Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Tropico 5 : Le tropico de trop ?

kimo par kimo,  email
 
On ne peut pas dire que la série Tropico se soit donnée beaucoup de mal pour évoluer depuis son passage à la 3D. La licence s'étant généralement contentée d’ajouter quelques bâtiments et une flopée de DLC plutôt que de renouveler ou d’approfondir ses mécanismes. Au premier abord, Tropico 5 ne semble pas vraiment vouloir changer la donne, ressemblant à s’y méprendre au quatrième épisode. Une fois en main, le jeu viendra-t-il contredire cette première impression?
Ce qui est sûr, c'est que les joueurs habitués retrouveront très vite leurs marques sans avoir à passer par la case tutoriel. Pour les autres, sachez que Tropico est un city builder qui vous place à la tête d’une république bananière. En plus de devoir gérer le développement de la ville et de sa population, il faudra faire face aux puissances étrangères, aux révolutionnaires armés et parfois à votre propre force militaire. À vous de choisir la manière de régler vos petits problèmes, entre la dictature militaire et la démocratie populaire, l’important c'est finalement de s’en mettre plein le compte en Suisse. Toujours aussi drôle et cynique, le jeu fait souvent sourire, exploitant les stéréotypes pour taper gentiment sur tout le monde, notamment lors d’une campagne au scénario très rigolo.

« Je vous promets de bâtir un monde meilleur… avec votre argent »

Sur son versant city builder, Tropico n’a jamais prétendu à une quelconque complexité. Votre population a des besoins primaires (santé, sécurité, logement…) et elle est ensuite divisée en factions (religieux, militaristes…) ayant des demandes propres. Pour y répondre, vous disposez d’une palette de bâtiments, et c'est plus à grand coup de bulldozer et de rénovations que de reflexion que vous vous en acquitterez. Il n’y a en effet pas vraiment de gestion à proprement parler : pas de budget, pas d’impôts, pas de planning de dépenses, ni d’investissements à long terme. L’argent entre et sort à la volée selon votre bon vouloir et celle de votre balance commerciale.
 
Tropico ne fonctionne donc pas vraiment sur une logique d’ajustements subtils mais se limite à quelques décisions globales (via des décrêts type « sécurité sociale » ou « permis de construire ») auxquels s'ajoute la supervision financière de vos bâtiments. Cette partie-là a été un peu amputée depuis Tropico 4, puisque vous n'en fixez plus le salaire ni l’orientation (comme la ligne éditoriale des journaux ou le type d’éducation des écoles) mais vous vous contentez désormais d’acheter des améliorations et de fixer un budget de fonctionnement. Pour compenser, vous pouvez maintenant choisir un gérant, ce qui relève très vite de la micro pénible pour des gains finalement très marginaux.

Le nombre de bâtiments de Tropico 4 avait été considérablement gonflé par les DLCs et l’extension, et il est assez triste de voir qu'il est drastiquement réduit dans cette nouvelle mouture, notamment en ce qui concerne le logement et l’énergie. Ils ont en plus des applications limitées, se contentant la plupart du temps de répondre strictement aux divers besoin de notre populace. On aurait pourtant facilement pu imaginer plusieurs types de réponses à un même problème en fonction du bâtiment choisi (par exemple privilégier une sécurité militaire ou policière). C’est ce que faisait à sa façon Tropico 4 en nous proposant parfois de choisir entre plusieurs modes de fonctionnement, ce qui permettait de varier et de multiplier les usages de certains d'entre eux et de se spécialiser un peu plus. Pour compenser, Tropico 5 dispose quant à lui d’une constitution, qui permet au joueur de gérer les questions de militarisation, de type de média ou encore d’immigration d'une façon globale, et non plus par bâtiment. On aurait aimé que cette excellente idée ne s’accompagne pas de ces disparitions dommageables mais permette au contraire d'en accentuer l'importance, en créant par exemple des synergies.

