Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
TEST

Twilight Princess HD

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
Développeur / Editeur : Nintendo
Supports : Wii / 3DS / Wii U / Gamecube
Quand on a reçu une copie du remaster HD de Twilight Princess, j’étais dans les starting blocks. Enfin, l’actualité allait me permettre d’enfourcher un de mes chevaux de bataille favori : la réhabilitation de cet épisode honni, que je considère pourtant comme excellent, que j’ai fini plusieurs fois et que j'estime de plus en plus comme étant le meilleur Zelda 3D. Et puis en y réfléchissant, je me suis rendu compte que j’étais sur le point de m’humilier publiquement en ferrant contre des moulins : Wind Waker est tout autant détesté, et la radicalité de Skyward Sword a, jusqu’à la sortie du prochain épisode, éclipsé tout débat sur les épisodes précédents. Soit, pas d’insultes à la Slate, pas d’angle ridicule à la Vice, contentons-nous d'étudier l'intérêt d'un portage HD. MAIS LAISSEZ-MOI QUAND MÊME VOUS DIRE A QUEL POINT J'AIME CE JEU.
Évacuons d’abord une comparaison qui semble plus tenir du hasard de calendrier que de la symbolique lourde. Certes, ce remaster sort au moment où le prochain Zelda est reporté pour coïncider avec la sortie de la NX, comme le fut Twilight Princess pour la Wii en son temps. Nintendo traite les remakes des Zelda dans l’ordre chronologique : OoT sur 3DS, Majora’s Mask sur 3DS, Wind Waker sur WiiU et désormais Twilight Princess sur WiiU. S’ils avaient été traités dans le désordre ou avec un calendrier décalé de 6 mois, personne n’aurait pensé à faire le lien entre le crépuscule du titre et les virages stratégiques de Nintendo depuis la Wii.

Au nord, c’étaient les Gorons

En termes de contenu, ce Twilight Princess HD n’offre rien d’exceptionnel. On y trouve l’aventure originale, proposée dans deux modes de difficulté : normal et héroïque. En normal, c’est la version Gamecube originelle avec un Link gaucher et Hyrule ainsi que les donjons dans le « bon » sens. Le mode héroïque reprend la version Wii, avec un Link droitier et une carte et des donjons renversés par symétrie axiale : les lieux initialement à gauche sont à droite et inversement. Une précision qui a du sens pour ceux qui ont déjà fini le jeu dans l’une des versions et en garde un souvenir assez précis : si vous êtes comme moi un gros joueur de la version Gamecube, le mode héroïque s’avère très perturbant, avec quelques moments du style « donc là normalement il y a un monstre à droi… et merde, à gauche ». Bien évidemment, le mode ajoute également de la difficulté en supprimant les items de cœur. On trouve toujours des fragments de cœur, des fées, des gelées et des potions pour regagner et/ou augmenter sa barre de vie, mais aucune jarre ne vous donnera de cœurs pour la recharger en cours d’aventure, seulement des rubis ou des flèches.



On se rend alors compte à quel point les Zelda sont généreux en items : initialement facile, Twilight Princess offre ainsi quelques game over au joueur imprudent qui entre dans un donjon sans avoir fait le plein, chose impensable sur les versions GC/Wii. Cela redonne également de l’intérêt à des features de gameplay qu’on trouvait accessoire, comme la poule téléporteuse qu’on n’utilisait jamais auparavant, mais qui devient indispensable pour aller refaire le plein de potions lorsqu’on est proche de la mort au milieu d’un donjon. Ajoutez-y l’Amiibo Ganondorf, qui augmente les dégâts des ennemis, et vous obtenez un challenge étonnamment relevé pour un Zelda. Alors qu’il faut compter 25 heures pour finir la trame principale en ligne droite dans le mode normal, vous pouvez en rajouter 5 à 15 en héroïque, selon l’ajout ou non du handicap Ganondorf. De là à dire que c’est un Zelda how it should be il n’y a qu’un pas qu’on vous laisse maître de franchir. On peut en tous cas apprécier que Nintendo offre une nouvelle raison de se lancer dans le jeu même lorsqu’on l’a fini plusieurs fois. Notons tout de même que les autres Amiibo (Zelda, Link, Link cartoon) offrent des items aux joueurs impatients, tandis que l’Amiibo Link loup ajoute un donjon supplémentaire qui rappelle un peu trop la caverne de l’Ordalie pour justifier son achat.



