Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

TOCA Race Driver 2 : The Ultimate Racing Simulator

tarto6tron par tarto6tron,  email
Alors que la PS2 a ses Gran Turismo, et la Xbox ses Project Gotham Racing, le PC, pourtant pourvu régulièrement en jeux de rallye, n’a que très peu de jeux de caisses multi-disciplines vraiment notables. Le premier TOCA Race Driver avait ouvert la voix, mais son caractère trop arcade en avait déçu plus d’un. L’espoir était donc grand, avec ce TOCA Race Driver 2 pompeusement sous-titré Ultimate Racing Simulator, d’avoir enfin un Gran Turismo sur PC. Et c’est presque réussi.

TOCA Race Driver, the ultimate plein-la-gueule racing game


Ce qui est clair, c’est que TOCA Race Driver 2 se donne les moyens d’être un titre de référence sur PC, du moins pour le grand public. Codemasters fournit ici un jeu à la finition très propre – très consolesque même – et au contenu fort riche : 31 championnats pour 15 disciplines (Grand Prix Monoplace, Super Truck, Rallye Cross, Formule Ford, V8 Supercars, etc.), 35 voitures, 31 circuits… Sur PC, on n’avait encore jamais pu profiter d’une telle variété et d’un tel choix. Le contenu est extrêmement varié, et le mode carrière du jeu devrait vous occuper pas mal d’heures, et sans ennui, tant il est long et diversifié. Le seul regret de ce mode vient du fait qu’on passe un peu trop brutalement d’une catégorie à l’autre, sans tour d’essai. Pas facile, dans ces conditions, d’être efficace en 2 ou 3 tours seulement, avec une Formule Ford qui pardonne peu, lorsqu’on vient de passer 3 courses avec un Super Truck un peu pataud.



TOCA Race Driver, the ultimate mouais-c’est-joli racing game


Techniquement, c’est déjà plus nuancé. Si le jeu s’est toujours bien comporté sur un P4 2.8C / Radeon 9700 Pro / 1 Go, en 1024 FSAA, le rendu graphique n’est pas toujours à la hauteur des espérances. Les voitures restent bien modélisées et riches en reflets, mais le reste – et en particulier les circuits - est au mieux sympa, et sinon généralement très banal. C’est même parfois assez décevant, tant les pistes des circuits et leurs abords peuvent être insipides, le tout étant méchamment handicapé par un public ridiculissime (des planches 2D texturées en basse résolution) et une végétation guère plus convaincante. Finalement, seuls quelques circuits font vraiment honneur aux capacités graphiques d’un PC pourtant capable de jolies choses, comme ce fut admirablement montré dans Colin McRae Rally 4, produit par la même maison. Ce dernier proposait d’ailleurs une altération progressive des voitures très convaincante, tant par les déformations que par l’encrassement de la carrosserie. Ici, il faudra oublier le dépôt de toute particule sur la caisse, et les déformations, bien que présentes, sont bien moins crédibles, car toujours identiques et rendues très moyennement. Enfin, TOCA Race Driver 2 propose un ensemble de vues internes/externes suffisamment complet (dont une vue capot qui faisait défaut à CMR 4), mais malheureusement aucun rétroviseur ou vue arrière.



TOCA Race Driver, the ultimate rhaaa-le-saloupiaud racing drivers


En dehors de la richesse du mode campagne, l’autre point remarquable de TOCA Race Driver 2 concerne l’IA. Elle est sans doute ce qui se fait de mieux pour un jeu de caisse sur PC. Les départs, mêmes chargés en concurrents, sont toujours bien gérés et par conséquent deviennent un moment délicat. Les adversaires respectent toujours au mieux les bonnes trajectoires, et ne vont pas jouer bêtement au stock car, ce qui peut les entraîner à commettre, de temps en temps, la petite erreur, voire le tête à queue, qui va vous permettre de les passer. Enfin, le niveau de difficulté est bien dosé, avec la queue de peloton facile à doubler mais des adversaires de tête qui vous demanderont une conduite sans faille ou bien de la prise de risque si vous voulez les passer. Sur la totalité de la campagne, le challenge reste prenant même si toujours accessible, et vous aurez vraiment à vous battre contre des adversaires qui, même si manquant un peu d’agressivité, jouent eux aussi la gagne.