« Puisque seule la continuité peut apporter le vrai changement ! Vous devez me réélire »

Un autre aspect du jeu semble à première vue avoir été raboté. Il s'agit de la personnalisation de votre éminence El Presidente, elle aussi gérée à un niveau plus global. Le grand leader a en effet perdu en garde robe et en caractère. Vous ne pouvez plus personnaliser le background de votre petit dictateur (enfance, mode d’accès au pouvoir…) et vous devrez vous contenter d’une unique compétence à faire évoluer avec votre compte suisse. Une manière de redonner un peu d’intérêt à votre caisse noire, qui n’était pas très utile dans les épisodes précédents, mais encore une fois, au prix d’une simplification qui est loin d’en valoir la chandelle. En effet, la possibilité de personnaliser son président avait un réel impact sur notre style de jeu, puisque les bonus s’accompagnaient souvent de quelques malus plutôt rigolos concernant la production, les factions ou la politique étrangère.
 
En contrepartie, Tropico 5 propose un tout nouveau système de dynastie. Vous disposez maintenant de cousins ayant des compétences différentes de la votre. Lorsque vous aurez besoin d’user de leur bons soins, il faudra les faire élire à votre place. Malheureusement, amener de nouvelles têtes aux élections n’en influencera pas vraiment le déroulé. Là encore, en fonction du candidat, on aurait pu imaginer un système de popularité auprès des différentes factions, mais tout cela semble avoir disparu du jeu avec les traits de caractères. Quelques missions s’offrent bien à votre descendance, mais elles ne nécessitent pas de compétences particulières et n’apportent aucun bonus supplémentaire à votre potentiel successeur. Au final vous jonglerez assez peu entre vos différents présidents. Le mieux à faire étant de les placer comme gérants de vos bâtiments importants et d’oublier leur existence.

Si vous souhaitez diriger d’une main de fer, vous n’aurez plus besoin d’élections, mais vous devrez alors sans doute faire face à de nombreux soulèvements, et composer du même coup avec un système de combats sur lequel vous n’avez aucun contrôle. Résultat : si vous placez mal vos bâtiments, vous risquez de perdre toute votre armée qui ira bêtement au casse-pipe troupe après troupe plutôt que de faire front commun. Vous pouvez aussi agir de façon préventive et acheter, assassiner ou bannir les opposants (la prison ayant disparu) mais il est très difficile de maintenir un régime d’oppression. Le jeu, comme ses prédécesseurs, se révèle dans les faits très léger sur cet aspect, qui fait plus figure de folklore que d’une vraie alternative. Plus de prison, pas de camp de travail, pas de lois totalitaires, bref rien qui vous permette de faire advenir votre petit enfer dictatorial sous les tropiques.

« Le futur est notre avenir ! Prenons-le en main ! Pour nos enfants ! »

En dehors de ces changements apportés à la gestion de votre ville et aux problèmes politiques, le jeu introduit quelques nouveautés qui apportent un vent de fraicheur à la série, en lui donnant une dimension de progression historique.

Première grosse nouveauté : les ères. Vous commencez à l’époque coloniale, sous contrôle britannique, puis vous évoluez sous la seconde guerre mondiale, la guerre froide et enfin, l’époque moderne. Chaque passage d’ère débloque de nouveaux bâtiments, de nouvelles recherches et de nouvelles options de constitution, et change également la situation géopolitique. On vous impose un objectif différent pour passer à chacune d'elle : vous débarrasser de la domination coloniale, signer un traité ou développer un programme nucléaire. En réalité, la seule ère qui offre un peu de challenge est la première : vous devez y jongler entre la nécessité de satisfaire la couronne, ce qui a pour effet d’allonger votre mandat de quelques mois, et celle de faire monter le nombre de révolutionnaires sur l’île. Si, là encore, les contraintes sont mitigées par une marge de manœuvre confortable, au moins le jeu cherche-t-il à combiner ses mécanismes et force ainsi le joueur à poursuivre deux objectifs contradictoires, là où les autres ères se contentent paresseusement d’un bête objectif unique. Si le système d'ère est très sympa la première fois, sa répétition à chaque partie (ou dans les différentes missions de la campagne) est par contre un peu pénible Il faut alors refaire systématiquement les mêmes objectifs et les mêmes missions annexes.