Niveau gameplay, pas grand-chose de notable non plus. Il serait même ridicule de lister les modifications tant elles sont marginales : quêtes des perles de lumière raccourcies, bourse de 500 rubis dès le départ, vitesse de grimpe aux échelles augmentée, ce genre de détails qu’on ne remarque que si on a déjà fini le jeu 3 ou 4 fois. Ceci étant, Nintendo a eu la bonne idée de dégager les contrôles à la Wiimote : seuls la mablette et le controller pro sont autorisés. Si vous êtes nostalgique du gyroscope, la mablette vous permettra de viser à l’arc avec le sien, mais c’est sincèrement peu recommandable tant on perd en précision par rapport à la Wiimote. C’est heureusement désactivable, la mablette s’utilisant alors comme le controller pro (qui s’utilise comme le pad GC en son temps). Et c’est étonnamment la mablette qui s’en sort le mieux, si vous n’avez pas de trop petites mains et que vous n’envisagez pas de longues sessions de jeux à cause de sa batterie limitée : en affichant la carte et surtout l’inventaire ainsi qu’un switch Link/loup, elle fait gagner du temps et du confort d’utilisation dans les menus. Et puis pouvoir continuer à jouer à Zelda pendant que vos colocataires s’abrutissent devant TF1, ça n’a pas de prix (et la qualité est tout à fait honorable pour peu que vous restiez dans la même pièce).



Du coup, ce qui justifie le plus l’appellation de « remaster », c’est la refonte graphique. L’œil averti remarquera une modification de la colorimétrie, avec une luminosité un peu plus intense et plus « blanche » qui pousse les oranges/mordorés d’origine vers le jaune, et les bleus/verts parfois profonds vers le gris. Sans être aussi violent pour la rétine que le très criard remaster de Wink Waker, ce Twilight Princess HD perd donc un peu en personnalité mais reste toujours intéressant dans son traitement esthétique. D’ailleurs, les textures ont bénéficié d’un joli travail, certaines gagnant en détails (les bas-reliefs du temple du temps sont un bon exemple), d’autres bénéficiant d’un travail plus abstrait qui rappelle la touche « impressionniste » des textures de Skyward Sword (le temple abyssal a pris une toute autre figure). Ajoutons le 1080p et le jeu gagne en ampleur visuelle et perd l’effet de flou qui le caractérisait à l’époque (quand on n’y jouait pas sur un écran cathodique…). On pourra toujours arguer que sur Dolphin la ROM d’origine offre un rendu encore plus « récent », mais la valeur ajoutée du travail sur les textures se fait sentir. Seul regret, les modèles 3D n’ont pas bougé d’un iota depuis 2006 et offrent parfois un vilain contraste avec le reste. Dommage d’avoir un château d’Hyrule tout saillant sur fond de ciel de feu impressionniste.

Jamais marre de cette Midna-là

Tout ça c’est très bien, mais ne répond pas à la question fondamentale : quel intérêt y avait-il à ressortir Twilight Princess ? Pour Ocarina of Time et Majora’s Mask, outre le fait de grossir le catalogue de la 3DS, on pouvait justifier le remaster par la volonté de faire découvrir aux jeunes générations deux jeux mythiques dans des versions un poil plus attirantes. Pour Twilight Princess, incontournable des ludothèques Wii (en grande partie parce qu’il était nécessaire pour craquer la console), l’intérêt d’une ressortie ne saute pas aux yeux, d’autant plus que le jeu n’a pas vraiment la cote auprès des fans. Il y a pourtant de solides arguments en sa faveur, et pour avoir fini plusieurs fois chacun des Zelda 3D (à l’exception de Majora’s Mask), il a su grimper à la force du poignet en haut de mon podium. Si je garde une affection immodérée et irrationnelle pour Wind Waker, Twilight Princess semble être, avec du recul, l’aboutissement de la lente évolution des fondamentaux posés par Ocarina of Time, le Zelda ultime (catégorie 3D jouable au pad, s’entend).



