances qu’on se fasse lyncher sur le marché », il fallait donc d’autres arguments qu’une simple simulation digne de ce nom. L’équipe aurait pu choisir d’implémenter des courses de ski-nautiques avec des pandas et des cieux magnifiques, mais le studio a finalement décidé de mettre les bouchées doubles côté technique pour impressionner le petit homme asocial et accro qu’est le hardcore gamer.
Après avoir lancé le jeu, on peut faire face à deux situations possibles : soit on ramasse ses petits yeux globuleux tellement le jeu saccade car votre matos date de plus de 3 semaines (votre configuration est par conséquent totalement has-been); soit on s’explose les mirettes tellement le jeu est beau et on ne regrette pas d’avoir updater son PC il y a trois jours avec un P4 Extrême Edition et une Radeon 9800 Pro pour une modique somme avoisinant les 10 000 francs (ça le fait mieux qu’en euros).



Vous l’aurez compris le jeu est graphiquement très abouti, en particulier le rendu de l’eau ainsi que la modélisation des skippers sont simplement exemplaires et criants de réalisme. Seulement, certains détails viennent rapidement entacher ce paysage idyllique. Si on peut accepter que la présence de pandas en apnée ait été annulé au dernier moment, le fait qu’il n’y ait aucun poisson et surtout aucune flore aquatique est assez décevant. Ce point est particulièrement visible dans les paysages tropicaux où l’eau est d’une clarté étonnante. Autre reproche, et plutôt de poids : les membres d’équipages. Alors là, on a tout de même la preuve qu’on a bien affaire à des français car ils ont totalement oublié de réserver une place dans le planning de développement pour créer les animations et les déplacements de vos acolytes sur le voilier. En effet, si les défenseurs du jeu pourront clamer qu’au moins ces derniers sont présents, on ne peut que doucement rigoler en voyant une animation aussi ridicule. Les personnages glissent sur le bateau pour se déplacer (les jambes étant totalement figées ou presque) et parfois le corps se baissent pour simuler une action mais ça ne va guerre plus loin. C’est comique mais dommage, surtout qu’il est impossible de passer ces pantins par dessus bord loin du large afin de voir s’ils se débrouillent mieux que Tabarli…



Ô sombres heros de lamer



Mais ne restons pas sur ces petits écarts techniques, l’important reste le gameplay et le niveau de simulation qu’atteint le jeu. Et là, on dit bravo : la prise en main est immédiate, seule deux touches suffisent pour contrôler votre skipper : droite et gauche (le vent soufflant tout seul, il est judicieux de le rappeler). Ils ont même pensé à mettre une petite flèche indiquant la position du vent et un code de couleur pour permettre de savoir si vous êtes correctement placé face au vent. De plus, le tableau de bord est très bien fait, seul 2 indications sont présentes : votre vitesse et celle du vent.

En réalité, tout ceci n’est que la face cachée de l’iceberg car si vous vous limitez à jouer de la sorte, vous risquez de vous ennuyer ferme et surtout de passer à côté d’une bonne partie de l’intérêt du jeu. A première vue donc, tout ça ne ressemble guerre à une simulation, mais vous verrez rapidement une petite pastille bleu sur votre tableau de bord et vous n’aurez qu’à cliquer 3 ou 4 fois dessus pour comprendre ce que Nadeo voulait cacher… Le nombre de paramètres passe alors de 2 à 14, allant de l’angle d’attaque réel du vent par rapport au cap de votre bateau, au sens du courant calculé en fonction des baleines qui pourraient éventuellement passer près de votre voilier (euh…attendez, je ne suis pas sûr pour celui là) et beaucoup d’autres... Vous aurez le choix aussi entre quatre types de voile différents que vous pourrez border ou choquer selon la situation et une boussole vous permettra de connaître à tout moment la direction des courants, du vent réel et apparent. Une richesse et une profondeur de jeu à faire jouir les passionnés mais là encore, un détail cloche. Ce détail en question n’est pas anodin, c’est tout simplement l’absence pure et simple de tutorial pour expliquer en détail le fonctionnement complexe d’un skipper. C’est très dommage car ça aurait permis d’initier de façon plus ludique les débutants et qui sait, en passionner d’avantages. Vous devrez donc vous farcir la maigre documentation du jeu à la recherche de quelques renseignements pour vous aider dans votre apprentissage.