L’autre nouveauté concerne l’arbre technologique. Vous générez de la science à l’aide de bâtiments et vous décidez où l’investir pour débloquer décrets, bâtiments et choix de constitution. L’idée d’intégrer un système de recherche n’est pas forcément bête, mais encore faut-il se demander pourquoi. Dans les jeux de stratégie (que ce soit Civilization ou Starcraft), débloquer un tech tree plutôt qu’un autre ouvre un timing, moment où on va pouvoir exploiter l’avantage technologique pour justifier l’investissement qu’il a nécessité ou bien pour régler une situation de crise. C’est donc non seulement dans le temps mais en relation avec d’autres contraintes externes que la recherche fonctionne. Dans Tropico 5, comme il n’y a pas d’opposants directs et que la recherche n’est jamais le moyen de répondre à un besoin critique, la course technologique n’a a priori pas d’intérêt, en dehors de notre propre confort, et on se demande s’il n’aurait pas mieux valu débloquer toutes les options en fonction des ères.

« Ouvrir les frontières aux marchandises, c’est s’ouvrir aux autres cultures ! Tant que ceux qui les produisent restent chez eux ! »

Si Tropico 5 fait des efforts pour se renouveler, la plupart des nouveautés introduites restent anecdotiques et ne modifient pas fondamentalement son gameplay. La raison en est très simple, et n'est pas nouvelle pour la licence. Tout dans le jeu peut se régler avec un bon compte en banque. Or, si la plupart des bâtiments de productions sont soumis à des limitations, l’agriculture permet, elle, d’avoir une source d’argent perpétuelle. Comme il n’y a ni plafond de production, ni de perte de rentabilité sur une ressource disponible en abondance, il n’y a pas besoin de réfléchir. Vous placez vos fermes et les infrastructures qui vont bien, et le jeu se charge du reste. L’effet pervers de cette méthode, c’est que vous hésiterez à tenter l’aventure sur l’autre versant économique du jeu : le tourisme. Débloqué tard dans le jeu et étant une source d'argent plus fragile, il y a peu de chances que vous en fassiez la source principale de vos revenus.

Tropico 5 introduit pourtant une réponse parfaite à cette facile solution, en proposant un système de marché. A défaut de créer l’obsolescence des ressources agricoles, la concurrence mondiale aurait pu en moduler l’efficacité en jouant sur l’évolution des prix. 
 De cette manière, la recherche aurait elle aussi pu trouver un intérêt, puisque préparer une reconversion économique avant une certaine date justifiait du même coup son importance. Mais le marché n’est hélas exploité que sur son versant le plus positif : vous avez parfois l’occasion d’importer des matières à bas prix et de vendre à très haut prix, parfois l'inverse, mais tout ceci est optionnel puisqu'il y a toujours un prix de base fixe pour tous les produits. Vous pouvez même acheter un produit à un pays pour le revendre immédiatement sur le marché normal et faire ainsi du bénéfice sur la plus value. Là aussi, la situation géopolitique aurait pu être utilisée pour justifier ces différences de prix ou orienter nos décisions, mais si ces conséquences sont bien prises en compte sous forme de malus envers certaines puissances, elles ne sont pas assez sensibles pour nous influencer.


Le problème, c'est que la campagne du jeu est elle aussi victime des limites du système économique. La plupart du temps, vous jouerez de la même façon et vous ne répondrez aux impératifs de campagne qu’au bout d’un certain temps, ou bien en parallèle. Un pirate vous rançonne de l’or à bas prix ? Facile, ajouter une mine d’or à votre système agricole. Cette stratégie n’est remise en cause que lorsqu’apparaissent des contraintes de temps. Il vous faudra prendre les devants et modifier un peu votre façon de jouer. Mais ces situations sont hélas trop rares et la campagne manque du coup franchement de challenge.