Déjà parce qu’il reprend beaucoup de choses chez Ocarina of Time. Pas seulement le cahiers des charges de la licence, mais bien des pans entiers du jeu qui sont dépoussiérés, agrandis, légèrement modifiés avant d’être remis à leurs places respectives exactes, afin à la fois de se reposer sur les bases d’un grand classique et de les masquer suffisamment pour ne pas choquer le joueur. Cela va de la copie de donjons (le temple abyssal est vertical et joue sur les niveaux de l’eau) à la succession des péripéties (d’abord un temple proche dans la forêt, puis un donjon chez les Gorons après un passage dans le village de Cocorico, puis un chez les Zoras après être passé dans leur domaine…) en passant par le retour d’Epona, les musiques, le sound design ou les cartes du monde des deux jeux qui se superposent un peu en plissant les yeux. Et quand ça ne vient pas d’Ocarina of Time, c’est rarement de l’original : telle mission de protection de chariot évoquera Majora’s Mask, les blobs donnant de la gelée comestible ou le design des ennemis de base rappellera forcément Wind Waker. Il faut vraiment attendre la fin du jeu, avec Celestia et le (trop court) passage dans le Crépuscule pour trouver quelque chose qui paraisse créé pour l’occasion. Plus globalement, il y a un feeling impossible à décrire et justifier mais qui persiste pendant presque tout le jeu : Twilight Princess n’invente pas grand-chose, mais il magnifie les prédécesseurs qu’il copie.



Bien sûr, le jeu a des défauts. Certains sont inhérents à la saga, comme l’absence de voix, l’abondance de bons sentiments niais, une trop grande facilité, un parcours balisé… là où d’autres sont spécifiques : le début du jeu est plutôt mou et il faut attendre 3 ou 4 heures avant de commencer à s’amuser, le contrôle d’Epona et du loup manque de souplesse, les temps de chargements sont courts mais nombreux, le contenu annexe est plutôt frustrant, certains passages sont lourdingues, le character design part parfois en vrille totale… D’une manière générale, le jeu offre des sensations typiques de son époque et de son support, et même avec les yeux de l’amour je suis obligé de reconnaître que ça a vieilli. Pas tant parce que ça a été mal conçu, mais parce que d’autres sont passés par là et ont fait évolué les codes et les pratiques. Tout bancal et foutraque qu’il soit, Skyward Sword a fait preuve de tant d’inventivité et de dynamisme qu’on s’y ennuyait rarement. Il devient alors plus difficile d’accepter de rejouer à une aventure qui démarre mollement et contient quelques temps morts.



Il n’empêche, Twilight Princess offre une solide aventure, avec une belle montée en puissance, dans une ambiance mélangeant fin du monde et temps suspendu. Les termes abordés surprennent : si les motivations et objectifs du héros sont au départ classiques (sauver sa copine, des enfants, la Princesse, le monde), ils s’effacent progressivement. Au tiers du jeu, tout le monde ou presque est en sécurité. Reste alors le cœur du jeu, son vrai propos : une opposition de style. Entre Hyrule et le Crépuscule, mais surtout entre un Link qui reste dans son cliché et un sidekick cynique et narquois nommé Midna. Véritable perle d’écriture et de character design, elle est sans conteste le meilleur sidekick de l’histoire de la saga (seule Taya de Majora’s Mask lui arrivant vaguement à la cheville), et avec plus de lignes de dialogues (mais on est dans un Zelda…) elle aurait sans doute plus marqué son époque. En se moquant dans un premier temps du joueur et de ses malheurs (elle nous utilise contre notre gré), elle introduit une ironie mordante dans une trame narrative convenue, avant d’être le personnage central de tous les rebondissements de situation : elle est la véritable adversaire de Xantho, le méchant désigné, introduit le héros à Zelda, motive les recherches d’objets… Loin d’être un simple avertisseur sonore façon Navi, elle fait oublier la structure classique des Zelda et lui redonne de l’intérêt. Sans compter qu’elle bénéficie d’un sound design et de mimiques absolument parfaits.



Outre Midna, Twilight Princess réenchante la structure d’Ocarina of Time en lui ajoutant juste ce qu’il faut d’originalité et en perfectionnant des détails qui font plaisir aux fans. Cela passe par des items, comme les flèches-bombes ou le double-grappin, mais également par l’ajout de bottes d’escrime qui ont une réelle utilité (en plus d’être magistralement badass pour la plupart). Ce sont surtout les boss qui laissent le meilleur souvenir. Si certains sont légers en termes de design, ils ont tous le mérite d’être vraiment grands, de comporter la plupart du temps plusieurs phases distinctes et d’avoir presque à chaque fois un petit truc en plus qui les rend inoubliables. S’il me faut quelques instants pour me remémorer les boss d’Ocarina of Time ou Wind Waker, ceux de Twilight Princess me reviennent en un clin d’œil. Mêmes ceux qui sont un peu ratés, comme le très inoffensif ryu marin du temple abyssal dont on se souvient malgré tout parce que le cadre et l’ambiance (c’est un combat sous-marin…) sont atypiques dans la saga.



