Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Ni no Kuni: La vengeance de la Sorcière céleste

Nicaulas par Nicaulas,  email  @nicaulasfactor
Sorti au Japon il y a deux ans sur DS et un an sur PS3, Ni no Kuni était attendu de pied ferme par les joueurs occidentaux. Et pour cause : en association avec Level-5, il s'agit de la première incursion du Studio Ghibli dans le jeu vidéo. Et qui n'a jamais rêvé de jouer à un film de Miyazaki ?

Le conte est bon


Oliver est un petit garçon qui vit à Motorville avec sa maman, une musicienne au cœur fragile. Vu son âge et son gabarit, on le jurerait inoffensif. Mais la Sorcière Céleste en est persuadée : Oliver est le sauveur du monde parallèle qu’elle est consciencieusement en train de détruire. Une raison suffisante pour tenter de le noyer, mais sa maman veille au grain et se sacrifie pour le sauver. Oliver se retrouve donc seul, pleure beaucoup, jusqu’à ce qu’entre en scène Lumi, le roi des Fées, qui lui apprend l’existence du monde parallèle et de l’âme sœur de sa maman qui y est emprisonnée par Shadar, le légat de la Sorcière. Un espoir de la revoir, voire de la ressusciter.

Sans surprise, le scénario de Ni no Kuni lorgne du côté des productions Ghibli tout public, comme Totoro ou Ponyo, et laisse de côté les aspects plus crus ou violents de certaines autres, comme Mononoké. En lui-même, l’aspect enfantin de l’histoire n’est pas un problème, puisque Level-5 et Studio Ghibli souhaitaient effectivement faire un conte pour enfants. C’est plutôt la narration qui déçoit : agissant comme si tous ses joueurs étaient effectivement des gamins de 8 ans, le jeu passe son temps à tout expliquer, non seulement pour le gameplay en vous répétant plusieurs fois tout ce que vous devez faire, mais aussi pour les péripéties d’Oliver. Le moindre petit évènement donne lieu au mieux à une cinématique, au pire à une séquence de dialogues au ton trop didactique, presque insultant pour votre mémoire et votre intelligence. C’est aussi un moyen d’étirer l’histoire en longueur pour lui donner l’apparence de celle d’un RPG plutôt que celle d’un film, mais cela confère au jeu un rythme mollasson et épuisant.

Cela dit, il faut reconnaître qu’en dehors de ces redondances didactiques, l’histoire devient de plus en plus intéressante au fur et à mesure, et les dialogues sont plutôt bons, multipliant les jeux de mots pour prendre le joueur à contre-pied. Le mérite en revient à une localisation absolument impeccable, sans aucun doute la plus peaufinée qu’on ait vue depuis longtemps. En plus des doublages anglais ET japonais, tout le contenu, y compris le grimoire de plusieurs centaines de pages, est intégralement traduit en cinq langues. En se payant le luxe d’éviter les pièges d’une traduction littérale, mais également en adaptant la forme pour la rendre cohérente avec une lecture par des occidentaux. Traduire c’est écrire, et ça n’a jamais été aussi vrai.


Le conte est beau


Pourtant, ce qui frappe le plus quand on joue à Ni no Kuni, c’est évidemment son rendu visuel. D’un côté, une direction artistique et des cinématiques signées Studio Ghibli, de l’autre une mise en œuvre par Level-5 pour toutes les phases de gameplay. Et il faut le dire : les créateurs de Professeur Layton s’en sortent avec les honneurs. Evidemment, on distingue nettement les cinématiques des phases de jeu grâce à des différences visuelles notables, comme des modèles qui se découpent un peu plus (les feuilles des arbres ou les cheveux) ou des animations plus mécaniques. Mais, il faut le dire, les décors claquent. Vraiment. Sur le fond, ils ne sont pas très originaux (un désert, une forêt, un volcan, de la neige...), mais il y a cette phénoménale sensation de plonger la tête la première dans un film de Miyazaki et de vivre l’un des contes de notre enfance. A la limite, les plus tatillons regretteront certaines incrustations trop visibles qui cassent le trip, comme les brins d’herbe par exemple, mais ce serait vraiment chercher la petite bête face à un émerveillement quasi-permanent.

