Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Shadow of the Colossus

toof par toof,  email
Tandis que les premières notes de la musique d'introduction résonnent, on découvre un cavalier, chevauchant dans la nuit sur des falaises éclairées par la lune. Dans son périple, ce cavalier emporte le corps d'une jeune fille, apparemment sans vie, vers une destination qui changera à jamais son destin. Au petit jour, il arrive aux frontières de ces terres inexplorées, protégées par un pont immense et un temple habité par la peur.
Au sein de ces contrées interdites, sur des kilomètres de terres paisibles, se cachent des colosses mythiques, dont la taille monstrueuse fait penser à des montagnes. Tandis que ces colosses errent librement et pacifiquement sur leur territoire, on dit qu'à l'intérieur de chacun d'eux se trouve un secret d'une puissance inimaginable, capable de ramener les morts à la vie...

C'est il y a presque quatre ans jour pour jour que les européens découvraient ICO, un jeu surprenant, sortant du commun des productions d’alors, où le joueur emmenait Yorda, main dans la main dans une aventure envoûtante. Le jeu qui avec Devil May Cry m'avait fait acheter une Playstation 2. Le papa de ce petit bijou, Fumito Ueda, revient aujourd’hui avec un jeu très ambitieux. Il y a des jeux qui marquent la mémoire d'un joueur. Selon notre âge, les références ne sont pas les mêmes et souvent, ce sont des jeux anciens, qui semblent désuets et obsolètes aux plus jeunes. Pour moi, je ne citerai que Streets of Rage 2 et Tomb Raider, qui ont respectivement une quinzaine et une dizaine d'années. Pourtant, Fumito Ueda et son équipe viennent de réussir à ajouter un titre à ma liste : il s'agit de Shadow of the Colossus.

Certaines montagnes doivent être conquises...


Lorsque notre cavalier, le joueur, atteint le temple, il s'adresse à des divinités qui lui expliquent que pour ramener l'âme de sa compagne, il va devoir affronter ces colosses, au nombre de seize. C'est alors que tout commence, dans ce temple, et c'est aux côtés d'Agro, le fidèle destrier, que l'on prend enfin les commandes. Les premiers pas résonnent dans l'immense salle du temple, mais c'est le soleil éblouissant qui attire maintenant mon attention. Je grimpe sur Agro et l’éperonne doucement, et il avance d’un pas très léger, d'une grande grâce. Je décide alors de descendre les marches du temple, toujours aveuglé mais découvrant une gigantesque étendue devant moi. Lorsque mes yeux s'habituent à cette luminosité, je suis complètement abasourdi par l'immensité de la plaine qui s'étale devant moi. Je lance alors Agro dans un galop effréné, poussant un peu à droite, un peu à gauche. Un rapace s'approche alors de nous et accompagne notre progression pour nous abandonner peu après, vacant à son tour à ses propres occupations.

Au premier abord, diriger le cheval ne semble pas particulièrement intuitif. Doté en quelque sorte de sa volonté propre, Agro n'en fait qu'à sa tête. Bien sûr, on peut lui dire d'avancer, d'aller vers la droite ou la gauche, mais jamais on ne prend directement le contrôle de ses déplacements. C'est au travers des rênes et des éperons qu’on peut lui dicter notre volonté, qu'il s'empressera de contester si on lui demande de franchir un obstacle trop important ou si on tente de l'envoyer se télescoper dans un rocher ou un arbre. Mais face à la plaine, et à force d'hésitation, on finit par aller droit devant soi pour atteindre les falaises qu’on distinguait tout juste quelques instants plus tôt. On se retrouve alors au pied de quelques architectures vieillies par le temps, qu’on commence à gravir. Les contrôles sont très semblables à ceux d'ICO, le personnage commence toujours par quelques enjambées avant de se mettre à courir, mais il réagit vivement à nos sollicitations. Les quelques sauts qu’on est obligé de faire pour franchir ces quelques obstacles nous font ressentir une jouabilité assez étrange, avec une certaine inertie qui rend les sauts hasardeux. Toutefois, après quelques instants, on se sent à l'aise dans les déplacements et les quelques mètres de hauteur de roches sont vite franchies grâce aux quelques conseils que nous donne le jeu, avec à la clé une bien étrange rencontre.

... d'autres vaincues


A peine arrivé au sommet de ces rochers, foulant à nouveau l'herbe verte et confortable, l'air s'assombrit et l'atmosphère lourde annonce ce qui ne tarde pas arriver : je découvre le premier colosse, soulevant la poussière de ses pas lourds, marchant nonchalamment sans même me remarquer. Inévitablement, j’oriente la caméra vers le sommet du géant, et c'est un mélange de méfiance et de stupeur qui m’anime à nouveau, me forçant bien malgré moi à me diriger vers ce titan, sans pour autant oublier de le contourner. Le colosse, toujours imperturbable avance sans s’être rendu compte de ma présence, et ne se retourne qu'à l'instant où je lui décoche une flèche dans le dos, bien décidé à en découdre avec lui. La musique se fait alors entendre, mélangeant des mélodies qu'on croirait faites pour encourager ma bravoure, mais aussi annoncer un grand danger. Danger qu’on voit bien vite arriver, le colosse franchissant les dizaines de mètres qui nous séparent en quelques pas. Ce n'est que lorsque la terre se soulève autour de nous que je comprends que le géant tente de m’écraser violemment. Battre en retraite en partant dans son dos pour le moment est la seule chose à faire. C'est alors que levant mon épée au soleil, elle fait converger plus ou moins les rayons réfléchis vers une partie du colosse. Lorsque ces rayons se touchent, je comprends alors ce qu'il reste à faire, je dégaine l’arc et je me lance à toute vitesse vers l’adversaire.