« Il faut rassembler le peuple et mettre fin aux clivages stériles ! Que tout le monde soit d’accord avec moi et puis c’est tout ! »

La dernière nouveauté du jeu, c’est le multi. Le coop n’a aucun intérêt si ce n'est de jouer avec un ami sur la même île. Le compétitif, en introduisant une logique de course contre la montre, est assez rigolo au final, même s’il se transforme rapidement en course au clic et de chasse au territoire. Pour gagner, vous aurez le choix entre atteindre une certaine somme d’argent, construire un bâtiment particulier, ou, le plus amusant, répondre à une série d’objectifs variés pour gagner des points. La possibilité d’établir des objectifs à plus ou moins long terme est plutôt maline, puisqu’elle permet de changer de stratégie : allez-vous brûler rapidement vos ressources sans vous soucier de votre population ou investir dans des infrastructures vous permettant de passer à l’ère suivante avant les autres ? Lorsque que vous combinez les objectifs de victoire, chacun peut poursuivre le sien, ce qui augmente le chaos ambiant, sans compter que certains joueurs peuvent même vous attaquer. Comme les objectifs sont tous paramétrables indépendamment (les développeurs ayant sans doute eux-mêmes jeté l’éponge), ils ne sont par contre pas forcément très équilibrés les uns avec les autres.  L'organisation du multi en lui-même est assez rudimentaire : il n'y a pas de classement en ligne ou de statistiques, trouver des parties peut se révéler difficile car les joueurs se font rares. Reste qu’en jouant entre amis, il est possible que vous trouviez votre bonheur le temps de quelques parties. Quelques parties seulement parce que les objectifs sont tout de même redondants et les stratégies assez limitées.

Un dernier mot pour conclure (tl ;dr)

Tropico 5 est une simulation sympathique, mais qui manque de profondeur. Les changements sont superficiels et ne parviennent pas à renouveler notre façon de jouer à une série qui stagne sérieusement depuis deux épisodes, malgré ses qualités indéniables. 
En ramenant la plupart des décisions de gestion à un niveau plus global (via la dynastie et la constitution), il a supprimé du même coup tout le niveau de gestion intermédiaire, ce qui a tendance à rendre le joueur plus passif qu’avant. Le manque de bâtiments, et le peu de contrôle qui revient au joueur, finit par faire se ressembler toutes les parties. Jouer sur les niveaux de difficulté ne fait que rendre les choses plus longues et laborieuses sans jamais exiger de notre part une quelconque adaptation. La campagne, en plus d’être extrêmement courte, ne parvient pas non plus à faire varier les situations. Les idées introduites auraient pourtant tout pour rendre le jeu plus intéressant, mais en se refusant à les exploiter pour changer ses codes, Tropico 5 se limite finalement à être un city builder casual, agréable à regarder et facile à jouer, mais aussi et surtout totalement anecdotique.
Si vous cherchez un jeu de gestion facile, rigolo et pas cher, Tropico 4 est fait pour vous. Si vous cherchez la même chose en plus beau et plus cher, vous avez désormais Tropico 5
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Yolteotl
 
Le manque d'ambition de cette série est vraiment dommageable alors que l'ambiance est assez magique, l'absence de difficulté fait qu'on y passe 5h, on en fait le tour et on repart sur un vrai jeu de gestion.
pomkucel
 
Super test ! Je partage totalement ton opinion. Ca fait deux semaines que je suis dessus. Pour l'instant, je trouve ca plutôt agréable. Certes, les
les nouveautés ne sont pas dingues (et je le compare au 3 car je n'ai pas joué au 4), il y a quelques incohérences et comme tu le soulignes très justement le challenge n'est pas ouf mais dans l'ensemble le jeu fait bien le taf.
Lock-on
 
Tropico 5 : quand c'est trop c'est tropico ?
Bertellin
 
Bonjour,
Je recherche acteullement un bon jeu de gestion (city-builder ou business gestion), vous me conseillez quoi du coup ?
Paulozz
 
Bertellin a écrit :
Bonjour,
Je recherche acteullement un bon jeu de gestion (city-builder ou business gestion), vous me conseillez quoi du coup ?