Pour remplir ces décors, des personnages et des monstres au chara-design globalement réussi. Si les boss sont assez classiques et impersonnels, la Sorcière Céleste et sa clique sont mémorables, et les 400 monstres que vous croiserez au fil de l’aventure sont fort sympathiques, rappelant par bien des aspects les Pokémon de notre enfance. Quant à notre héros Oliver, sa candeur un peu lourdingue est heureusement compensée par les caractères bien trempés de ses compagnons d’aventure. Si leurs gimmicks participent au faux rythme du jeu évoqué plus haut et que la plupart n’ont pas l’épaisseur des meilleurs personnages Ghibli, ils n’en restent pas moins attachants et composent une équipe qui rappellera, par certains aspects, celle du Château dans le Ciel. Dommage que tous les dialogues ne soient pas doublés, cela nous éloigne un peu de nos héros.

Un des points qui divisera peut-être les joueurs est la musique de Joe Hisaishi. Entendons-nous : toutes ses compositions pour Ni no Kuni sont, indépendamment du contexte, excellentes. Certaines se graveront dans votre mémoire, d’autant plus qu’elles sont exécutées par l’orchestre philharmonique de Tokyo. Mais plusieurs d’entre elles semblent par moment inadaptées. On pensera surtout à la musique des combats et à celle des boss, qui manquent toutes deux d’une rythmique entraînante qui motiverait le joueur et participerait au côté épique de la chose. Et l’ensemble manque sans doute un peu de variété, avec des thèmes parfois réutilisés pour toutes les parties d’une zone géographique donnée. Par exemple, on n’aurait pas craché sur une musique particulière pour les boutiques, des variations du thème de combat en fonction de la zone où on se trouve, une musique différente pour chaque boss...


Oliver l’explorateur


Mais ce qui risque de fâcher le plus, c’est le gameplay. Ni no Kuni est un RPG qui pioche ses mécanismes un peu partout chez ses glorieux prédécesseurs, des premiers Final Fantasy aux Dragon Quest en passant par les Tales of et les Pokémon, mais lorgne également du côté des Zelda, notamment Minish Cap. Explications : après avoir choisi votre mode de difficulté (facile ou normal, prenez le normal), vous progressez le long d’une trame principale à base de cœurs brisés à réparer via des fragments de bonheur, dans différents lieux que vous reliez via une (formidable) carte du monde, le tout rythmé par des combats en temps réel dans lesquels vous pourrez utiliser les compétences de votre équipe, ainsi que celles de familiers que vous aurez capturés et faits évoluer.

Jusque-là, rien d’extraordinaire. Le premier écueil vient du dirigisme abusif du jeu, qui passe son temps à vous dire quoi faire ou à vous prémâcher le travail. Même en supprimant l’affichage des objectifs sur la mini-map, on ne peut guère se perdre ou se tromper, et on a parfois la désagréable impression d’être plus dans Dora l’Exploratrice que dans un Miyazaki. Un PNJ a le cœur brisé et a besoin d’un surplus de courage ? Un autre PNJ en a à redonner quelques mètres plus loin. Vous ne pouvez entrer dans un lieu important pour la suite de l’aventure ? Faites quelques pas et une cinématique vous donnant la solution démarrera. Pour vous forcer à dépenser votre argent pour vous équiper, le jeu vous en ponctionne 10% à chaque fois que vous mourrez. Le pire restant le nombre abusif de combats. En fait, il n’est possible de gagner de l’expérience qu’en combattant, l’accomplissement de quêtes annexes n’offrant que de l’argent et des items via un système de cartes de fidélité à collectionner puis à échanger. Et comme le jeu a peur que vous arriviez devant un boss en étant sous-levellé, il vous oblige à combattre, tout le temps, que vous le vouliez ou non. Sur la carte du monde, vous vous ferez pourchasser par des bestioles en tous genres, et dans une zone donnée vous en trouverez tous les trois mètres et elles respawneront dès que vous aurez le dos tourné.