Skipper le dauphin



Le système de jeu fait très fortement penser à celui de Trackmania, il existe un mode solo, un mode multi et un éditeur de carte. Le premier vous donnera accès différentes courses ou challenges aussi intelligents que de franchir une ligne d’arrivée en moins de 30 secondes, mais inutile d’essayer de tout débloquer précipitamment à la recherche de défis de « oufs », aucun challenge ne propose de sauver Flipper le dauphin ce qui est un petit peu fâcheux. Le mode multijoueur offre ce que doit offrir un mode multijoueur, c’est à dire du lan et du online, ce dernier étant sûrement le plus intéressant du jeu. Il vous permettra de mettre à l’amende n’importe quel joueur de la planète et ou simplement de jouer entre amis (si vous en avez bien entendu). On regrettera tout de même qu’il ne soit pas compatible avec une simulation de pêche japonaise, ça aurait pu donner un côté plus convivial au jeu ; entre nos amis nippons en train d’essayer de pêcher des poissons et nous français en pleine éclate sur notre skipper qui malgré tous les efforts, ne veut pas chavirer (il semble que ce soit impossible), la situation aurait pu prêter à sourire. Au final, c’est bien sûr le multijoueur que repose tout le soft, la partie solo étant relativement limitée (pas de campagne ou de scénario) tout comme les possibilités de tuning des bateaux. Enfin, l’éditeur de carte à l’instar de Trackmania permet de créer ses propres spots avec tous les détails que l’on souhaite (direction et force du vent, présence d’hélico pour faire joli ou de concurrents, etc. …).




C’est sûr ce dernier point que Nadéo frappe très fort. En proposant un éditeur à la fois facile d’accès et puissant, le tout directement intégré au jeu, permet une exploitation quasi sans fin du jeu. Quelques minutes suffisent pour maîtriser la bête et seule votre imagination vous fera défaut. Le manque de variété des blocs est certes un peu dommage mais comme je le rappelle, on a affaire à des français, il ne faudrait pas trop leur en demander non plus (on fait ce qu’on peut en bossant seulement 35 heures par semaine). Pourtant, malgré des horaires de travail plutôt contraignantes, les petits gars de chez Nadéo n’ont pas chaumé. Quatre types de bateau (trois monocoques : l’ACC, le Melges 24, l’Offshore Racer et un multicoque : le trimaran Open 60), six plans d’eau (France, Australie, Etats-Unis, Nouvelle Zélande, Angleterre et Italie), respect des règles officielles de l’ISAF (International Sailines Federation) font de VS3 une simulation pure et dure mais de qualité et c’est finalement bien l’essentiel. Un miracle est né !

Virtual Skipper 3 fera partir les passionnés du genre au septième ciel tandis que les néophytes vont quant à eu, devoir faire preuve d’un peu de courage et de patience pour pouvoir appréhender sereinement le soft. Si je peux comprendre que la nécessité d’un tutorial dans Serious Sam ne se fasse pas forcément ressentir, son absence dans VS3 est plus que regrettable. Heureusement que la qualité graphique du soft et le multi très plaisant viennent rattraper ce dérapage sinon je doute qu’il aurait passé la moyenne.