TOCA Race Driver, the ultimate racing simulation *wannabe*


Alors, simulation ou jeu d’arcade ? Un peu des deux… mais la balance penche clairement du côté simulation, car le jeu laisse peu de place aux erreurs de freinage et aux accélérations trop brutales ou trop précoces en sortie de courbe. Et c’est encore plus vrai, voire exagéré, dans le mode Simulation Pro réservé aux possesseurs de volant. Du reste, même dans le mode de difficulté standard, le volant, ou au pire le pad analogique, sont presque obligatoires tant la conduite au clavier est insupportable. Ce dernier est très mal étalonné et vous donnera bien du mal à doser correctement les rayons de courbure ou les accélérations. Bref, soyez prévenus : si vous ne pouvez jouer qu’au clavier, le jeu perd non seulement de son intérêt, et devient même parfois pénible.

Attention toutefois, on n’est ni au niveau de Live For Speed, ni au niveau de GTR, qui se profile gentiment comme la prochaine référence des jeux de caisse sur PC (essayez donc la démo). TOCA Race Driver 2 reste d’abord un compromis, destiné avant tout à se faire plaisir sans trop se prendre la tête, en donnant le sentiment qu’on doit se battre pour prendre correctement les virages et espérer gagner une place. C’est en tous cas le cas pour la plupart des catégories proposées, les plus belles exceptions étant les disciplines de Rallye et leurs dérivées Cross et Glace, où là, c’est du grand n’importe quoi : la conduite ne ressemble à rien, c’est quasiment de l’arcade pure, au point de faire passer CMR 4 pour un simulateur pointu.



TOCA Race Driver, the ultimate racing gangbang


Enfin, le jeu est jouable en réseau, vraiment jouable même, aussi bien en LAN que via Internet, avec 12 joueurs maximum dont certains pourront être des concurrents I.A. D’ailleurs, contrairement au reste du jeu qui reste assez limité niveau configuration, les parties multi-joueurs proposent pas mal d’options, comme le choix d’activer ou pas les collisions, les dégâts, etc. Bien vu. Bien que peu pratique – ergonomie console oblige – le browser de parties intégré est lui aussi suffisamment paramétrable pour pouvoir filtrer correctement le type de partie qu’on recherche. Une fois créé votre compte, vous vous voyez affecter un niveau, sous forme de points – qui augmentera ou diminuera selon vos performances de course en course. Ca vous donnera ainsi une meilleure idée du niveau de vos adversaires. J’ai testé des courses à 8, sur des parties à gros comme à petit ping. S’il est évidement que le jeu est bien plus agréable lorsque le lag est absent, j’ai été assez surpris de voir que, malgré quelques téléportations de voiture, le jeu reste tout à fait jouable même lorsque les conditions réseau sont médiocres. Globalement, l’expérience du jeu réseau reste donc très agréable, même sur Internet, où les collisions restent bien gérées, et le challenge forcément plus prenant que contre l’IA.

Même s’il n’est pas la claque qu’on aurait pu espérer, TOCA Race Driver 2 reste un très bon jeu, proposant un bon compromis entre simulation et facilité de conduite, et disposant d’un mode campagne extrêmement riche, varié, et long, promesse de nombreuses heures de jeu. Même si techniquement le jeu reste « simplement » correct et ne marquera pas vraiment les esprits, il se rattrape aisément par une IA exemplaire, et un mode réseau bien implémenté, prolongeant d’autant plus la durée de vie du jeu. Par conséquent, bien que possédant encore une bonne marge de progression et quelques défauts à corriger, TOCA Race Driver 2 remplit très bien un vide de la ludothèque PC : il est ce qui s’y fait de mieux en matière de course automobile multi-discipline.