Et si encore les combats étaient intéressants... Les 10 ou 15 premières heures de jeu, où Oliver combat seul, n’offrent que des combats courts, bourrins et répétitifs. Même le principe des orbes qui vous permettent de recharger vie et magie, ou de déclencher des attaques ultimes, n’a que peu d’intérêt. A partir du moment où de nouveaux personnages et familiers le rejoignent, les choses se complexifient légèrement, puisque vous pourrez gérer une tactique d’équipe et modifier votre roster de familiers pour vous adapter aux ennemis. Mais mis à part quelques monstres spéciaux dans les quêtes annexes, rien de bien difficile ni de captivant. Le challenge ne pointe le bout de son nez qu’avec les boss et leur patterns parfois surprenants, mais surtout si vous vous pointez devant eux en étant gravement sous-levellé, ce qui semble improbable au vu du nombre de combats qu’il faut se farcir pour arriver jusqu’à eux. Vous mourrez parfois, pris par surprise par une nouvelle attaque, équipé des mauvais familiers ou abusé par le lock de la caméra ou les timers d’action, mais l’apprentissage se fait vite, les solutions sautent aux yeux et avec de la patience et de la concentration Oliver peut venir à bout de n’importe qui, même avec ses coéquipiers à terre.

Alors, Ni no Kuni serait-il un très beau film mais un jeu raté ? Certes il a des défauts qui le rendent pesant et pourront décourager les moins patients. Mais il a aussi un contenu dont la richesse se révèle après plusieurs heures de jeu, une fois que toutes les features sont débloquées. On commencera par citer l’exploration du monde qui devient un plaisir une fois qu’on est équipé des bons items qui permettent de moins subir l’apparition des combats. Les adeptes de collectionite aiguë seront aux anges avec 400 familiers à collectionner et à faire évoluer comme dans Pokémon, mais également les 300 pages du grimoire à retrouver, des recettes d’alchimie à tester, et des quêtes annexes nombreuses à défaut d’être toujours intéressantes. Le tout pour une durée de vie oscillant entre 40 et beaucoup d'heures, selon votre propension à viser le 100%. Car, malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, le jeu a un puissant goût de reviens-y : on peste, on peste, mais au final on ne lâche la manette que pour aller dormir, et pour mieux la reprendre le lendemain.

Malgré sa pesanteur ambiante et son démarrage bien trop long, vous auriez tort de ne pas donner sa chance à Ni no Kuni. Piochant dans de multiples références et s’enrichissant au fil de l’aventure, le gameplay finit par être intéressant à défaut d’être novateur. Et, surtout, la somptueuse réalisation s’accompagne d’une localisation sans faille qui vous permettra de profiter d’un conte pour enfant où l’émerveillement est quasi-permanent.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
fwouedd
 
50 Heures pour atteindre le 100%, ça me parait loin du compte.

En 25-30 heures en jouant façon 100%, j'ai fait 20% de la quête principale d'après le jeu, j'attaque tout juste le tier 3 des familiers (et j'ai que 3 familiers Tier 3).

A mon avis, faut tabler sur plusieurs centaines d'heures pour chopper tous les familiers. Des milliers si on décide de les leveler.
Doc_Nimbus
 
Je partage complètement l'analyse du rédacteur. Si on accroche au rythme lent de l'aventure c'est vraiment sympa (en su des griefs et bons points avancés dans le test, je soulèverai aussi le pb des alliés gérés par l'ia qui ont tendance à cramer en 2-3 combats tout leur mana)
EdWarner
 
On pourrait rajouter l'ia de merde des copains qui font n'imp et donc l'obligation de grinder 20 lvl au dessus du niveau requis pour pas se faire wipe par certains boss parce que le monsieur a gauche insiste pour taper avec sa baguette 1 de dégâts alors que madame a droite spamme le même sort de protection sans s'arrêter.
Une telle IA et des combats aussi mous et branlants quand tales of fait 50k mieux depuis 10 ans, c'est moche. Et inadmissible pour quelqu'un qui aime les jeux rythmés et qui a apprécié l'excellent tales of Vesperia par exemple.

Heureusement le design sauve le truc, et encore merci les dessins animés avec moitié moins de frames que dans un mauvais ghibli
Benitus
 
effectivement je suis à 55 h de jeu et je suis loin des 100%
Nicaulas
 
Au temps pour moi sur la durée de vie, j'ai commencé en faisant toutes les quêtes et puis j'ai fini par rusher pour ne pas sortir le texte trop tard (fini le jeu en 38 heures). Du coup c'était mon estimation à la louche, je vais corriger.

J'ai omis volontairement quelques trucs, dont l'IA, pour ne pas faire une critique trop longue, et puis pour ne pas charger la mule sur le gameplay.
Doc_Nimbus
 
Une critique n'est jamais trop longue quand elle est bien écrite (ce qui est le cas ici).