SCREENSHOTS

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

Laurent
(15h47) Laurent Panda [allgamesdelta.net]
commode
(15h19) commode Tain' pourquoi il n'y a pas de versions "HD", "remaster", "comme tu veux", d'Ultima !!!
kimo
(15h15) kimo choo.t > ha merci bcp ! j'avais tenté google mais il trouvait pas !
Khdot
(14h53) Khdot Crytek [imgur.com]
commode
(14h44) commode (12h50) c'est fou !
choo.t
(14h33) choo.t kimo > 11.8Gb d'apres le site du PSN [store.playstation.com]
choo.t
(14h30) choo.t kimo > 0.0N
kimo
(13h51) kimo hello, quelqu'un connait le poids à télécharger pour the last guardian?
Cyclope
(13h43) Cyclope Du Conan Exiles en vidéo : [youtube.com] et [youtube.com]
_Kame_
(13h38) _Kame_ Je ne comprends pas comment ils ont pu soulever autant de thunes...
divide
(12h50) divide Magic Leap c'était du flan [lefigaro.fr]
noir_desir
(07h32) noir_desir Eh be... vous etiez en forme hier soir...
Big Apple
(01h38) Big Apple bon, je crois qu'on a fait le tour de la question, bonne nuit :)
MrPapillon
(01h32) MrPapillon Déjà quand j'étais petit ils bossaient dessus.
MrPapillon
(01h31) MrPapillon Big Apple > Il me semble qu'ils sont passés au réseau de neurones depuis un bail.
Big Apple
(01h31) Big Apple MrPapillon > Oui, enfin, c'est surtout que si ils ont les algos des IA qui tradent, ils peuvent prévoir leurs "réactions" et se faire un paquet de pognon en délit d'initié
_Kame_
(01h30) _Kame_ De toute façon les IAs pour bagnole arrivent, et le coût/bénéfice en termes de vie humaine, je crois que y'a pas besoin de chercher bien longtemps.
Big Apple
(01h28) Big Apple des algos, pas des IA
GTB
(01h28) GTB Big Apple > Des IA se démerdent nettement mieux que les hommes pour le décryptage facial.
MrPapillon
(01h27) MrPapillon Parce que les banquiers sont des gens très rationnels qui ont choisi des IA pour faire des choix rationnels.
MrPapillon
(01h27) MrPapillon D'ailleurs en ce moment même, des IA sont en train de se battre pour acheter et vendre des actions, et là c'est peut-être une des pires applications pour une IA.
MrPapillon
(01h26) MrPapillon Les règles des maths sont simples, donc on arrive à un concensus facilement, mais sur du social, c'est beaucoup plus dur. Une IA pourrait résoudre ce problème du consensus rationnel difficile à atteindre quand il y a beaucoup d'intervenants.
MrPapillon
(01h25) MrPapillon L'IA est un excellent moyen d'arriver à trouver des consensus rationnels sur des problématiques où les règles sont complexes.
Big Apple
(01h25) Big Apple MrPapillon > hein?
Big Apple
(01h25) Big Apple GTB > Hal 9000, il peut. Oui.
MrPapillon
(01h24) MrPapillon Avant on attaquait d'autres peuples parce qu'on disait qu'ils étaient des démons.
MrPapillon
(01h24) MrPapillon Big Apple > Oui, mais avant c'était encore pire.
GTB
(01h23) GTB Big Apple > Si tu l'as repéré, une IA peut le faire.
Big Apple
(01h23) Big Apple MrPapillon > C'est vachement rationnel, la croissance économique quand on est plus de 7 milliards et qu'on est face au réchauffement climatique et l'épuisement du pétrole (et du reste)
MrPapillon
(01h23) MrPapillon L'instinct et l'émotion, c'est très animal.
GTB
(01h22) GTB Big Apple > Le jour où l'IA fera moins d'erreur -y compris de choix- que l'humain. Pourquoi pas?
Big Apple
(01h22) Big Apple mais comme je l'ai dit longtemps avant, j'ai eu l'occasion d'éviter un bel accident en voyant dans le regard d'un autre conducteur qu'il allait bruler le céder le passage