Une flèche dans son talon le fait violemment tituber, jusqu'à tomber, un genou à terre. J’en profite pour m'agripper à sa fourrure et commencer à l'escalader alors qu'il se redresse. J’arrive sur les pièces de pierre qui composent son espère d'armure, avec un rebord sur lequel je peux m'arrêter un bref instant pour me reposer. Sans cet instant de répit, la jauge d'endurance se serait vidée, me forçant à lâcher prise de peur de me retrouver aux pieds du colosse, face à un grand danger. Mais alors qu'il commence à faire quelques mouvements qui mettent en péril mon équilibre, je m’agrippe à nouveau à quelques rebords pour attendre la fourrure du colosse, pour m’amener directement au sommet de sa tête. C'est alors que je découvre un bien étrange symbole, un emblème laissant s'échapper une curieuse lumière. Cette zone lumineuse, annonciatrice de salut pour moi mais de mort pour le colosse, ne résiste pas un seul instant lorsque j’y enfonce mon épée, faisant jaillir le sang noirci de mon adversaire. Celui-ci, sous la douleur, s'agite violemment et ne me laisse d’autre choix que de m'agripper sous peine de faire un vol plané suivi d'une chute mortelle de plusieurs dizaines de mètres. La barre d'endurance commence alors à atteindre un seuil dangereusement bas, tandis que le colosse tente désespérément de se débarrasser du petit moucheron que je suis et qui lui inflige tant de souffrance. Lorsque le colosse cesse un peu de gesticuler, j'en profite pour lui asséner le coup de grâce et dans un grand cri de douleur, il s'effondre, libérant une force qui s'empare alors de moi, me laissant à terre, inconscient.

Magique


Sur les seize colosses rencontrés durant toute l'aventure de Shadow of the Colossus, pas un seul ne nous a pas tiré quelques signes d'admiration. Comme face à une terrible tempête ou une quelconque manifestation de la nature, on se sent bien peu de chose face à ces colosses, entre l'émerveillement, voulant profiter jusqu'au dernier instant de ce monstre qui se dresse là, et la crainte, se demandant alors ce qu'il faut faire maintenant que le titan est déchaîné. Que ce soit debout sur un colosse volant, luttant contre la vitesse et le vent, ou s'accrochant à celui qui tente de nous emmener par le fond, ou encore debout sur Agro, lancé dans un impétueux galop afin d'atteindre les ailes d’un colosse immense, chaque combat est une épopée inoubliable. Même si les contrôles du personnage et du cheval peuvent sembler étranges au premier abord, une fois lancé dans l'affrontement, tout se fait naturellement. Agro trouve naturellement son chemin tandis qu'on garde la caméra verrouillée sur le colosse, afin de l'attaquer ou d'en trouver le point faible. Dans le souci de laisser la surprise et le plaisir de la découverte des colosses, je ne m'étendrai pas plus sur ce sujet, mais il faut tout de même ajouter que ces combats peuvent durer, allant de quelques minutes à plusieurs dizaines. Pour chacun, il va falloir trouver leur point faible, mais surtout comment y accéder. Alors que pour certains il faudra faire preuve d'agilité, pour d'autres la ruse sera de rigueur, la force et les prouesses physiques n'y changeant rien. Chaque colosse apporte son lot d'exaltation, représentant un défi chaque fois différent.

Mais Shadow of the Colossus ne se résume pas à ses colosses car en son sein, tout y respire la beauté. L'immensité est remplie de sublimes recoins, de plaines entourées de montagnes infranchissables, de déserts tourmentés par les vents, de lacs abritant des sanctuaires oubliés, de plages ou l'écume vient se déposer inlassablement, de forêts où chaque arbre semble n’avoir poussé que pour l'harmonie de l'endroit, pour ne laisser passer que de petits rayons de soleil afin d'éclairer les quelques rochers d'où s'écoule un ruisseau. Jamais le moindre petit détail n'a été placé avec autant de soin, chaque arbre, rocher ou dune de sable semble avoir été sujet d'une extraordinaire attention de la part des concepteurs du jeu. Les couleurs de chaque paysage, le design de chaque lieu invite à la balade, aux longues chevauchées sur le dos d'Agro pour essayer de trouver quelles merveilles peut renfermer chaque recoin du royaume des colosses, à un point où après avoir affronté le premier colosse, j'ai erré à cheval pendant plus de deux heures, m'émerveillant devant les paysages somptueux qu'offre le jeu. A vrai dire, affronter les colosses les uns après les autres sans profiter du paysage qui nous est offert serait vraiment passer à côté d'une grosse partie du jeu, celle qui nous plonge au coeur de ce monde qui est celui des colosses, celui dans lequel ils vivent, qui est à leur image : immense, paisible, beau...

Car c'est ici que Shadow of the Colossus peut ne pas toucher tous les joueurs. En effet, à part ses seize colosses et sa gigantesque étendue, le jeu ne propose rien d'autre. La force et l'endurance du personnage évoluent au fur et à mesure des combats mais il est possible de l'augmenter en cherchant les quelques fruits disséminés dans des arbres, ou bien les lézards, nombreux, mais dont seuls ceux qui ont une queue blanche offrent du bonus d'endurance au joueur, et qu'il faudra chasser à l'arc. Il n'y a donc pas âme - humaine, s’entend - qui vive dans le royaume des colosses, hormis celle du joueur. Pas de villes, pas de NPC avec qui discuter, d'items à acheter ou de quêtes secondaires à effectuer. En prenant son temps, le jeu se conclut en une petite quinzaine d'heures mais les plus acharnés pourront sans doute diviser par trois cette durée de vie. Par contre, lorsque le jeu est terminé une première fois, deux nouveaux modes de jeu se débloquent, un mode difficile puis un mode contre la montre, dans lesquels il sera possible d’affronter à nouveau les colosses avec à la clé quelques goodies. Mais rien que la conclusion de l'histoire de Shadow of the Colossus est une magnifique récompense, une des plus belles et émouvantes qu'il m'ait été permis de vivre et qu'on visionnera à plusieurs reprises afin d'en saisir toute la beauté et la complexité.