Enfin, il est indispensable de parler de la musique. Si les thèmes classiques des Zelda sont archi-connus au point qu’ils en deviennent un peu irritants malgré eux, on oublie trop souvent d’écouter en détail les compositions originales pour chaque jeu. En ce qui concerne Twilight Princess, outre Koji Kondo, on retrouve à la composition Toru Minegishi et Asuka Ōta. Or, si leur travail n’attire pas forcément l’oreille dans un premier temps (ce qui veut surtout dire que la musique s’accorde parfaitement à l’action), une écoute attentive révèle un univers musical de très bonne tenue. Les moins bons morceaux se « contentent » d’accompagner ce qui se passe à l’écran, la plupart du temps en se reposant sur les codes du genre, comme la musique des boss, épique à souhait mais pas franchement inoubliable. Mais les meilleurs jouent avec ces codes pour proposer des ambiances uniques qui donnent une teinte incomparable au jeu. Si je ne devais en retenir qu’une (et à l’inverse de beaucoup de gens qui citent le village perdu) ce serait la musique de nuit de la plaine d’Hyrule, pleine de variations et pourtant très équilibrée.


Mais ça c’est pour l’univers « classique » de ce Zelda, c’est-à-dire Hyrule et le monde de la lumière. Twilight Princess contient un monde du Crépuscule, qu’on côtoie surtout dans le premier tiers du jeu (quand le Crépuscule envahit Hyrule) puis le temps d’un donjon vers la fin du jeu. Afin de marquer la différence autrement que par un changement visuel, le sound design et les musiques s’adaptent et proposent un univers sonore fabuleux. En jeu, l’oreille est immédiatement attirée par ces morceaux en apparence foutraques et déconstruits qui sont pourtant parfaitement écoutables, et même pour la plupart aussi intrigants qu’agréables. Cette originalité participe grandement à l’attrait qu’on éprouve pour le Crépuscule et la facilité à s’en souvenir distinctement. Tiens, je suis à peu près sûr que nombre d’entre vous entendent dans leur tête, en ce moment même, le jingle d’entrée dans le Crépuscule mêlé d’un baillement de Midna.

Bien que soigné, ce remaster n’est pas absolument indispensable pour ceux qui possèdent l’original. En revanche, ceux qui sont passés à côté du jeu depuis sa sortie pourraient en profiter pour lui laisser sa chance : Twilight Princess est un jeu bien plus riche qu’il n’y paraît. Et quand bien même ses choix esthétiques vous déplairaient, au moins aurez-vous joué à un remake d’Ocarina of Time plutôt fidèle à l’original.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
DVLish
 
Superbe test, merci pour les bons souvenirs. C'est pas mon Zelda 3d préféré, mais c'est vrai qu'il est plein de qualités. Je crois que ce que j'ai pas vraiment aimé, c'est qu'on aurait dit qu'il voulait s'excuser de la direction artistique de Wind Waker qui a pourtant été à mon sens ce qui est arrivé de mieux à une saga vieillissante. J'avais trouvé le chara design supposé adulte de Link complètement stérile. Sinon, il est franchement réussi (mais pas de là à le refaire en remaster pour ma part).
aeio
 
J'y ai joué sur Dolphin il y a pas très longtemps (en plus-HD-que-le-remaster-HD !) et j'ai pas vraiment aimé non plus. C'est pas un mauvais jeu mais c'est un Zelda trop générique. J'ai pas retrouvé la magie et le génie d'Ocarina of Time, Majora's Mask et Wind Waker.
Nicaulas
 
DVLish a écrit :
Superbe test, merci pour les bons souvenirs. C'est pas mon Zelda 3d préféré, mais c'est vrai qu'il est plein de qualités. Je crois que ce que j'ai pas vraiment aimé, c'est qu'on aurait dit qu'il voulait s'excuser de la direction artistique de Wind Waker qui a pourtant été à mon sens ce qui est arrivé de mieux à une saga vieillissante. J'avais trouvé le chara design supposé adulte de Link complètement stérile. Sinon, il est franchement réussi (mais pas de là à le refaire en remaster pour ma part).