MrPapillon
(01h22) MrPapillon En fait plus la civilisation avance, et plus on essaye de remplacer les choix basés sur les émotions par les choix basés sur le rationnel.
MrPapillon
(01h21) MrPapillon Big Apple > Le rationnel c'est très humain, ça fait partie des choses que les humains ont créé de mieux.
Big Apple
(01h21) Big Apple Non, mais je ne veux pas avoir une voiture avec un algo qui a décidé d'avance qui il doit sacrifier
_Kame_
(01h21) _Kame_ Et dans deux scénarios différentes, une où t'as le temps de réfléchir, et l'autre, où t'as 2 sec pour agir.
_Kame_
(01h20) _Kame_ T'as déjà été dans une situation d'urgence où tu dois choisir entre ta vie et celle d'un autre ?
Big Apple
(01h19) Big Apple si vous acceptez de donner des choix moraux à une machine, vous devenez inhumain
Big Apple
(01h18) Big Apple Le choix moral revient à l'humain, pas à la machine
GTB
(01h16) GTB Big Apple > Ces choix moraux existent déjà.
MrPapillon
(01h16) MrPapillon Et bien sûr que si que ça a avoir, là je cite qu'un exemple, il faut voir les dizaines de technos qui sortent chaque mois voire chaque semaine.
_Kame_
(01h15) _Kame_ Tu commences à dire n'importe quoi Big Apple.
MrPapillon
(01h15) MrPapillon Big Apple > Oui, mais ce n'est pas tes goûts à toi qui vont guider l'avenir de l'humanité. C'est clairement un avantage social, et ça avancera dans ce sens.
Big Apple
(01h14) Big Apple MrPapillon > ça n'a rien à voir...
Big Apple
(01h14) Big Apple et je favorise mon intérêt. Si un abruti traverse n'importe comment, je vais pas faire exprès de rentrer dans un mur sous prétexte qu'il a 10 ans de moins que moi.
MrPapillon
(01h13) MrPapillon Big Apple > Et pourquoi pas ? Elles font déjà de meilleurs diagnostiques sur des radios que des vieux radiologues.
MrPapillon
(01h12) MrPapillon Oui tu refuses parce que tu es un conservateur, mais les gosses qui sont tout petits maintenant en auront rien à foutre de ces codes moraux dans vingt ans.
Big Apple
(01h12) Big Apple Non, ce qui est basé sur du vent, c'est d'imaginer créer une IA qui conduira tranquillement sur route avec quelques couches de neurones
MrPapillon
(01h11) MrPapillon Big Apple > Le problème du choix de qui tuer qui est en fait très simple : un fabricant va favoriser le conducteur, et les législateurs, les passants.
Big Apple
(01h11) Big Apple je refuse qu'une saloperie de machine décide de la vie et de la mort de ceux qui sont dans ma voiture
MrPapillon
(01h10) MrPapillon Big Apple > Oui, mais tu affirmes ça mais juste basé sur du vent. Ça se trouve il faut une IA très simple qui sera capable de régler des problèmes très complexes avec une méthode d'apprentissae très simple.
Big Apple
(01h10) Big Apple Il y aussi le problème de la voiture avec l'algo "suicide" qui essaye de minimiser le nombre de morts quitte à tuer le conducteur et ses passagers
MrPapillon
(01h10) MrPapillon Et toi tu bases tes décisions sur ta vie à toi, sur les films, et quand tu as donné une baffe à un type à l'école, et l'IA va baser ses choix sur un apprentissage de toute la circulation mondiale.
Big Apple
(01h09) Big Apple MrPapillon > je dis pas que c'est impossible, je dis qu'il fait une IA forte ou un environnement très contrôlé. 2 cas de figures qui font que la voiture autonome sur une route quelconque, c'est pas avant très longtemps
MrPapillon
(01h09) MrPapillon Comme toi en fait.
MrPapillon