Prison architect, mais il faut etre cynique.
Yolteotl
 
Anno 1404,ou 2070, c'est probablement ce qu'il y a de plus abouti sur les dernières années même si tout n'y est pas parfait.
Bertellin
 
Merci parce que j'ai fait Tropico 4 que j'ai adoré mais bon, il n'y a pas tellement d'options. On fait à peu près la même chose à chaque partie et je trouve qu'on a pas assez de possibilités pour le commerce. C'est dommage parce que l'idée d'être un dictateur d'une petite île des caraïbes pendant la guerre froide, ça me branche plus que les Simcity et autres city-building moderne.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

ptitbgaz
(00h38) ptitbgaz MrPapillon > (20h22) Pour info, Bolloré est aussi Breton (enfin origine très forte)
lundi 26 septembre 2016
MrPapillon
(21h49) MrPapillon Segma > Ouaip je sais pas trop, jamais été chez Ubi et on m'a jamais dit du mal directement de lui. Donc dans le doute, je dirai que c'est un homme extraordinaire et d'une gentillesse divine.
Segma
(20h29) Segma maux*
Segma
(20h29) Segma MrPapillon > Je trouve ça bizarre, je connais pas Yves Guillermot mais il me semblait que c'était un gros con. De deux moaux choisir le moindre ? Ou alors ce mec est vraiment apprécié de sa main d’œuvre ? C'est pas très clair.
MrPapillon
(20h22) MrPapillon Genre tous ceux qui n'ont pas le t-shirt et le drapeau breton.
MrPapillon
(20h22) MrPapillon Après ça se trouve ça sera comme en Turquie avec Erdogan, si Bolloré se plante et n'arrive pas à racheter, peut-être que Guillemot va lancer une grande purge interne à tous les traîtres;
MrPapillon
(20h21) MrPapillon choo.t > Pourquoi ? Les employés n'ont pas été menacés s'ils le faisaient pas.
Segma
(20h10) Segma Crusing > (14h00) "l'Experts George Heads, cool comme dans une pub pour chewing-gum", "du héros à la coupe de footballeur est-allemand", avoue que c'est toi qui l'a écrit cette critique.
Crusing
(19h16) Crusing zouz > horrible, je dis battle! [youtube.com]
zouz
(19h02) zouz [youtube.com]
aeio
(18h54) aeio Nouveaux jeux sur GOG Connect : [gog.com]
choo.t
(18h16) choo.t zouz > J'ai vomi.
zouz
(17h56) zouz [twitter.com]
Crusing
(14h56) Crusing (de rien)
Crusing
(14h55) Crusing thedan > macGruber.
thedan
(14h54) thedan Crusing > sauf que là c'est de la série avec déjà une certaine désinvolture... Aprés, bon, on peut aussi faire un film
Crusing
(14h52) Crusing c'est exactement le même type de four que knight rider, ils n'ont toujours pas compris qu'au lieu de faire du remake, il faut faire de la parodie. Comme 22 jump street.
Crusing
(14h48) Crusing choo.t > ou pour faire 80's, ils ont hésité à mettre un balladeur K7 je pense.
choo.t
(14h26) choo.t Crusing > Une ampoule, des écouteurs, une pile 9v, un trombone et un couteau suisse, tout ça pour faire une étincelle ?
Crusing
(14h13) Crusing zouz > haha, même pas :D [youtube.com]
zouz
(14h09) zouz Crusing > Ils ont gardé la musique du générique au moins ?
thedan
(14h01) thedan noir_desir > bien sur comme sur le 8... Après ça fait partir de l'evolution 'naturel" quand même
Crusing
(14h00) Crusing Ho bein quelle surprise [telerama.fr]
zouz
(13h50) zouz Huhu la config requise pour Civ6, je pense que mon vieux smartphone peut le faire tourner. [pcrequirements.net] (et c'est très bien comme ça)
zouz
(13h48) zouz noir_desir > Good boy... [i.imgur.com]
noir_desir
(12h53) noir_desir thedan > et pourquoi pas sur W7, beaucoup de jeu sortent encore sur W7, et quantum avait été annoncé only W10, et maintenant il est compatible W7
thedan