Grave, j'ai failli faire tout un laïus sur la démo technique du SpaceWorld 2000 et l'impact énorme qu'elle a eu sur les attentes des fans. Certains n'ont même pas laissé sa chance à Wind Waker au prétexte qu'ils voulaient un OoT avec les graphismes de cette démo. Quand on revoit les images de journalistes en délire devant le premier trailer de Twilight Princess à l'E3 2004(5?) en voyant que c'était un Zelda sans ce shading...

Link est inexistant dans ce jeu, c'est même pas un personnage fonction il n'a ni surface ni personnalité. C'est peut-être aussi ça qui rend Midna si intéressante et efficace dans ses vannes : elle se trimballe un navet tout au long du jeu.


aeio a écrit :
J'y ai joué sur Dolphin il y a pas très longtemps (en plus-HD-que-le-remaster-HD !) et j'ai pas vraiment aimé non plus. C'est pas un mauvais jeu mais c'est un Zelda trop générique. J'ai pas retrouvé la magie et le génie d'Ocarina of Time, Majora's Mask et Wind Waker.


:'(
Je comprends le raisonnement, je suis assez d'accord pour dire qu'il manque un peu d'inventivité et d'audace.
Mais :'( quand même.
choo.t
 
Mon Zelda 3D préféré, qui aurait pu être mon Zelda préféré si A Link Between Worlds n'était jamais sorti.
CBL
 
hiroshimacc
 
Je me rappelle m'être fait une remarque similaire à l'époque, que ça aurait été le meilleur Zelda jamais sorti, si OoT n'était pas passé avant, car il en reprenait quasiment toute la structure.
Muchacho
 
Pareil qu'aeio. Clairement le moins bon Zelda 3D auquel j'ai joué.

Les armes "spéciales" ne servent presque que dans les donjons dans lesquels ils sont trouvé, l'exploration est quasi inexistante, les quêtes annexes sont très loin de OoT, Majora ou Wind Waker. Et je parle pas des personnages secondaires sans âme.

Sans mauvaise foi, je ne comprends pas l'engouement pour cet épisode passé l'effet des graphismes.
commode
 
Le seul Zelda terminé au premier try avec tout les "quart de cœur" -1, aucune difficulté, une ligne droite bien balisé est limité dans ses détours.
Pour moi ce Zelda reste la démonstration (agréable) de Nintendo à réaliser des jeux dans la tendance actuelle, bon en même temps mon seul essai date de l'époque Gamecube, ça commence à faire loin...
Bistoufly
 
Je partage complétement la lecture que Nicaulas fait de TP. Je l'ai toujours considéré comme une relecture d'un Ocarina of Time, avec un dark world remplacé par le royaume du crépuscule. Midona est vraiment un personnage attachant, jouant avec une dose d'effronterie avec les codes du sidekick dirigiste qui tutorise à tout va. Certains donjons font partie de mon top: le temple du désert avec ses nuées d'insectes qui fuient la lumière, le Snowpeak ruins de mr/mme Yéti et ses faux airs de manoir "à la Resident".

Et puis Baba la poule à tête humaine, sérieux, dans une prod mainstream et en théorie system seller? C'est bien la preuve qu'il y a de la conviction dans ce jeu!

Après, plein de défauts cités dans les commentaires avec lesquels je suis souvent d'accord... Mais du charme, une thématique "western" cohérente et originale (pour un Zelda, s'entend) et une grosse poignée de moments mémorables.
Hell Pé
 
Grmmmmblll ne me faites pas écrire un pavé de fanboy sur les Zelda en 3D, pas maintenant !

Cela dit c'est intéressant de voir cet épisode-là réédité. Ce sera certainement (pour le meilleur ou pour le pire) le jeu le plus proche de ce que semble être le Zelda de la NX, ne serait-ce que pour sa carte du monde faites de grands espaces connectés entre eux par des couloirs (contrairement à l'océan de Wind Waker ou aux maps de Banjo-Kazooie de Skyward Sword). On sera bien avisés de le garder en tête dans un mois, quand on aura les retours de l'E3.
zouz
 
Twilight Princess... cette plaie quand j'y ai joué sur Wii... Il n'était pas mauvais mais les contrôles étaient insupportables.
J'imagine qu'avec un vrai pad ça doit beaucoup mieux passer.

Les meilleurs Zelda sont ceux en 2D, si je devais faire un Top 3 ça serait :
1- Link's Awakening (GB)
2- A Link To the Past (Snes)
3- A Link between Worlds (3DS) <----- Jouez-y !