SCREENSHOTS

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

Crusing
(12h30) Crusing Comme disait le directeur de campagne de sarkozy "house of cards, c'est un peu tendre" : [mediapart.fr]
Crusing
(12h17) Crusing (oups stun pdf)
Crusing
(12h16) Crusing choo.t > haha adblock me ferme la page direct :D
Crusing
(12h04) Crusing kmplt242 > J'iomagine qu'on peut avoir une dérogation pour le jazz, mais c'ets limite [bestbassgear.com]
kmplt242
(11h39) kmplt242 Ce qui choque le plus c'est qu'il n'y a pas" écouter de la musique", mais "écouter de la musique classique". Toujours cette hierarchisation dans les genres de musique.
Toutoune
(11h38) Toutoune Merci. J'ai ri.
kmplt242
(11h34) kmplt242 Toutoune > (11h30) Ben tu cultive des tomates.
Toutoune
(11h30) Toutoune Mais en quoi faire du jardinage c'est de la culture ?!
choo.t
(11h20) choo.t thedan > "Question :Pour chacune des activités suivantes,dites-moi si, pour vous personnellement, elle fait partie de la culture ?"
thedan
(11h12) thedan choo.t > aprés ça dépends comment sont posés les questions... Mais ça m'étonne assez peu quand on y réfléchit
choo.t
(10h59) choo.t [culturecommunication.gouv.fr]
choo.t
(10h58) choo.t thedan > c'est flippant leur sondage, c'est des rétrogrades de qualité qu'ils ont chopé. La BD moins culturelle que la mode. Collectionner des timbres, plus culturel que le graffiti, le jardinage, plus culturel que le rap.
thedan
(10h52) thedan le jeu vidéo et la culture : [lemonde.fr] !!!
zouz
(10h21) zouz Avant on envoyait des chiens ou des singes dans l'espace pour voir si ça passait, maintenant on envoie des milliardaires. En fait elle pas si pourrie notre époque.
MrPapillon
(08h59) MrPapillon Oui, et il y a beaucoup plus de choses intéressantes à faire là-bas.
_Kame_
(08h34) _Kame_ Y'a juste une petite différence. C'est sur Terre.
MrPapillon
(07h00) MrPapillon L'Antarctique est hostile et pourtant on fait de plus en plus d'activités là-bas, et le tourisme augmente (malgré les interdictions/restrictions).
_Kame_
(00h35) _Kame_ C'est cool pour le côté défi, mais on parle de planètes et satellites un tout petit peu hostile à l'humain. Je serai plus content quand on annoncera qu'on a inventé un nouveau mode de propulsion.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Et ça fera une excuse de plus à Yotleotl de dire qu'ils sont financés par des fonds publics américains.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon C'est aussi bon pour les scientifiques, surtout que ça coûtera pas cher relativement.
MrPapillon
(00h26) MrPapillon Kame> Elon Musk souhaite établir une autoroute vers Mars. Donc tout client est le bienvenu. Minage ou pas. Scientifiques ou pas. Il faut pas oublier, c'est que leur fusée peut aller aussi sur Europa ou plein d'autres destinations.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon Et le minage d'astéroïdes, c'est Larry Page à titre personnel, pas Google.
MrPapillon
(00h24) MrPapillon CBL > Euh, SpaceX c'est aussi les satellites en orbite basse et en géo.
_Kame_
(00h24) _Kame_ Ouaip, ramener des minerais. Même si je souhaite qu'ils réussissent, j'ai pas la sensation qu'envoyer 100 personnes sur Mars, ça soit vachement utile.
CBL
(00h15) CBL Mas étant remplie de flotte, la planète va devenir une station service pour les drones miniers
CBL
(00h15) CBL Mars est "à deux pas" de la ceinture d'astéroides
CBL
(00h14) CBL Le meme Google qui veut se lancer dans l'exploration minière d'astéroides
CBL
(00h13) CBL L'actionnaire majoritaire de SpaceX, c'est Google
mardi 27 septembre 2016
_Kame_
(23h59) _Kame_ Tout ça pour aller se faire chier sur une planète désertique. (ahah).
MrPapillon
(23h43) MrPapillon Mais toute la conf' regorge de détails techniques, et c'est encore plus épique que juste avec les détails de cette vidéo.
MrPapillon
(23h42) MrPapillon La vidéo qui résume : [youtube.com]
MrPapillon
(23h42) MrPapillon L
MrPapillon
(23h30) MrPapillon Jusqu'à présent, SpaceX n'a annoncé que le transport. Le reste sera sûrement fait entièrement ou en coopération avec d'autres organismes/entreprises. J'imagine que même une grande partie de l'intérieur du vaisseau (MCT) sera conçu par le client.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Si on devait réduire au plus petit dénominateur commun, on ne serait jamais allés sur la Lune, et on aurait jamais rien fait d'ailleurs.
MrPapillon
(23h28) MrPapillon Yolteotl > Mais on s'en fout de facile ou pas. Ce qui est intéressant c'est s'ils vont y arriver ou pas.
Yolteotl