(12h01) thedan Crusing > t'es pas un peu maso... pousse juste au bout , prend-le aussi sur vista (tu l'avais oublié celui-ci avoue !)
Crusing
(11h54) Crusing Ah nan nan, quiite à être borné, je veux la ME!
thedan
(11h51) thedan Crusing > t'oublie la version 98(SE) ...
Crusing
(11h29) Crusing noir_desir > je croise les doigts pour une version win ME
noir_desir
(11h07) noir_desir thedan > avec un peu chance, ça ferra comme quantum
noir_desir
(11h07) noir_desir thedan > marrant ce test, bon vivement qu'ils sortent sur W7
noir_desir
(11h06) noir_desir Niko > coucou !
thedan
(10h58) thedan Bon ce test de forza3 : [lemonde.fr] style MAIS POURQUOI !!!!
thedan
(10h58) thedan Niko > Bonjour, Niko !
Niko
(10h51) Niko Bonjour Factor !
dimanche 25 septembre 2016
__MaX__
(19h25) __MaX__ on parle pas d'iOS, faut pas tout mélanger
__MaX__
(19h24) __MaX__ Non mais aussi en UI tu peux faire à peu près ce que tu veux sur MacOS, c'est bien moins infantilisant que Windows.
noir_desir
(19h17) noir_desir Dragonir > il faut un juste milieu...
noir_desir
(19h06) noir_desir Dragonir > ouais super... Les lignes de commande je ne trouve pas que se soit une solution. Si c'est pour faire au moins aussi obscur que linux, autant aller sur linux.
Dragonir
(19h03) Dragonir noir_desir > sauf que chez Apple tu peux strictement tout faire via sudo en bash
noir_desir
(19h02) noir_desir __MaX__ > je comprend, ms prend le chemin d'apple, en infantilisant l'utilisateur quoi.
__MaX__
(18h54) __MaX__ MrPapillon > Tu rigoleras moins quand tu seras dans le cas de figure pour découper une structure html banane :]
__MaX__
(18h54) __MaX__ Et dans la pire des évolutions "nope tu ne modifieras pas ce fichier qui n'est pas en lecture seule si tu ne l'as pas lancé en administrateur même quand tu es administrateur de la machine"
__MaX__
(18h53) __MaX__ noir_desir > "Un mec qui sait utiliser l'environnement". Qui n'a pas besoin qu'on lui dise "hé attention ton pc risque d'exploser si tu installes ce logiciel" ou "attention attention ce dossier pourrait être utile au fonctionnement du système"
MrPapillon
(17h24) MrPapillon Je pense que l'interface de Reddit n'est pas hyper adaptée à la souris DualShock4 du browser de la PS4. Ou alors sur un bateau en pleine tempête aussi, parce qu'il faut cliquer sur des trucs petits. Une histoire de skills en gros.
Le vertueux
(17h20) Le vertueux Lire de haut en bas, faire rouler la molette, c'est pas facile !
choo.t
(16h46) choo.t Segma > Hein ?! C'est quoi le soucis avec son interface ?
Segma
(16h30) Segma A tous les mecs qui postent des liens reddit ici : arrêtez les gars, ce site est nuisible j'ai jamais vu une interface aussi imbitable.
MrPapillon
(14h47) MrPapillon Le futur c'est une IA soigneusement paramétrée par Zuckerberg pour sélectionner les pubs que tes employés vont devoir visionner à intervalles réguliers pour pouvoir utiliser leurs outils gratuitement.
MrPapillon
(14h46) MrPapillon "Avoir le contrôle de sa machine" Haha trop la tehon, ce truc du siècle dernier.
MrPapillon
(14h44) MrPapillon Power user, ce truc has been...
noir_desir
(14h39) noir_desir __MaX__ > power user ? que veux tu dire par là?
__MaX__
(14h37) __MaX__ L'UAC c'est tellement une putain de plaie... en fait tu te rends compte que leurs OS ne sont plus pour les power users.
noir_desir
(13h48) noir_desir Cyclope > ouais c'est clair que ms c'est fait plaisir avec W10.... La surveillance de toute les frappes du clavier, c'est quand même tellement dingue... Et le pire c'est qu'il te l'explique (j'avais essayé W10 2 petites heures), que c'est pour ton bien...