Les épisodes 3D ne jouent pas dans la même cours, ce sont de bons jeux mais ils vieillissent mal et sont trop sujets à des choix hasardeux qui rendent l'exploration pénible la plupart du temps.
ignatius
 
Après la baffe nucléaire d'A Link to the Past, je me suis mis à aimer tout les Zeldas sauf ceux sur DS. Après c'est un peu de la molyneurie à la japonaise cette histoire, toutes les promesses n'ont pas toujours été tenues mais quand même à chaque nouveau Zelda annoncé, je vibre.
Le dernier en date c'est A link between worlds et c'est pas de la roupie de sansonnet.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

MrPapillon
(01h53) MrPapillon CBL > Ah mais clairement ! [youtube.com]
CBL
(01h30) CBL La realite a depassé la fiction il faut dire
CBL
(01h30) CBL La 20 n'etait plus tres drole
CBL
(01h30) CBL AH oui la nouvelle saison
Crusing
(01h28) Crusing Oui bein la 21, enfin la suite de garrison
CBL
(01h21) CBL Quelle suite ? Elle est finie la saison
Crusing
(01h14) Crusing Je suis surtout curieux de voir ce que va nous pondre la contre culture US en 4 ans, et la suite de la saison de south park.
MrPapillon
(01h13) MrPapillon Khdot > Crusing veut devenir président alors il est jaloux.
noir_desir
(01h07) noir_desir Kame> sacré bush...
Crusing
(01h07) Crusing Khdot > D'où je chiale? putain mais commence par arreter de dire de la merde #team blaireau
Crusing
(01h06) Crusing Non atchoum, on ne dirait pas palpatine.
Khdot
(01h06) Khdot (1h01) Crusing > te voir chialer depuis l'élection de Trump me faire marrer, merci pour le popcorn
Khdot
(01h04) Khdot on dirait palpatine [cdn.inquisitr.com] #team-crusing
Crusing
(01h01) Crusing Khdot > oauis bouffe tes pop corn.
Khdot
(01h00) Khdot (0h58) Crusing > #team-ironie
Crusing
(00h58) Crusing (00h54) MrPapillon > plutot les champs arrosés au powerade
Crusing
(00h58) Crusing Khdot > (00h54) carlos
_Kame_
(00h57) _Kame_ [pbs.twimg.com]
MrPapillon
(00h55) MrPapillon Khdot > [grazia.fr]
MrPapillon
(00h54) MrPapillon Crusing > Ça ferait tellement super-vilain qu'on risque de se retrouver avec un paquet d'américains en latex, cagoules et slips externes courant sur les toits en balançant des machins ninja.
Khdot
(00h54) Khdot oula ouais il a l'air trop bizarre le petit Trump [earnthenecklace.com] (wtf crusing)
Khdot
(00h53) Khdot crusing nous fait une intoxication de tofu
Crusing
(00h52) Crusing Le plus probable c'est que sam beckett est dans le corps de Barron et qu'il essaie de régler les choses.
Crusing
(00h49) Crusing MrPapillon > peut etre vois t'il plus loin que nous tous, et qu'il étranglera son père dans son jacuzzi avec du fil dentaire à son 16eme anniversaire.
MrPapillon
(00h45) MrPapillon Pour en faire des gratte-ciels à New York et à Washington.
MrPapillon
(00h44) MrPapillon Envoyer l'iimmigration mexicaine sur Mars pour faire des trous et récupérer les trucs dorés.
MrPapillon
(00h42) MrPapillon Tu vois plus loin que moi.
MrPapillon
(00h42) MrPapillon Crusing > Oh oui, faire tomber des météorites sur les pays pauvres et les faire récupérer les précieux matériaux.
Crusing
(00h40) Crusing MrPapillon > (00h32) A moins qu'il ouvre les portes de la conquête spatiale! [cache.marieclaire.fr]
noir_desir
(00h35) noir_desir Crusing > donc on le subira quand même
noir_desir
(00h34) noir_desir (23h40) Crusing > disons que pour trump l'embettant ce n'est pas pour son peuple (qui l'a choisi démocratiquement), le soucis c'est plus qu'il est à la tête de l'une de plus grande nation du monde et des plus puissante ;( ...
MrPapillon
(00h32) MrPapillon Crusing > Ouaip, c'est le futur Président Trump Junior, qui déclenchera la troisième guerre mondiale contre l'alliance euro-sino-pakistanaise avec un petit sourire discret.