Quand le colosse sombre


Là ou le bât blesse, car il fallait bien reprocher quelque chose à Shadow of the Colossus, c'est d'un point de vue technique. Ca non, ce dernier point est loin d'être raté, bien au contraire. Graphiquement, le jeu est tout simplement superbe, d'une part grâce à son design magnifique, mais aussi par toutes les spécificités techniques qu'il introduit. Allant du pseudo HDR, qui simule la surexposition lors de forts contrastes, ou le blur, comme celui qu'on retrouve sur Xbox 360, lors de mouvements rapides de la caméra. Le jeu gère également le streaming des paysages avec les arrière-plans visibles à des kilomètres, si bien que traverser le Royaume Interdit se fera d'une traite, sans aucun temps de chargement. Non, là où le jeu pêche, c'est par sa gourmandise. En effet, la Playstation est sérieusement mise à contribution, si bien qu'elle n'arrive plus à suivre. Conséquence, le framerate est extrêmement bas, tellement, que des titres comme GTA San Andreas pourraient passer pour des modèles de fluidité. Pourtant, lors des chevauchées à travers le monde de Shadow of the Colossus, l'attention du joueur est tellement absorbée par la beauté du monde qui l'entoure qu'il fait abstraction de ce problème qui dans n'importe quel autre cas le pousserait à mettre la galette au placard.

Même pendant les combats contre les colosses, les environnements un peu plus fermés font que le framerate est un peu à la hausse, le jeu reste jouable. Pour ma part, j'avoue ne pas avoir pesté une seule fois contre la vitesse d'affichage, tellement j'étais absorbé par tout ce qui se passait devant mes yeux. Toutefois, j'imagine le joueur terre à terre qui n'a que faire du côté magique du jeu ou qui, passant par là et jetant un oeil par dessus mon épaule, me fera remarquer que sortir un jeu avec un framerate aussi bas est inadmissible. Mais on s'en fout, si tous les jeux avaient cette qualité, on pourrait se permettre de faire la fine bouche. De plus, avec un peu d'optimisme, on peut espérer que la Playstation 3 nous proposera une rétro-compatibilité digne de ce nom et pourrait, pourquoi pas, nous permettre de jouer à Shadow of the Colossus en haute résolution et avec un framerate à la hauteur de la qualité du titre ? En cet instant de magie vidéo ludique, on peut se permettre d'y croire.



merci à jeuxvideo.com pour les images
Qui aurait pu croire que la Playstation 2, en passe d'être remplacée et sacrifiée sur l'autel de la next-gen, puisse nous offrir l'un des plus beaux et plus somptueux jeux qui soit. Certes, le tableau n'est pas idyllique, la faute à un hardware vieillissant à qui on en demande trop, mais toutes les qualités de Shadow of the Colossus font oublier sans peine ce défaut et le joueur à l'âme aventureuse se régalera la rétine, les oreilles et se laissera emporter par ce morceau de rêve.

SCREENSHOTS

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
montana
 
Très bon test pour ce superbe jeu (je l'ai \o/).

J'ai juste une question: Est ce que le joueur peut vraiment aller ou il le souhaite (dans les limites imposées par le jeu bien sur) ? Et est ce que cette libertée n'est pas une contrainte a la poursuite du jeu (etre perdu par exemple)?

Ps: J'espere qu'à la fin du jeu, la possibilité de parcourir le monde est en "option"... Merde mais vite demain! :)
toof
 
Dans la limite du monde à parcourir, tu vas ou tu veux, quand tu veux. Pas trop possible se perdre, si ce n'est quelques instants parce qu'on ne trouve pas le passage qui permet d'aller à tel ou tel endroit. Il y a une carte pour se repérer.

Une fois le jeu fini, il n'est plus possible de parcourir le royaume, mais si t'es un joueur curieux, je pense que tu l'as très largement arpenté avant d'en voir le bout :)
nuitn0ire
 
J'enrage de ne pas voire un tel jeu sortir sur pc.
C'est quand je vois ce genre de jeux que je me sens pret à franchir à pactiser avec le diable et m'acheter une PS2. De ce que j'en ai vu oui, le terme magie est parfaitement approprié. C'est très rare qu'un je me fasse cet effet sur console.

Moui, j'enrage :\
nainjaune
 
Par rapport aux tests dans la presse et sur le net, le meilleur est celui de Toof, de loin. Bravo.

P.S : Ca me donne envie de racheter une ps2, juste pour Shadow of the Colossus et Soul calibur 3.
shotgun
 
Bon où je squatte chez quelqu'un qui a le jeu, ou je m'achète une PS2.^^
AiM sIcK
 
Elles vient de baisser en plus...te prives pas...

Sinon pour ce jeux..c'est pas mon style...mais en même temps j'y ai jamais goûté donc....on va gouter!! ^^
- Ludo -
 
J'attends ma PS2 d'occase, mais pu$^* que fait ce c$^* de vendeur, j'en peux plus d'attendre moi .....
jacques_benoix
 
Mais achetez vous une ps2 bordel ! J'arrive pas à comprendre pourquoi vous vous posez encore la question. Pis quand je vois que God of War est passé à 20 euros...
nycoom
 
bon il est temps pour moi de finir Ico une bonne fois pour toute ! (oui je fais partie de ces gens qui finissent rarement un jeu...voir jamais)
hohun
 
Après Factorvice et Factorpride, voici venir Factorprose. J'achète !
Ttask
 
Et pour quelqu'un qui n'a jamais joué à Ico, quel est le plus intéressant (en tenant compte de la différence de prix entre les deux) : Ico ou SOTC ?
iftol
 
Joli test...c'est assez drôle comment certains jeux arrivent à faire etayer admirablement le champ lexical des journalistes...faut dire, l'occasion de le faire doit être rare...