Cyclope
(13h43) Cyclope noir_desir > c'est malheureusement tellement vrai
noir_desir
(13h41) noir_desir Cyclope > J'aime beaucoup la représentation des doubles marteaux avec des caméras.
Cyclope
(13h38) Cyclope Pour avoir essayer d'usiner des images d'entreprise, je rejoins cet avis : [itvision.altervista.org]
__MaX__
(13h37) __MaX__ Un sequenceur oui :)
Cyclope
(13h37) Cyclope __MaX__ > W10 dans le monde pro, j'aimerais bien voir comment ça marche
noir_desir
(13h35) noir_desir __MaX__ > je ne sais pas ce qu'est cubase, surement un logiciel pro ^^. Enfin bref Vulkan est vraiment sorti au bon moment, pour une fois que la communauté du libre, ne fait pas n'importe quoi
__MaX__
(13h23) __MaX__ tout à fait, je croise les doigts pour que ça n'arrive pas de si tôt pour Cubase :x
noir_desir
(13h08) noir_desir __MaX__ > pour l'instant c'est surtout les jeux windows strore, heureusement il ne marche pas. Du coup, peu de développeur se sentent obligé de migrer sous directx12. Et que vulkan a l'air de pas mal marché
__MaX__
(12h58) __MaX__ Ouais :/ Jsuis aussi sur 7 ça me va très bien. Ce qui me fait peur c'est qu'ils commencent déjà à forcer W10 sur certaines applis
noir_desir
(12h57) noir_desir __MaX__ > Pour ma part jereste sur 7 pour machine actuelle. On verra plus tard. Dommage que tous les nouveaux pc soit sous w10
__MaX__
(12h48) __MaX__ Ca fait n'importe quoi dans la bdr, il y a des scripts de migration qui passent... ou pas, un peu aléatoirement. Les profils utilisateurs sont pourris jusqu'à l'os. 'fin bref, bon OS tout moisi.
__MaX__
(12h48) __MaX__ J'avais beaucoup d'espoir pour l'OS, sachant que Win8 était un beau raté. Mais là putain, je peux vraiment pas. Et je crois que le système de migration pour passer dessus est le pire qui ait été produit depuis win95
noir_desir
(12h28) noir_desir __MaX__ > A priori, w10 n'a pas été si bien déployé qu'il le voulait.
noir_desir
(12h27) noir_desir __MaX__ > c'est pas faux...
__MaX__
(11h31) __MaX__ Laurent > Ya plus simple : ne pas installer Windows 10.
__MaX__
(11h26) __MaX__ ignatius > oui ça serait tellement bien :[ ( c'est pas Eidos qui est en cause c'est Nixxes )
aeio
(02h38) aeio (23h19) Il paraît qu'il suffit de téléphoner au support et d'expliquer le problème (carte mère remplacée suite à une panne) pour obtenir une nouvelle license gratuitement.
samedi 24 septembre 2016
Laurent
(23h19) Laurent donc si vous le pouvez, essayez de lier un compte ms à votre clé win10 AVANT de changer de CM/PC...
Laurent
(22h30) Laurent évidemment, c'est quand il est trop tard que MS dit enfin comment marche le systeme et comment on l'a dans l'os : [support.microsoft.com]
Laurent
(22h28) Laurent il y a une option "materiel recent" qui demande un compte MS. J'en ai un vieux que je rentre, réponse : aucune clé win10 liée à ce compte, win10 non activé. Donc si vous n'avez pas créé de compte MS quand vous avez installé win10, ça peut vous arriver :/
Laurent
(22h27) Laurent je ne retrouve pas la discussion sur les licence win10 donc je fais court : ma carte mere vient de claquer. je la change par la meme à l'identique, win n'est plus activé. je rentre la clé win10 copiée apres la maj win7->10, pas activée
LeGreg
(22h02) LeGreg Mieux : bientot des DRMs dans votre voiture pour éviter de débloquer les DLCs payants (capacité de batterie supplémentaire) : [geek.com]
The Real Phoenix
(20h34) The Real Phoenix Dragonir > Le pire c'est que c'est pour empêcher les joueurs PC de déverrouiller les trucs "payants" dans le jeu, comme les perso ou les décors...