Crusing
(00h23) Crusing noir_desir > Bein tu l'auras pas a te le coltiner, en fait, vois tu.
noir_desir
(00h22) noir_desir Crusing > non du tout pourquoi ?
Crusing
(00h21) Crusing MrPapillon > Le pire c'est le fils Barron, tu sais pas si il est autiste, si il tue des chatons en cachette, ou si il pense déjà à rétablir l'équilibre de la force.
Crusing
(00h19) Crusing Wololo quoi, j'ai envie de dire.
Crusing
(00h19) Crusing MrPapillon > (00h14) [youtube.com]
MrPapillon
(00h16) MrPapillon Je suis sûr qu'ils ont plein de trucs rigolos à raconter eux aussi.
MrPapillon
(00h16) MrPapillon Et Trump et sa famille, c'est un peu la famille Addams version Eric Cartman.
MrPapillon
(00h14) MrPapillon Et des gens qui jurent sur des bibles.
MrPapillon
(00h14) MrPapillon Bah les Etats-Unis c'est toujours très rigolo. Y a qu'à voir la cérémonie d'investiture avec une nana de télé-réalité qui chante faux pour l'hymne et des "god" tous les trois mots avec des prêtres.
Crusing
(00h13) Crusing noir_desir > (0h10) tu vis aux EU?
noir_desir
(00h13) noir_desir MrPapillon > en terme d'élu député ou président, 25% ce n'est pas suffisant pour gagner
noir_desir
(00h12) noir_desir MrPapillon > c'est pour ça que chez nous, les lepen ont dû mal a percé
noir_desir
(00h11) noir_desir MrPapillon > ce n'est pas proportionnel suivant les états, tu gagnes, tu remportes tout...
noir_desir
(00h11) noir_desir MrPapillon > ouais, marrant et rigolo, je ne sais pas si c'est le mot...
MrPapillon
(00h10) MrPapillon Le côté débile de leur système, c'est que les votes à l'intérieur de certains états ne servent à rien.
noir_desir
(00h10) noir_desir Crusing > il n'est pas élu au suffrage universel directe... bref :) c'est chiant on va au moins se le coltiner 4a
MrPapillon
(00h10) MrPapillon Mais les états-unis restent une démocratie représentative. C'est ça qui est rigolo.
Crusing
(00h08) Crusing noir_desir > Non mais change pas de sujet, il n'est pas élu démocratiquement.
noir_desir
(00h05) noir_desir Crusing > certes après c'est leur façon de voter... Les démocrates se sont fait avoir plusieurs fois, s'ils ne voulaient plus de ce système, il n'avait qu'à le changer. C'est que ça leur plait.
Crusing
(00h03) Crusing pas*
Crusing
(00h03) Crusing (23h40) noir_desir > Non, élu en indirect, par démocratiquement.
vendredi 20 janvier 2017
noir_desir
(23h57) noir_desir Khdot > :) tu pourras faire un match de catch avec lui après :)
Khdot
(23h48) Khdot premier jour et on se marre déjà avec Trump, j'vais prendre du poids de ouf avec autant de popcorn, calmez-vous
noir_desir
(23h46) noir_desir [gamekult.com] ça a l'air chouette comme idée, dommage que je n'ai pas de talent artistique....
noir_desir
(23h40) noir_desir disons que pour trump l'embettant ce n'est pas pour son peuple (qui l'a choisi démocratiquement), le soucis c'est plus qu'il est à la tête de l'une de plus grande nation du monde et des plus puissante ;(
LeGreg
(23h31) LeGreg où est la news ?
LeGreg
(23h30) LeGreg Chantal Goya a sorti un nouveau disque ?
Crusing
(23h03) Crusing Meilleur panneau de manif jamais [pbs.twimg.com]
Crusing
(22h56) Crusing CBL > (22h16) Il est le phénix vengeur des noel passé.
Laurent
(22h55) Laurent Niko > chiche !
noir_desir
(22h52) noir_desir CBL > et les étrangers hein, enfin les étrangers qui ont colonisé hein pas les rouges
Niko
(22h48) Niko Sinon, on peut faire une news sur Chantal Goya
CBL
(22h44) CBL Yep, rien que pour la peine je vais faire une news Switch
Niko
(22h41) Niko Je crois que c'est la pire méchanceté qu'on ait jamais dit sur le site :|
MrPapillon
(22h19) MrPapillon CBL > Pour faire un *~clash~*.
CBL
(22h16) CBL Pod > Mais pourquoi tu viens ici alors ?