Je dois aussi finir Ico...et puis je me jettrais sur l'ombre du colosse !
toof
 
Ttask a écrit :
Et pour quelqu'un qui n'a jamais joué à Ico, quel est le plus intéressant (en tenant compte de la différence de prix entre les deux) : Ico ou SOTC ?
L'ambiance, les décors, la forme se ressemblent mais ce sont deux jeux totalement différents. Les deux sont très bons et j'ai une préfère quand même pour Shadow of the Colossus. Mais je te conseille de commencer quand même par ICO si tu souhaites jouer aux deux jeux.
Zaza le Nounours
 
ICO, strodlaballe. Mais c'est *très* court. Mais strodlaballe quand même.
Laurent
 
Les 2 videos de toof rendent très bien la beauté du jeu mais ça semble quand même désespérément vide.
Dans la deuxieme video, le héros visite un temple sans jamais rien trouver en récompense, ni rencontre, ni trésor ou autre.
Vous me direz que la beauté de l'architectures des lieux à elle seule est une récompense. Certes.
nycoom
 
Ttask a écrit :
Et pour quelqu'un qui n'a jamais joué à Ico, quel est le plus intéressant (en tenant compte de la différence de prix entre les deux) : Ico ou SOTC ?


Une chose est sûre : si tu commences par Ico, tu auras obligatoirement envie de jouer à SOTC (surtout si tu es un gros mangeur de fps et que tu as besoin d'un peu d'air frais dans ta vie de hardcore gamer)...et probalement vice versa.
toof
 
Laurent a écrit :
Dans la deuxieme video, le héros visite un temple sans jamais rien trouver en récompense, ni rencontre, ni trésor ou autre.
Justement... Chaque recoin de Shadow of the Colossus est a été pensé avec soin, et le lieu qu'on voit dans cette vidéo est bien trop beau pour être anodin... Suffit d'y aller au bon moment et tu devineras ce que tu pourras y trouver ;)
nycoom
 
toof a écrit :
Justement... Chaque recoin de Shadow of the Colossus est a été pensé avec soin, et le lieu qu'on voit dans cette vidéo est bien trop beau pour être anodin... Suffit d'y aller au bon moment et tu devineras ce que tu pourras y trouver ;)


au pif : un colosse?
shotgun
 
jacques_benoix a écrit :
Mais achetez vous une ps2 bordel ! J'arrive pas à comprendre pourquoi vous vous posez encore la question. Pis quand je vois que God of War est passé à 20 euros...

Peut être parce que la console en elle même est pas forcément génaile (je pare en terme de hardware) et puis que malheureusement des jeux comme Ico on en entend moins parlé que les GTA, Dragon Ball et co.
Cependant c'est décié, à la vu des sortie 360 à venir, je crois que durant le courant Avril-Septembre je vais m'offrir une tite PS2. Vu que els titres intéressant de la 360 ne seront pas légions et bien "éparpillé".
vanes
 
toof, ptite faute de frappe :

"[...]je m’agrippe à nouveau à quelques rebords pour atte(i ?)ndre la fourrure du[...]"
ant-1
 
Hmmm... Je suis grand fan de ce genre de jeu, a part que...

En fait j'adore les mondes grands, beaux, bien penses. J'aime me ballader et faire des decouvertes. Mais franchement, la, je sais pas. Il n'y a personne a qui parler, et si j'ai bien saisi, pas d'objets a ramasser, ni de leviers a pousser. Juste quelques entrees secretes a decouvrir je suppose (et 2-3 fruits ou un lezard).
Ca fait un peu mort, de prime abord. Je suis contemplatif, mais pas a ce point la. Moi j'adore les quetes annexes, le cote social de discuter avec les habitants du monde (et resoudre leurs petits soucis banals). Ca lui donne encore plus d'epaisseur a mon gout.

Mais bon je l'essaierai pareil (quand la PS3 sera sortie ;). Pour l'instant retour a Kameo ! (bon OK, en fait je suis au travail la, mettons ce soir alors)
toof
 
Ca peut paraître dingue, mais le fait que le royaume de Shadow of the Colossus soit vide ne gène en rien, j'oserais même dire le contraire. Avec des éléments traditionels au sein de ce jeu, je suis persuadé qu'il aurait été bien moins marquant, plus "banal".

Bon, c'est vrai que moi je suis totalement contemplatif, il m'arrive souvent dans les jeux de m'arrêter et de trouver le meilleur angle de vue pour admirer des décors. Et dans SotC, j'ai vraiment été très très très bien servi.
Laurent
 
Suffit d'y aller au bon moment et tu devineras ce que tu pourras y trouver ;)

Je me disais que ça avait un petit coté arène aussi :)
Par contre tu dis : au bon moment...est-ce à dire que le temps influe sur les rencontres avec les colosses...tiens d'ailleurs j'en profite pour poser une question : est-ce que le cycle jour-nuit est géré et quid des effets météo ?

Pendant que j'y suis : c'est quoi le gros rond rose tout moche en bas à droite sur certains screens ?
toof
 
Alors, non, SotC est en fait un jeu très linéaire, on affronte les colosses les uns après les autres. Il n'y a pas de cycle jour/nuit, en fait on a l'impression que c'est comme si tout était figé, que le temps c'était arrêté.

