Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
TEST

Star Wars Jedi Knight II : Jedi Outcast

GeekMate par ,  email  @Geekmate75
Kyle Katarn est de retour dans une histoire mêlant vengeance personnelle et sombre dessein de l’Empire. C’est avec plaisir que l’on replonge dans l’univers de Georges Lucas, surtout quand il s’agit d’un FPS avec la possibilité de manier le sabre laser mais aussi les pouvoirs de la force !

La nuit du Jedi



Pour situer l’histoire, sachez que tout ceci se déroule 8 ans après la bataille d’Endor (Le Retour Du Jedi). Kyle Katarn est envoyé sur la planète Kejim afin de découvrir ce que l’Empire y traficote. Pour mériter de manipuler le sabre laser, il va déjà falloir faire ses preuves. Ainsi les 5 premiers niveaux du jeu ne dépassent jamais le cadre du FPS traditionnel. Faire le ménage et enclencher les différents écrans de contrôle devraient faciliter votre progression. On regrette d’ailleurs que le joueur ne comprenne pas mieux les mécanismes qu’il déclenche régulièrement. Quelques cuts scenes bien placées auraient simplement suffit à améliorer tout cela.



Que la force soit avec toi !



Une fois cette première partie de l’aventure réglée, le joueur va enfin pouvoir accéder aux pouvoirs de la force ainsi qu’à l’arme suprême : le sabre laser ! Au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, ces pouvoirs deviennent de plus en plus nombreux et de plus en plus puissants. Saut acrobatique, télékinésie sur les petits objets, poigne, éclair, etc… Un bon paquet est disponible ! Petit problème, un seul bouton permet d’accéder à tous cela en même temps. Cela signifie qu’il faut sélectionner laborieusement avant de pouvoir utiliser. Difficile à réaliser en plein combat. Si seulement il avait été possible d’assigner quelques pouvoirs aux différents boutons…



Simple comme un coup de sabre



Le maniement du sabre laser, bien que demandant une certaine pratique, est finalement assez simple. La caméra se positionne alors en vue à la troisième personne et le jeu prend soudainement des allures d’aventure. Tous comme dans les différents films, il est possible d’utiliser son sabre afin de se protéger des blasters ennemis. Plusieurs styles de combat sont praticables et donne ainsi au joueur une grande liberté dans les mouvements. Pour parler du gameplay pur, il s’agit surtout d’attaquer au bon moment, mais à l’écran les duels ressemblent vraiment à ce que l’on voit dans les films et donnent une dimension supplémentaire au jeu.



Un bon bilan malgré tout…



Graphiquement, ce n’est pas le Pérou mais ce n’est pas non plus Saint Denis. Signalons que le jeu ralentit tout de même régulièrement dans cette version Gamecube et que les voix françaises sont loins d’être convaincantes. Un mode multi est intégré mais seul deux joueurs pourront y participer. C’est un peu dommage car il y a de nombreux modes de jeu qui auraient fait mouche à quatre joueurs. Pour autant, les fans de Star Wars devraient y trouver leur compte vu l’extrême fidélité de ce Jedi Outcast à l’univers d’origine ainsi que sa durée de vie plus qu’acceptable faite de 25 niveaux assez longs et à la difficulté assez élevée.

Jedi Outcast remplit son contrat même si quelques détails auraient pu permettre au jeu d’atteindre des sommets. On regrette notamment la difficile gestion des pouvoirs de la force lorsque l’on est assailli ainsi que la relative complexité de la progression lors de certains passages.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014