(01h09) MrPapillon Elle doit optimiser certaines choses, comme probablement la sécurité du passager en premier, ensuite la sécurité des gens autour, et ensuite respecter le code de la route.
MrPapillon
(01h08) MrPapillon Big Apple > Personne n'a dit que l'IA devait suivre le code de la route.
Big Apple
(01h08) Big Apple Tous les jours, je fais signe à quelqu'un de passer, ou quelqu'un me fait se signe
MrPapillon
(01h08) MrPapillon Sauf qu'en fait, avec un peu d'astuce pour faire la machine, on peut faire beaucoup de choses avec pas grand chose.
Big Apple
(01h07) Big Apple MrPapillon > il n'y a pas de préjugé, il y a mon expérience personnelle. Tous les jours, je fais des entorses au code de la route. De petites entorses indispensables à ma sécurité.
MrPapillon
(01h07) MrPapillon Si avant qu'on fasse un ordinateur, on avait demandé à un bouseux d'inventer une machine qui permette de communiquer partout dans le monde, de reproduire la réalité et de jouer à un jeu vidéo, il dira que c'est impossible.
MrPapillon
(01h06) MrPapillon Oui, mais de la même manière que des gens peuvent penser que bouger un bras est simple, tu es en train de penser que conduire une voiture est complexe, tu te bases sur des préjugés sans tenir compte d'une analyse détaillée du problème.
Big Apple
(01h04) Big Apple pour 1:03
Big Apple
(01h04) Big Apple on est d'accord
MrPapillon
(01h04) MrPapillon alors c'est bon.
MrPapillon
(01h04) MrPapillon Comme j'ai dit un peu avant : le problème n'est pas de savoir si l'IA va réussir à comprendre une histoire, le problème est d'arriver à définir le cadre de la conduite automobile. Si ce cadre s'avère suffisamment simple pour les technos actuelles,
MrPapillon
(01h03) MrPapillon C'est bien connu que la proprioception et les mouvements de manière générale est un problème moins trivial que ce qu'on pense. Mais là on parle pas de l'opinion d'un gars lambda, mais d'experts en IA.
MrPapillon
(01h02) MrPapillon Big Apple > Quand tu dis "on", tu parles de qui ?
Big Apple
(01h01) Big Apple alors qu'un ordinateur banal écrase un grand maître d'échecs mais est incapable de comprendre une histoire
MrPapillon
(01h01) MrPapillon Moi je préfère avoir un compte-rendu détaillé des gens qui planchent dessus, c'est vraiment trop difficile de se forger un avis sans avoir analysé le problème en profondeur.
Big Apple
(01h00) Big Apple MrPapillon > Nous avons une énorme difficulté à mesurer l'intelligence. Un enfant de 5 ans joue mal aux échecs (ou n'y comprend rien) mais il est par ailleurs capable de se déplacer dans un environnement complexe sans aucune difficulté.
MrPapillon
(00h59) MrPapillon La détection du regard du chauffeur, etc... Ou peut-être plus basique encore : les micro-mouvements de la voiture, ou même encore plus basique, des macro-mouvements très basiques qui laissent paraître des comportements bien prévisibles.
MrPapillon
(00h58) MrPapillon Par exemple des mouvements agités dans la voiture, un portable à la main, etc...
MrPapillon
(00h58) MrPapillon Big Apple > C'est ce que tu supposes. Peut-être que la réalité est plus simple et que les "humains" peuvent se réduire à petit groupe de facteurs. Et que ces facteurs que la voiture pourra reconnaître.
Big Apple
(00h52) Big Apple sur une route au centre ville en heure de pointe
Big Apple
(00h51) Big Apple Evidemment, si tu es dans un environnement ultra contrôlé façon ligne 14 du métro, tu peux faire tranquillement ton IA. La réalité est bien plus complexe et bordélique, et la cohabitation humains-machine est ingérable