Pour les effets météos, ils ne sont pas dynamique, mais le temps change selon l'endroit du royaume dans lequel tu te trouves. Tempête de sable, brouillard, pluie, tu peux voir quelques exemples en jetant un oeil sur les screenshots :)

Et le gros machin rose, c'est la barre d'endurance, le cercle diminue petit à petit lorsqu'on reste aggripé quelque part.
Laurent
 
Si il y a un peu de météo scriptée, c'est déjà ça :)

Pour les screens j'ai regardé ceux du test mais comme j'ai pas une HDTV, le 720p doit mal s'afficher chez moi :p
toof
 
De plus, SotC propose du progressif scan, mais ce n'est "que" du 480p, donc c'est pas du HDTV :)

Mais les screens doivent être pris sur une source "normale", donc ça rendra tel quel sur une télé cathodique.
nitoo
 
Je n'ai pas de TV, je n'ai pas de ps2..et je n'ai plus un rond.

Qui pour un bracage ?
montana
 
Je ne suis qu'au 4eme colosse mais l'envie de donner mon avis est plus forte que moi. :)

Tout débute avec une incroyable intro. Non pas qu'elle soit aussi "grandiloquante" que celle de Metal gear solid par exemple mais simplement qu'elle soit d'une rare beautée. Les cadrages sont simples et superbements placés. Içi point de zoom, de ralenti superficiel, tout respire la simpliçité et la beautée. Nous allons voir que ceci est vrai pour tout le jeu...

Ensuite direction le menu dont nous pouvons changer la caméra (zoom avec le bouton R2 et mouvement léger de la caméra avec le joystick analogique droit), preuve d'une originalitée certaine. Pressons "Nouvelle partie" pour découvrir un des jeux les plus envoutants qui soit.

Le jeu débute avec une vidéo, tout aussi sublime que l'intro, qui nous présente le personnage principale ainsi que sa dulcinée, chose pour laquelle il est venu içi. On lui expliquera quelques secondes plus tard que le jeune héros devra vaincre 16 colosses pour faitre renaitre son belle et tendre amour (enfin c'est ce qu'on nous laisse penser au début...).

Et là le jeu commence... Un cadrage d'une rare beautée, des effets de lumières très réussis ainsi qu'une énorme "cathédrale" nous entoure. Le soleil nous éblouissant les yeux, nous ne pouvons voir l'extérieur. Une fois sur son chevel, nommé Argo, et quelques pas plus tard, l'environement extérieur se dévoile. Et là c'est la claque! Un espace énorme et "vide" à la fois sans pourtant donner un aspect négatif, en effet dans beaucoup de jeux un décor vide entraine une lassitude ou un aspect désuet à l'ensemble. Içi non. Içi, cela entraine plutot une admiration envers un décors grandiose et énorme dans lequel on se sent vraiment écrasé et tout petit. La traversée d'un pont ne fait qu'appuyer ce fait, la profondeur du décor est vraiment éblouissante. Les plans de caméras, souvent décalés par rapport au héros, nous donnent des plans panoramiques superbes.

Comme vous pouvez le voir l'emploi de superlatifs est obligatoire pour décrire un tel jeu bien que paradoxalement inutile, car c'est en y jouant que les sensations décrites plus haut se font comprendre. En parlant de sensations, quoi de plus jouissif et d'unique que de se déplacer sur des plates formes mouvantes? Le joueur à la rencontre des colosses est alors absolument happé par cette bataille. Il faut s'aggriper sans oublier la jauge d'endurance, une fois celle ci vide le joueur chute et doit tout recommencer. Il faut escalader, frapper au bon endroit pendant que l'énorme être se meut violement pour nous faire tomber. Que de sensations unique... et le jeu devient une veritable épopée.

Que dire encore sur la beauté intrinsèque du décor? Ou chaques millimetres semblent avoir été étudier, ou chaques parcelles de lumieres semblent avoir été disposer dans un souci majeur "d'art". Tou ceci nous ammene donc à une conclusion sans appel. Certains n'aimeront pas, sans doute la nouvelle génération de joueur peut habituée au jeux originaux, mais eux manqueront une grosse part du jeu vidéo. Une part synonime d'évolution du jeu, d'ouverture sur l'art qui nous change des senpiternelles jeux de shoot, ou explosion doit signifier ventes ou encore ces jeux de tunning que l'on rammasse à la pelle...

Un jeu unique en somme, qui nous prouve que le jeu vidéo peut belle et bien avoir une véritable force sur la pensée, l'imagination de celui qui l'observe.
pouletmagique
 
Oué il est très bon mais j'ai commencé DQ VIII hier et j'ai déja du trouvé un prétexte pour pas aller faire du bruit avec mes copains hier soir.

En plus Grandia 3 vient de sortir en US (depuis le 14/02 il me semble) donc Shadow attendra un peu.
jacques_benoix
 
Petit point noir (tout petit petit). J'ai vu la version PAL(je l avais fait en ntsc) et la police du jeu est ILLISIBLE pour peu qu'on soit à plus d'1 mètre de l'écran.
nitoo
 
J'y pensai mais.....SoTC en film ?Nan ?
montana
 
nitoo a écrit :
J'y pensai mais.....SoTC en film ?Nan ?


Stp pas d'idée pour Uwe boll.
nitoo
 
Oula nan !

Il oserait pas, il sait très bien que s'il fait ça jui casse sa bouche à sbatard là !
nitoo
 
Nan mais j'disai ça parceque quand j'vois tout ces tests, toutes ces éloges sur la beauté et la profondeur des décors et de l'ambiance qui s'en dégage, je peux pas m'empêcher de penser à GERRY, de Gus Van Sant.

Ce film m'a juste tué, il est trop beau...alors j'ai un peu fait le lien inconsciemment avec SoTC en fait.
wedge
 
hum en film c'est pas évident l'histoire est relativement simple et tout se passe visuellement et emotionnelement grâce au mélange de la musique et de l'image. Je pense que ca serait franchement pas évident de rendre hommage à ce jeu en film.
nitoo
 
wedge a écrit :
hum en film c'est pas évident l'histoire est relativement simple et tout se passe visuellement et emotionnelement grâce au mélange de la musique et de l'image. Je pense que ca serait franchement pas évident de rendre hommage à ce jeu en film.


