Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
TEST

The Sims

Joule par ,  email  @j0ule  
Après le carton total des Sims et de ses addons (le jeu est devenu depuis peu les jeu le plus vendu de l’histoire du PC), il était écrit qu’Electronic Arts allait lancer la pompe à fric sur consoles, à commencer par la plus répandue sur le globe, la PS2. Non content de l’adapter, EA et Maxis se paient le luxe de l’améliorer.

Surprise partie



Bon, déjà, tous ceux qui sont allergiques aux Sims sur PC peuvent passer leur chemin, cet article ne leur est pas destiné. Car cette version PS2 en reprend les grandes lignes : à savoir faire vivre sa vie à un avatar que l’on crée de A à Z, de son visage à sa maison. On le fait évoluer économiquement et socialement. Mais les changements apportées offrent un plus indéniable.



Mission possible



De nouveaux modes de jeu font une apparition remarquée. Tout d’abord, un mode mission est proposé : des objectifs sont à réaliser afin de progresser dans le jeu, comme par exemple nettoyer entièrement une maison, trouver un travail correct, trouver un colocataire, etc... A chaque objectif réussi, vous passez à la mission suivante en déménageant, et ainsi de suite. A chaque palier franchi se débloquent divers bonus. Parmi ces bonus, entre les objets divers et lieux inédits, se trouve le mode multijoueur.



A deux, c’est pas mieux



Ce mode multi en écran splitté en diagonale (vue assez intéressante d’ailleurs) propose deux options : coopératif ou défi. Le premier reste le plus intéressant, chaque joueur faisant sa part du boulot dans le quotidien. Ca n’apporte pas énormément, mais ça permet de discuter en plein partie. Du coup, en s’ennuie vachement moins. Le mode défi permet aux deux joueurs de réaliser les mêmes objectifs et de comparer leurs aptitudes à les réaliser. Bof.



Graphismes pas superstars



Pour cette version, on a droit à une 3D plutôt moyenne, avec des modélisations assez simplistes et des textures tantôt criardes, tantôt ternes. Bien que ce ne soit pas le cœur du jeu, on aurait apprécié un meilleur goût artistique et une meilleure exploitation des capacités de la machine. Ca sera sûrement pour la prochaine fois, car on aura vraisemblablement droit à une suite, vu comme le jeu part déjà comme des petits pains.

Si le jeu s’adresse avant tout au grand public, The Sims sur consoles propose un challenge beaucoup plus ludique que la version PC, grâce à son système de missions et de progression dans le jeu. On a du coup beaucoup moins l’impression de toujours faire la même chose. Comme disent les joueurs et joueuses invétérés : "Pour ceux qui aiment, il est génial". Soit.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014