(23h23) Yolteotl "Facile" quand on a accès à un marché interne qui permet de le financer de façon incomparable à ce qu'on retrouve en Europe ou n'importe où ailleurs sur la planète. Je te laisse volontiers aller sur Mars en premier en tout cas :)
MrPapillon
(23h15) MrPapillon Et en seulement 10 ans, c'est les premiers à avoir un plan de baisse des coûts cohérent. Alors que ça fait depuis 60 ans qu'on envoie des trucs dans l'espace.
MrPapillon
(23h14) MrPapillon Et bien sûr on parle encore une fois des contrats avec la Nasa, alors qu'ils sont soumis à des appels d'offre, et que toutes les autres boîtes de la planète ont des contrats avec le public.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon ULA continue à utiliser les mêmes éternels lanceurs.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et Ariane n'a annoncé Ariane 6 que parce que ça bougeait à côté.
MrPapillon
(23h13) MrPapillon Et on parle de casser les prix pour financer la R&D. Mais Roscosmos fait plus vraiment de R&D.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Et les contrats de la Nasa sont plus complexes qu'un simple lancer de satellite.
MrPapillon
(23h11) MrPapillon Yolteotl > Les contrats de la Nasa sont sur plusieurs lancements, pas qu'un seul.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Ils ont fait des procès pour simplement avoir le "droit" de participer aux appels d'offre sur l'armement. Ils viennent d'obtenir leur premier contrat dessus à force, il y avait beaucoup trop de magouilles entre ULA et l'armée avant.
Yolteotl
(23h10) Yolteotl MrPapillon > c'est la que je dis que tu te plantes, ils ne coutent pas 80 millions, le cout est plus élevé, pas le double mais pas loin. C'est grace aux contrats gouvernementaux que SpaceX casse les prix et laisse miroiter un prix si bas.
MrPapillon
(23h10) MrPapillon Oui, mais les contrats d'armement c'est pas SpaceX.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte moins cher que chez les concurrents.
Yolteotl
(23h09) Yolteotl Dans une certaine boite que je connais assez bien, les commerciaux ont "enfin" réussi à décrocher un contrat d'équipement pour l'armée américaine. Quand la France commande le dit équipement en 5 exemplaires, les USA c'est 100/200/300.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Un satellite en orbite par SpaceX coûte 80 millions de $. On fait des satellites à des milliards de $.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon Yolteotl > La plupart des gouvernements des pays industrialisés peuvent financer des fusées SpaceX.
MrPapillon
(23h08) MrPapillon La Nasa n'est pas un organisme qui ne développe qu'en interne, c'est un organisme qui sous-traite beaucoup.
Yolteotl
(23h07) Yolteotl MrPapillon > "C'est pareil pour les autres pays", c'est que tu n'as pas vraiment conscience des effets d'échelle que ça représente. Aucun autre gouvernement de la planète ne peut financer comme le font les USA.
MrPapillon
(23h07) MrPapillon Les principaux concurrents actuels de SpaceX, c'est BlueOrigin, ULA, Roscosmos, Ariane. Tous principalement financés par des fonds publics.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane vient de commencer à peine à entrevoir des plans de réutilisation des lanceurs, comme le font aussi les russes et ULA. Tout ça depuis que SpaceX a montré des succès dedans.
MrPapillon
(23h06) MrPapillon Ariane n'a pas de plan de colonisation de Mars en urgence.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon D'ailleurs il y a eu des procès par SpaceX pour ça.
MrPapillon
(23h05) MrPapillon Faut pas oublier que les autres lanceurs américains sont encore plus soutenus par le gouvernement que SpaceX.
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Et pour les autres boîtes aux US.
Yolteotl
(23h04) Yolteotl des lanceurs aux autres compagnies. Ils ne sont pas spécialement plus ambitieux ou doués que les gars de l'Agence Spatiale Européenne qui ont bien moins de fonds derrière
MrPapillon
(23h04) MrPapillon Oui et c'est pareil pour les autres pays.
Yolteotl
(23h03) Yolteotl MrPapillon > Comme je le disais, ils gagnent des clients parce que la concurrence est faussée. La NASA et le gouvernement américain souhaitaient avoir une compagnie américaine avec des contrats si importants qu'ils peuvent se permettre de vendre à perte
MrPapillon
(23h00) MrPapillon Mais là on parle de SpaceX sinon, c'est vraiment être de mauvaise foi de nier leur succès. Plein de clients s'ajoutent à leur carnet.
MrPapillon
(22h58) MrPapillon Yolteotl > Oui ça a été racheté récemment.
MrPapillon
(22h57) MrPapillon (Tesla n'a pas besoin de gagner de l'argent à ce stage aussi. Ils ont besoin de grandir le plus vite possible et de devancer tous les constructeurs établis).
Yolteotl