Big Apple
(00h49) Big Apple MrPapillon > Savoir conduire, c'est comprendre les humains (l'enfant qui traverse, le conducteur qui te fait signe de passer, le motard qui passe en trombe, le type qui te colle au cul à l'orange...). Seule une IA forte pourra conduire.
MrPapillon
(00h37) MrPapillon On pourrait penser que c'est un problème infiniment complexe, alors que pas forcément.
MrPapillon
(00h36) MrPapillon Et pour ça il faut définir ce qu'est de la conduite.
MrPapillon
(00h36) MrPapillon Et tu prends le problème à l'envers. Le truc n''est pas de savoir si une IA est meilleure qu'un humain, le truc est de savoir si une IA peut être meilleure qu'un humain sur de la conduite.
GTB
(00h36) GTB Big Apple > Il existe des milliers de façons de tromper le cerveau. Aucun des deux n'est infaillible.
MrPapillon
(00h36) MrPapillon Par exemple sur la détection de cancers sur des radios, visages, etc...
MrPapillon
(00h36) MrPapillon Big Apple > Oui, mais des algos actuels sont statistiquement plus performants que des humains sur des tâches de reconnaissance.
MrPapillon
(00h35) MrPapillon "L'unsupervised learning", ça commence à apparaître un peu pour tout. Par exemple je crois que l'antivirus Deal Threat Defense fait du unsupervised, et ses résultats sont exemplaires.
Big Apple
(00h34) Big Apple comme si quelques malheureuses couches de neurones suffisait à simuler un cerveau de 100 milliards de neurones
Big Apple
(00h33) Big Apple oui et alors? Un article a montré qu'on peut tromper le deep Learning avec des images bidons qu'il prend pour des chats
Big Apple
(00h33) Big Apple ou plus
Big Apple
(00h33) Big Apple le deep Learning, c'est 3 couches
MrPapillon
(00h33) MrPapillon Et elle s'est amusée à reconnaître des chats.
MrPapillon
(00h32) MrPapillon Google a commencé son projet d'IA en balançant une IA sur le web et la laissant se débrouiller toute seule à trouver des objectifs.
MrPapillon
(00h32) MrPapillon Oui, mais ça c'était le jeu de Go, si tu regardes les autres trucs qui ont été faits en deep learning, tu verrais que tout ne repose pas sur ces contraintes.
MrPapillon
(00h31) MrPapillon Sans parler de deep learning, déjà un réseau de neurones avec juste une seule couche de neurones intermédiaires, c'est déjà très puissant et ça fait des surprises.
Big Apple
(00h31) Big Apple mais néanmoins, dans le jeu de go, l'ordinateur a une connaissance COMPLETE de son environnement
Big Apple
(00h30) Big Apple je sais, l'IA de go repose sur du deep Learning pour l'évaluation du jeu à un instant T et pour le choix des mouvements (pas de force brute)
MrPapillon
(00h30) MrPapillon Un jeu d'échecs c'est juste optimiser de manière basique un graph de possibilités, alors que le go demande d'apprendre des concepts abstraits.
GTB
(00h30) GTB Big Apple > Tu idéalise beaucoup le cerveau. Il est faillible sur de nombreux points.
Big Apple
(00h29) Big Apple concernant le deep Learning, j'ai rien codé, mais j'ai regardé la théorie, et effectivement c'est très puissant comme technologie
MrPapillon
(00h29) MrPapillon Et une IA de jeu d'échecs n'a rien avoir avec une IA de go.
MrPapillon
(00h29) MrPapillon Big Apple > Oui, ben justement, conduire une voiture n'est peut-être pas infiniement complexe.
MrPapillon
(00h29) MrPapillon Big Apple > L'humain ne peut pas le faire en une seconde en improvisant, il va le faire avec apprentissage en comparant avec des situations ou des concepts qui sont déjà connus.