D'où le lien avec gerry...
Et puis l'histoire du jeu est peut-être simple, mais moi elle me fait déjà penser à plein de choses inhérantes mais pas pour autant explicites (le voyage dans un monde immense et qui paraït vide comme métaphore pour le voyage intérieur au fond de "soit-même", servant de base pour des notions nombreuses comme le courage, la solitude, l'amour, la nature...)
nitoo
 
Tout ceci, comme tu dis, peut-être traîté de façon extrêmement visuelle et poétique, voir minimaliste sauf pour les scènes de combats. Et encore, ça peut être originalement filmé aussi.

Enfin tout ça pour dire qu'un film un peu basé sur une histoire similaire à SoTC, surtout au cinoche avec ze mega screen of death, rien que d'y penser je bande.
Laurent
 
Marrant que personne n'ai encore fait le rapprochement entre SotC et L'histoire sans Fin.
Le jeune heros sur sa monture parcourant les plaines immense et fantastique d'un monde immaginaire, ça fait très Atreyu et Artax parcourant Fantasia.
nitoo
 
Egalement oui !
Je l'ai revu y'a pas longtmeps d'ailleurs...ça a salement vieilli, mais toujours cette putain d'ambiance qui m'avait fait kiffé étant gosse.
Zaza le Nounours
 
jacques_benoix a écrit :
Petit point noir (tout petit petit). J'ai vu la version PAL(je l avais fait en ntsc) et la police du jeu est ILLISIBLE pour peu qu'on soit à plus d'1 mètre de l'écran.

C'est faux, je suis à 4 mètres de mon écran, et la police est toujours parfaitement lisible.
Laurent
 
Il fait quelle taille ton écran Zaza ? :)
Zaza le Nounours
 
Oui, bon, c'est sûr que si on s'attarde à ce genre de détails...
Laurent
 
J'en étais sûr :)
jacques_benoix
 
Zaza le Nounours a écrit :
Oui, bon, c'est sûr que si on s'attarde à ce genre de détails...



On s'attarde à ce genre de détail quand on arrive pas à lire ce qu'il y a sur l' écran (et c'était un 70 cm 16/9em).

Ca m'a "choqué" (toute proportion gardée) car je crois que c'est la première fois que je vois ca dans un jeu (si ca avait été une bouse j'en aurais rien eu à branler).
Vardemis
 
Magnifique, j'y retourne !

Question, les jeux Ps2 seront retrocompatible avec la Ps3 ? Si oui, vous pensez que ca supprimera les baisses de framerate ? ( Vu la supposé puissance de la ps3 et tout ses composants, etc, etc), enfin ca ne m'a pas dérangé pour l'instant, mais si c'est le cas, il sera parfait.
Spartan 999
 
Ca y'est j'ai pu tester ce jeu...
ben c'est vrai que c'est pas mal.
C'est joli, plein de poésie, les colosses sont impressionants...je dis bravissimo.

Bravo aux devs qui ont du pas mal se creuser la tête pour donner un tel résultat sur cette machine, ça fait plaisir.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