aeio
(19h21) aeio (14h16) Oui, APEX (vêtements) et HairWorks (poils).
ignatius
(17h51) ignatius (16h43) __MaX__ > Je viens de tester Arkham Knight sur PC, il est impressionnant de détails et fluide sur une machine appropriée. Si Eidos Montreal pouvait faire la même chose sur Deus Ex. Encore quelques patchs...
__MaX__
(16h43) __MaX__ FrereT0c > Tout à fait et sans de sacrifice particulier sur les perfs ('fin une fois que le jeu s'est mis à tourner correctement :] )
__MaX__
(16h43) __MaX__ Witcher c'était une combi des deux, entre les persos et les créatures (ours, loups etc)
Dragonir
(16h03) Dragonir ​ Et pendant ce temps la SFV se tire une dernière balle dans le pied [theregister.co.uk]
FrereT0c
(14h25) FrereT0c D'ailleurs en parlant de techno qui fait bouger les fringues, je viens de finir Arkham Knight, et c'est le premier jeu que je vois qui l'intègre autant pour les vêtements. Ça bouge très bien et les textures de certains tissus sont bien foutues
MrPapillon
(14h17) MrPapillon Les cheveux/vêtements, c'est extrêmement coûteux en général oui.
MrPapillon
(14h17) MrPapillon essayent tablent sur la quantité et de grosses approximations.
MrPapillon
(14h16) MrPapillon Si tu parles de HairWorks sur The Witcher 3, je crois que c'est une techno complètement différente. Les technos de cheveux/vêtements se concentrent sur l'animation très réaliste de quelques grosses mèches, voire "cheveux", alors que les algos de fourrure,
__MaX__
(13h55) __MaX__ Ha peut être, j'ai pas assez d'infos sur la tech pour te dire ça. Mais bon W3 même sur les cartes Nvidia, ça tournait moins bien que sur des ATIs, c'est que ça doit être quand même un peu couillu comme api non ? :)
MrPapillon
(13h54) MrPapillon Donc vite fait comme ça, le coût devrait être proportionnel à la quantité de pixels à l'écran. Après peut-être que spécialistes pourront confirmer ou me traîner dans la boue.
MrPapillon
(13h53) MrPapillon __MaX__ > Il y a plein de façons de faire de la fourrure. Là je crois que c'est principalement du pixel shader, les infos de vitesses des joints ça doit pas coûter grand chose et je crois pas que ça doit créer beaucoup de géométrie.
__MaX__
(13h00) __MaX__ Le premier qui était plutôt cohérent dans l'intégration c'était Witcher 3
__MaX__
(13h00) __MaX__ MrPapillon > C'est toujours rigolo les trucs de fourrure, mais comme c'est pas utilisé partout dans un jeu vu que c'est gourmand, ça me donne généralement une sensation de manque de constance dans le rendu... ça fait bizarre.
MrPapillon
(12h31) MrPapillon Sympa, ils viennent de sortir la version 2 : [youtube.com]
Big Apple
(09h47) Big Apple LeGreg > Le problème no1 de Clinton, c'est son état de santé.
LeGreg
(05h31) LeGreg Ceci dit beaucoup de gens se rallient plus derrière elle parce qu'elle n'est pas Trump et vice et versa.
LeGreg
(05h28) LeGreg et dont elle ne s'est jamais distancé, les affaires liées au temps où son mari était gouverneur de l'Arkansas, leur forte amitié avec Trump pré-élection etc.
LeGreg
(05h25) LeGreg Clinton a plus qu'une casserole : outre le fameux serveur d'emails, ils ont la fondation Clinton avec de la suspicion de pay for play, de nombreux donateurs corporate qu'elle semble vilipender en public, les agressions sexuelles dont a été accusé son mari
_Kame_
(01h15) _Kame_ MrPapillon > [usuncut.com]
CBL
(01h08) CBL MrPapillon > Petit jeu : comptez le nombre de minorités dans ce plan
MrPapillon
(01h01) MrPapillon Je mets juste ça en fond : [youtube.com] continuez à discuter.