(22h57) Yolteotl [bloomberg.com]
Yolteotl
(22h56) Yolteotl [fr.wikipedia.org] " L'idée de ce projet a été suggérée par leur cousin Elon Musk, qui a aidé à la création de la société et en est devenu président."
MrPapillon
(22h56) MrPapillon Il faut pas oublier que SpaceX envoie régulièrement des capsules sur l'ISS.
MrPapillon
(22h55) MrPapillon (sauf si on remonte aux premiers falcons des débuts de SpaceX)
MrPapillon
(22h55) MrPapillon Les deux derniers gros foirages sont dus à des anomalies sur le tank du deuxième étage. Il semble qu'il y ait une faiblesse à endroit particulier par là-bas et ils vont y remédier. Le reste n'est que succès.
MrPapillon
(22h53) MrPapillon Sachant qu'ils ont commencé il y a dix ans et qu'ils ont devancé les autres sur les technos du futur, alors que les autres tablent sur des technos vieilles de plus de 50 ans.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon Actuellement, malgré les derniers foirages, ils ont un taux de réussite tout à fait satisfaisant, à plus de 92-93% je crois.
MrPapillon
(22h52) MrPapillon SpaceX a réussi largement plus de fois qu'ils ont eu d'échecs.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon SolarCity n'est pas dirigé par Elon Musk.
MrPapillon
(22h51) MrPapillon Yolteotl > Non, la Nasa est cliente.
Yolteotl
(22h46) Yolteotl C'est bien que Ellon Musk soit ambitieux, mais SolarCity est un échec, Tesla ne dégage toujours pas de bénéfice (et n'en dégagera pas avant plusieurs années), et SpaceX s'est vautré plus de fois qu'ils n'ont réussi pour l'instant.
Yolteotl
(22h44) Yolteotl c'est ça qui leur permet de casser les prix à l'international, ils vendent à perte parce qu'ils ont des contrats nationaux monstrueusement élevés amortissant le coup.
Yolteotl
(22h43) Yolteotl MrPapillon > "Financement privé", mwai, ils tirent leur cash des contrats avec la Nasa
MrPapillon
(22h29) MrPapillon Surtout que SpaceX a un financement privé et que la boîte est contrôlée par une idéologie forte et humaniste.
MrPapillon
(22h28) MrPapillon C'est un argument pour toi, pas pour moi. Il y a plein de boîtes qui fournissent de bons services partout. C'est pas évident d'écrire un bouquin cyberpunk où les entreprises sont cools et que ça fonctionne bien.
CBL
(22h26) CBL Cela n'a rien à voir avec le progres
MrPapillon
(22h25) MrPapillon Le truc, c'est que malgré les négativités, la qualité de vie des humains n'a fait que progresser au fil du temps.
MrPapillon
(22h23) MrPapillon Dans toute l'histoire de l'humanité, il y a eu des gens qui ont été contre le progrès avec ceci ou cela comme arguments. Et souvent ça a été dans le faux.
CBL
(22h22) CBL Pour l'instant
MrPapillon
(22h21) MrPapillon CBL > SpaceX ne fournit que le transport.
MrPapillon
(22h20) MrPapillon Vers la Lune, c'était 2 fois plus de radiations seulement (je viens de voir les chiffres).
MrCroa
(22h20) MrCroa Je pense que dans l'ISS le bouclier magnétique de la terre protège toujours
CBL
(22h19) CBL Et les gens applaudissent
CBL
(22h19) CBL Tous les romans cyberpunk prédisent que laisser la colonisation aux mains des entreprises est un désastre assuré
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Certains restent plus d'un an dessus.
MrPapillon
(22h18) MrPapillon Et concernant les radiations, il y a des gens sur la station ISS aussi.
MrPapillon
(22h17) MrPapillon Bah les radiations qui viennent de partout sont plus faibles. Donc oui ça augmente un peu les probabs de cancer, mais la cigarette aussi.
MrCroa
(22h17) MrCroa et entourer la capsule d'eau, ça me paraît pas super pratique
MrCroa
(22h16) MrCroa Mais concernant l'eau apparemment, les radiations n'arrivent pas que d'un côté, du coup un bouclier d'eau tourné vers le soleil ne protégerait pas
MrPapillon
(22h14) MrPapillon Les radiations c'est pas hyper problématique. La quantité de radiations est pas énorme, sauf quand il y a des pics. Et l'eau protège très bien.
MrCroa
(22h12) MrCroa La question piège avec les radiations, pas évident. C'est clair qu'il y a pleins de trucs à gérer et faut se dire que les premiers à partir vont sûrement crever
MrPapillon
(22h11) MrPapillon Ah j'avais pas fait gaffe. Mais en général les français sont pessimistes, surtout face aux grands projets.
Alroc
(22h10) Alroc Y'a un truc qui est ouf d'ailleurs en france c'est a quel point les lignes médiatique sont anti Musk. ON sent les supports de PSA / Renault, Airbus a la presse française c'est assez ouf
Alroc
(22h09) Alroc Wow, "If you are prepared to die, ok, you can go" no joke :/
MrCroa
(22h09) MrCroa Des questions pas des dissertations !
Alroc
(22h08) Alroc MrPapillon >Dailleurs il s'est fait secher :p