zouz
(16h08) zouz Overwatch élu jeu de l'année aux game awards, content de voir que cette supercherie reste dans son élément.
Darkigo
(14h21) Darkigo MrPapillon > Ca me fait aussi penser à cet épisode de Battlestar où ils cherchent à atteindre une station spatiale au milieu d'un nuage de poussière...
Darkigo
(14h17) Darkigo MrPapillon > stylé ce rendu volumétrique ! Ca donne envie de faire une simu aérienne avec cette qualité de rendu !
Zakwil
(14h05) Zakwil [youtube.com] je laisse ça là
Khdot
(11h44) Khdot [nextinpact.com]
Doc_Nimbus
(10h03) Doc_Nimbus hohun > Oh oui, avec Gad Elmaleh et Kev Adams. <3
hohun
(09h55) hohun [lefigaro.fr] une bien bonne nouvelle en ces temps maussades
_Kame_
(09h00) _Kame_ LeGreg > J'ai pas dis que j'avais pas d'explications à ça, je soulignais juste le fait qu'on est une race stupide, et que oui, on regrettera Hollande.
LeGreg
(03h07) LeGreg Bon ça n'a pas marché pour Clinton.. mais elle a fait l'erreur de refaire parler d'elle :)
LeGreg
(03h05) LeGreg Les gens étaient jeunes quand il y avait Y.. du coup les problèmes liés à la vieillesse sont confondus avec la disparition de Y ou l'apparition de Z.
LeGreg
(03h04) LeGreg Kame> nostalgie. C'est comme pour les jeux vidéo
Crusing
(00h19) Crusing ♪ ♫ vooooootez jAcques chirAc ♫ ♪
_Kame_
(00h07) _Kame_ Chirac: en juin 2006, 27% de favorable, aujourd'hui, 83% disent qu'en fait c'était bien sous son mandat. D'accord les gens.
jeudi 01 décembre 2016
thedan
(23h46) thedan moi, je vous mets mon billet que dans 2 ou 3 ans, on le regrettera !
_Kame_
(23h23) _Kame_ Oh oui, l'impact de sa non candidature est tellement quantifiable et qualifiable sur la destinée de chacun de nous et de celle du pays, que c'est forcément une super nouvelle.
Laurent
(23h16) Laurent (20h13) Meilleure nouvelle de l'année
MrPapillon
(21h12) MrPapillon Les jeux du "lineup" de la sortie de l'Oculus Touch : [oculus.com] . Pas beaucoup de surprises, principalement des portages sur le Touch de trucs de l'Oculus Home et de Steam.
Crusing
(21h07) Crusing Haha Macron qui avait prévu une ITW en suivant, quel ténia ce mec.
Big Apple
(20h13) Big Apple Ah non, il déclare forfait
Big Apple
(19h56) Big Apple S'il a le sens de l'humour, il faudrait qu'il annonce la dissolution de l'assemblée nationale :)
Big Apple
(19h55) Big Apple Attention, événement : François Hollande va parler à 20h00
hohun
(18h27) hohun Encore un noob qui croit qu'il va mieux jouer parce qu'il a une bande passante de ouf !
hohun
(18h27) hohun [lexpress.fr] "Le très haut débit, ce n'est pas uniquement pour que tout le monde puisse jouer à Warcraft"
MrPapillon
(11h55) MrPapillon (Il y a une vidéo dans l'article).
MrPapillon
(11h55) MrPapillon Un peu de rendu volumétrique sous Unreal : [shaderbits.com] (Donc pas de triangles/polys pour ça, c'est une forme de rendu très praticulière).
MrPapillon
(08h55) MrPapillon Crusing > [theguardian.com]
Crusing
(08h31) Crusing MrPapillon > Je crois que c'est clair, un mec qui conduit n'importe comment en Lada dans un monde désolé rempli de tarés violents, c'est une allégorie de la Russie.
mercredi 30 novembre 2016
MrPapillon
(20h37) MrPapillon Lien sans la ponctuation : [vimeo.com]
MrPapillon
(20h36) MrPapillon Crusing > Le gars a l'air d'avoir un trip surréaliste cartoon bizarre assez maîtrisé ([vimeo.com] Du coup je vais attendre que ça soit plus avancé pour mieux comprendre où il veut en venir.
Crusing
(20h23) Crusing MrPapillon > Sympa, dommage que ce soit pas avec BeamNG, et que la caisse m'ai fait instantanément penser à ça [youtube.com]
Crusing
(20h08) Crusing CBL > Je viens de enfin convertir un vieil ipod3G en clef USB, alors très peu pour moi apeul. Non mais la samsung à l'air de faire le job.
CBL
(19h09) CBL Des graphistes de ma boite l'utilise comme une Cintiq grace à l'appli Duet et ca defonce
CBL
(19h08) CBL Crusing > Ipad Pro ?
MrPapillon
(17h25) MrPapillon Un survival en caisse : [forums.tigsource.com]
Crusing
(15h46) Crusing Niko > tu ferais mieux de trouver qui se cache derrière MetalSmileGeishAsh95, au lieu de dire des cochoncetés.
MrPapillon
(15h06) MrPapillon Il change une fois tous les 30 ans.
Niko
(14h33) Niko - Merde, on a un spambot! - Ah non, c'est juste Crusing qui a changé d'avatar
Crusing
(14h14) Crusing Krita a peut etre du couteau depuis.
Crusing
(14h13) Crusing Sinon Painter quoi...
Crusing
(14h12) Crusing Zakwil > C'est vieux Artrage, je sais pas comment ça a évolué.
Crusing
(14h12) Crusing Dites, à part la Galaxy View , y'a quoi comme tablette grand format?
Zakwil
(14h10) Zakwil bah on recherchait l'effet au couteau, ce qu'artrage a mais verve à l'air de mieux gérer les pâtés de peinture (plus 3d)
Crusing
(14h03) Crusing Zakwil > Artrage est mieux?
Zakwil
(13h49) Zakwil Crusing > merci c'est mieux
Crusing
(11h27) Crusing Zakwil > C'est quoi la diff avec Artrage?
Zakwil
(10h37) Zakwil il y a freshpaint sur la surface (mais pas d'effet couteau)
Zakwil
(09h54) Zakwil salut, il existe une alternative à [taron.de] un peu plus récente?
mardi 29 novembre 2016
MrPapillon
(23h14) MrPapillon Life is short : [youtube.com]
MrPapillon
(23h12) MrPapillon Ça devrait directement faire partie de Windows.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Faudrait la même chose sur FFXV.
Le vertueux
(22h58) Le vertueux Big Apple > c'est pas mal, faudrait la même chose sur des consoles portables.
Big Apple
(22h44) Big Apple MrPapillon > le meilleur filtre crt est le HLSL sur mame, vidéo de démonstration avant/après sur Street Fighter 2 [youtube.com]
Big Apple
(22h27) Big Apple si le space jockey d'alien avait une Gameboy, ça serait celle de Real Phoenix :)
The Real Phoenix
(20h43) The Real Phoenix Crusing > Pour que ca donne du gout.
Crusing
(20h23) Crusing Pourquoi diable l'avoir fait en pâte à sel!
The Real Phoenix