[Fayot Off]
spook
 
En fait je ne sais pas si je dois le prendre maintenant, ou si je dois attendre qu'il passe à 30€.
EdWarner
 
C'est con j'ai revendu le mien avant hier. Si tu es connaisseur ou vite énervé par la bêtise humaine je te suggère d'attendre !
De même que si le design ne t'importe pas plus que ça je te suggère Vesperia qui est bien meilleur dans tous les domaines mais pas griffé ghibli.
spook
 
Sauf que Vesperia n'est pas sur PS3 en Europe. Et je n'ai pas de x360.

Si je le prends c'est pour l'univers de Ghibli. Mais si c'est uniquement pour ça je peux attendre un bon prix...
EdWarner
 
Ah merde j'avais oublié l'exclu de Vesperia. Ceci dit il doit bien y avoir un Tales of de bon aloi sur PS3 (Graces F un truc du genre ?), même si je sais pas ce que ça vaut exactement car je ne suis pas spécialiste de la série je suis sûr que le système de combat sera moins ordinaire/pourri que celui de NNK.

Mais oui si c'est le design qui t'attire fonce. Enfin fonce très lentement de sorte à arriver au magasin quand il sera pas chère en occase.
vasquaal
 
Très bon test. Maintenant faut que je me le choppe ce jeu. Fichtre !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