MrPapillon
(22h08) MrPapillon Trump c'est un peu Cartman devenu adulte en fait.
MrPapillon
(22h01) MrPapillon Mais du coup c'est à qui qu'on va mettre des nouilles dans le froc ? Un volontaire ?
Pod
(21h58) Pod Factornews et son lectorat sont au jeu vidéo ce que Touche Pas À Mon Poste et son public sont à la télévision.
choo.t
(21h45) choo.t Les USA se plaignent de Trump, mais nous on à Pod, c'est quand même un autre niveau.
CBL
(21h01) CBL Sauf les noirs, les femmes, les homos, les opposants politiques, la presse, les scientifiques, le climat et la planete
CBL
(21h00) CBL America First !
Big Apple
(20h56) Big Apple Sebultura > C'est exactement dans l'esprit du discours d'investiture de Trump, you made my day ;)
Big Apple
(20h46) Big Apple Zboub : Euh, Zouz, et en plus, il s'appelle Roberto!
Sebultura
(20h21) Sebultura Je m'en lasserai jamais FUCK YEAH! [youtu.be]
Crusing
(19h50) Crusing Le vertueux > un blood dragon 2
thedan
(19h47) thedan 20 minutes du prochain ghost recon : [youtube.com] ça a l'air generique et "farcry" au possible !
Laurent
(19h21) Laurent (19h05) BeatKitano > Ca fait 2 semaines que Mark Hamill lit les tweets de trumps avec la voix du joker... tout se tient
BeatKitano
(19h05) BeatKitano Ça explique des choses [theslot.jezebel.com]
Le vertueux
(18h43) Le vertueux De toute façon pour moi l'aspect nanar est une fausse bonne idée, il faut essayer de faire quelque chose d'excellent, de bien joué, bien foutu, de relativement sérieux mais avec des éléments qui dénotent, genre coupe mulet, quelques punchline etc...
Le vertueux
(18h42) Le vertueux ptitbgaz > Seagal année 80/90 alors, parce que tout ce qu'il y a après c'est super chiant et ça ressemble à du cod justement.
ptitbgaz
(18h17) ptitbgaz (14h59) Crusing > Ils n'avaient pas besoin de noter que le français n'était pas disponible... :D C'est vrai qu'un COD sauce nanard/Seagal assumé, ça pourrait être bien marrant.
GTB
(18h09) GTB Playdead (Limbo/Inside) lâche la première illustration de leur prochain jeu: [cdn-static.gamekult.com]
zouz
(17h21) zouz [parismatch.com]
choo.t
(17h03) choo.t et c''est bien mérité. J'en ressort avec un mal de crane, le FOV de 40° et devoir constamment switcher d'un écran à l'autre sont vraiment rédhibitoire. Et l'environnement est illisible.
fwouedd
(16h56) fwouedd Ouais : [jeuxvideo.com]
fwouedd
(16h56) fwouedd Il a fait un flop terrible sur les autres supports y'a pas longtemps non?
choo.t
(16h54) choo.t Dks > Non, 5 balles neuf sur un rayon de supermarché, mais même comme ça j'ai mal au cul.
Dks
(16h52) Dks choo.t > j'espère que tu l'as topé à 1€ avec un set de 4 serviettes micro fibres au simply ^^
fwouedd
(16h52) fwouedd Et ça, personne n'en parle!
fwouedd
(16h52) fwouedd choo.t > En plus c'est monster hunter le jeu qui utilise le mieux la mablette.
choo.t
(16h44) choo.t Bon dieu, que c'est nul ZombiU, et dire que tout le monde m'en parlais comme "le seul jeu de WiiU qui utilise bien le gamepad", non, c'est de la merde leur utilisation.
Joule
(16h14) Joule MrPapillon > Ca fait des mois que je veux le newser celui-là, et que j'oublie à chaque fois
thedan
(16h14) thedan Une idée pour une bon écran gamer pour 250€ ?
Crusing
(16h10) Crusing C'est ça qui manque au FPS AAA actuels, un COD avec du 3eme degré et plus bourrin que necessaire et c'est la win comme SOF1/2
Le vertueux
(16h02) Le vertueux Cela dit le synopsis est tout à fait bon, j'aime beaucoup, il manque la direction artistique avec des méchants en mulet classes qui prennent la pose quand ils parlent, mais en soit le postulat est bon.
Le vertueux
(16h01) Le vertueux Crusing > Tu m'as vendu du rêve, mais c'est plutôt "davilex fait un fps".