(17h06) The Real Phoenix Tiends en parlant d'emulation, j'ai fini ca hier pour un pote: [i.imgur.com] [i.imgur.com]
noir_desir
(16h54) noir_desir wata_ > Sur que ça motive vachement moins :(
dagon
(16h04) dagon (10h45) Crusing > toute la presse l'a annoncé, mais le site est de nouveau en ligne... efficace ^^
Crusing
(14h11) Crusing c'est l'anniversaire!! [youtube.com]
MrPapillon
(14h00) MrPapillon Et la basse résolution c'est moin joli sur un écran plat que sur un CRT.
MrPapillon
(13h59) MrPapillon Du bilinear + une haute résolution et on a l'impression que les décors sont plus vides que l'impression que ça donnait à l'époque. (Une des raisons pour lesquelles je préfère jouer de l'époque en basse réso et sans bilinear).
MrPapillon
(13h58) MrPapillon Crusing > Bah les graphs de l'époque fonctionnaient bien parce que les jeux étaient en basse résolution. Les pixels qui gigotaient de partout, ça créait du détail visuel, et quand on lisse tout ça on perd.
Crusing
(13h53) Crusing wata_ > Tu confonds pixel art et jeux 3D, personne veut du scanline sur MK64.
fwouedd
(13h50) fwouedd wata_ > Pas vraiment, tu peux améliorer le rendu quand c'est affiché en 3D. Mais avec les sprites de la 2D qui ont été conçu autour des imperfections du CRT, c'est plus moche avec un LCD que ça l'était.
wata_
(13h45) wata_ noir_desir > sûr que la patience d'attendre les soldes Steam & co sont le retour de baton de l'armure pour cheval d'Oblivion et ses nombreux émules
wata_
(13h43) wata_ Il y a vraiment deux école niveau émulation : "ouais Zelda64 en 4K antialiasing 120fps" et "bon faut que ce soit crado comme dans mon enfance"
fwouedd
(12h59) fwouedd Du coup, à moins d'être un vrai passionné du balayage, ça le fait. Par contre, c'est vraiment chiant à parametrer.
fwouedd
(12h58) fwouedd Ca prends tout en compte, le type de dalle, l'éclairage, ça simule le rafraichissement, les couleurs, les formes des ecrans.
fwouedd
(12h57) fwouedd MrPapillon > Ah clairement, mais les filtres CRT depuis quelques années sont vraiment balaises.
MrPapillon
(12h51) MrPapillon fwouedd > La vidéo était pas pour toi. On y voit clairement le gain de qualité entre un jeu sans filtre CRT et un vrai CRT.
fwouedd
(12h23) fwouedd (08h44) Je comprends pas ce que tu me montres. Ta video on voit un mame sans config HLSL.
rEkOM
(11h56) rEkOM Et en fouillant dans le github y'a même un patch POC pour jouer en VR :) [github.com]
rEkOM
(11h56) rEkOM Il vient d'avoir un hotfix du patch d'aout de Fez... [github.com]
Crusing
(10h45) Crusing Zone telechargement fermé [lemonde.fr]
noir_desir
(09h16) noir_desir wata_ > J'attends presque toujours les versions tout intégré, ou alors je n’achète plus (le hype et d'autre truc sont sortis)... Bref cette pol, je pense à largement permis au jeu de se dire, qu'ils n'avaient pas intérêt à acheter tous de suite...
noir_desir
(09h15) noir_desir wata_ > pour moi, c'est en parti les dlc, pourquoi j'acheterai pour ma part, des bouts de jeu. J'ai eu dishonnored 2, car gk me l'a "offert", sinon je n'aurais pas mis la main au portefeuille. Ras le bol d'avoir des morceaux de jeu.
noir_desir
(09h12) noir_desir kimo > le 10 sans plus, j'ai bien aimé le 12, plus de liberté
MrPapillon
(08h44) MrPapillon [youtu.be]
fwouedd
(07h08) fwouedd Comparaison CRT vs HLSL : [youtu.be]
fwouedd
(06h55) fwouedd (Par contre, c'est hardcore niveau configuration)
fwouedd
(06h55) fwouedd MrPapillon > C'est correct depuis un moment. Sur Mame, le filtre HLSL te permet même de choisir l'inclinaison du CRT simulé et même la trame du modèle que tu veux.
_Kame_
(00h06) _Kame_ ahah énorme
lundi 28 novembre 2016
Chouxcoulat
(23h48) Chouxcoulat Le sens de la composition on vous dit : [youtube.com]
MrPapillon
(23h33) MrPapillon Par contre côté éditeur AAA, on est encore très frileux. Au moins Nintendo a fait un pas dans la bonne direction avec leur Mini NES.
MrPapillon
(23h32) MrPapillon Côté ému ça commence à être correct, on est très loin des trucs pourris du temps des premiers émulateurs SNES/MegaDrive : [youtube.com]
MrPapillon
(23h25) MrPapillon LeGreg > [youtube.com]
LeGreg
(23h17) LeGreg sinon quand je jouais en VGA, les pixels étaient carré
LeGreg
(23h12) LeGreg il n'y a pas si longtemps les filtres CRTs ajoutaient des lignes noires ce qui n'est pas forcément le plus représentatif
LeGreg
(23h11) LeGreg Big Apple > en même temps il faut qu'un filtre CRT soit aussi bon qu'un CRT ce qui n'est pas gagné
Big Apple
(21h42) Big Apple MrPapillon > Absolument! Et c'est pourquoi jouer à un émulateur sans utiliser les filtres de rendu CRT est une aberration.
MrPapillon
(21h34) MrPapillon Même s'il y avait pas beaucoup de pixels, ça a été très créatif comme époque.
MrPapillon
(21h33) MrPapillon [kayin.moe]
MrPapillon
(21h33) MrPapillon aeio > En fait c'est pas le CRT lui-même qui manque, c'est le fait de jouer à des jeux de l'époque, mais avec une cohérence graphique totalement détruite.
fwouedd
(20h55) fwouedd Du coups, les dev trinquent.
fwouedd
(20h55) fwouedd C'est juste que le marché est quasi saturé de trucs en permanence.
fwouedd
(20h55) fwouedd Je suis sur que ça genere de plus en plus de benef même sur PC/Console pour les editeurs perso.
wata_
(20h52) wata_ peut-être que le futur du jv est vraiment dans le mobile, avec des farmvilles minecraft candytruc fluos par millards
aeio
(20h51) aeio C'est ta nostalgie qui parle. Le pad PlayStation, la vieille TV CRT avec écran bombé et son mono, les chargements qui durent des plombes, les changements de disques, moi ça me manque pas.
wata_
(20h51) wata_ la VR non plus ça n'a toujours pas l'air de faire palpiter qui que ce soit jusque là. you were the chosen one quoi
MrPapillon
(20h49) MrPapillon Il doit y avoir un truc génétique qui justifie tout ça, un truc dans le genre daltonien, mais pour les résolutions.