Crusing
(14h27) Crusing Big Apple > On dirait le pitch d'un épisode d'une vieille saison de south park.
Big Apple
(12h18) Big Apple l'info WTF du jour :)
Big Apple
(12h18) Big Apple "L'agent des services secrets allemands qui voulait commettre un attentat est un ancien acteur porno gay converti à l’islam en 2014."
vendredi 02 décembre 2016
Crusing
(21h37) Crusing (21h24) Y'a un paquet de puzzle qui mérite plus qu'une session au chiotte.La plupart en fait.
Crusing
(21h36) Crusing Evidemment, puisque tu fais les mauvais choix systématiquement, c'est bien légitime.
MrPapillon
(21h25) MrPapillon Crusing, tu savais que j'avais une WiiU ?
MrPapillon
(21h24) MrPapillon N'écoute pas Crusing.
MrPapillon
(21h24) MrPapillon On peut facilement faire des pauses de The Witness. C'est facile d'y replonger. En plus c'est vraiment un jeu qui peut se jouer par tout petits morceaux.
Crusing
(20h54) Crusing LeGreg > Bein le tout début oui, après ça demande quand même un poil d'abnégation, comprendre que certains puzzle peuvent soit te bloquer soit te prendre du temps. Et y'en a environs 600... donc en gros tu peux en faire une centaine en "casu"
LeGreg
(20h48) LeGreg Crusing > oui je sais. la question c'est est-ce que je pourrai y jouer en casual ou pas
Crusing
(20h40) Crusing LeGreg > Si t'as pas de temps, prendre the witness n'est pas très malin.
LeGreg
(20h32) LeGreg Bon j'ai choppé Doom et The Witness en solde. Faut juste que je trouve du temps pour y jouer un peu :/
zouz
(16h08) zouz Overwatch élu jeu de l'année aux game awards, content de voir que cette supercherie reste dans son élément.
Darkigo
(14h21) Darkigo MrPapillon > Ca me fait aussi penser à cet épisode de Battlestar où ils cherchent à atteindre une station spatiale au milieu d'un nuage de poussière...
Darkigo
(14h17) Darkigo MrPapillon > stylé ce rendu volumétrique ! Ca donne envie de faire une simu aérienne avec cette qualité de rendu !
Zakwil
(14h05) Zakwil [youtube.com] je laisse ça là
Khdot
(11h44) Khdot [nextinpact.com]
Doc_Nimbus
(10h03) Doc_Nimbus hohun > Oh oui, avec Gad Elmaleh et Kev Adams. <3
hohun
(09h55) hohun [lefigaro.fr] une bien bonne nouvelle en ces temps maussades
_Kame_
(09h00) _Kame_ LeGreg > J'ai pas dis que j'avais pas d'explications à ça, je soulignais juste le fait qu'on est une race stupide, et que oui, on regrettera Hollande.
LeGreg
(03h07) LeGreg Bon ça n'a pas marché pour Clinton.. mais elle a fait l'erreur de refaire parler d'elle :)
LeGreg
(03h05) LeGreg Les gens étaient jeunes quand il y avait Y.. du coup les problèmes liés à la vieillesse sont confondus avec la disparition de Y ou l'apparition de Z.
LeGreg
(03h04) LeGreg Kame> nostalgie. C'est comme pour les jeux vidéo
Crusing
(00h19) Crusing ♪ ♫ vooooootez jAcques chirAc ♫ ♪
_Kame_
(00h07) _Kame_ Chirac: en juin 2006, 27% de favorable, aujourd'hui, 83% disent qu'en fait c'était bien sous son mandat. D'accord les gens.
jeudi 01 décembre 2016
thedan
(23h46) thedan moi, je vous mets mon billet que dans 2 ou 3 ans, on le regrettera !
_Kame_
(23h23) _Kame_ Oh oui, l'impact de sa non candidature est tellement quantifiable et qualifiable sur la destinée de chacun de nous et de celle du pays, que c'est forcément une super nouvelle.
Laurent
(23h16) Laurent (20h13) Meilleure nouvelle de l'année
MrPapillon
(21h12) MrPapillon Les jeux du "lineup" de la sortie de l'Oculus Touch : [oculus.com] . Pas beaucoup de surprises, principalement des portages sur le Touch de trucs de l'Oculus Home et de Steam.
Crusing
(21h07) Crusing Haha Macron qui avait prévu une ITW en suivant, quel ténia ce mec.
Big Apple
(20h13) Big Apple Ah non, il déclare forfait
Big Apple
(19h56) Big Apple S'il a le sens de l'humour, il faudrait qu'il annonce la dissolution de l'assemblée nationale :)
Big Apple
(19h55) Big Apple Attention, événement : François Hollande va parler à 20h00
hohun
(18h27) hohun Encore un noob qui croit qu'il va mieux jouer parce qu'il a une bande passante de ouf !
hohun
(18h27) hohun [lexpress.fr] "Le très haut débit, ce n'est pas uniquement pour que tout le monde puisse jouer à Warcraft"
MrPapillon
(11h55) MrPapillon (Il y a une vidéo dans l'article).
MrPapillon
(11h55) MrPapillon Un peu de rendu volumétrique sous Unreal : [shaderbits.com] (Donc pas de triangles/polys pour ça, c'est une forme de rendu très praticulière).
MrPapillon
(08h55) MrPapillon Crusing > [theguardian.com]
Crusing
(08h31) Crusing MrPapillon > Je crois que c'est clair, un mec qui conduit n'importe comment en Lada dans un monde désolé rempli de tarés violents, c'est une allégorie de la Russie.
mercredi 30 novembre 2016
MrPapillon
(20h37) MrPapillon Lien sans la ponctuation : [vimeo.com]
MrPapillon
(20h36) MrPapillon Crusing > Le gars a l'air d'avoir un trip surréaliste cartoon bizarre assez maîtrisé ([vimeo.com] Du coup je vais attendre que ça soit plus avancé pour mieux comprendre où il veut en venir.
Crusing
(20h23) Crusing MrPapillon > Sympa, dommage que ce soit pas avec BeamNG, et que la caisse m'ai fait instantanément penser à ça [youtube.com]
Crusing
(20h08) Crusing CBL > Je viens de enfin convertir un vieil ipod3G en clef USB, alors très peu pour moi apeul. Non mais la samsung à l'air de faire le job.
CBL
(19h09) CBL Des graphistes de ma boite l'utilise comme une Cintiq grace à l'appli Duet et ca defonce
CBL
(19h08) CBL Crusing > Ipad Pro ?
MrPapillon
(17h25) MrPapillon Un survival en caisse : [forums.tigsource.com]
Crusing
(15h46) Crusing Niko > tu ferais mieux de trouver qui se cache derrière MetalSmileGeishAsh95, au lieu de dire des cochoncetés.
MrPapillon
(15h06) MrPapillon Il change une fois tous les 30 ans.
Niko
(14h33) Niko - Merde, on a un spambot! - Ah non, c'est juste Crusing qui a changé d'avatar
Crusing
(14h14) Crusing Krita a peut etre du couteau depuis.
Crusing
(14h13) Crusing Sinon Painter quoi...
Crusing
(14h12) Crusing Zakwil > C'est vieux Artrage, je sais pas comment ça a évolué.
Crusing
(14h12) Crusing Dites, à part la Galaxy View , y'a quoi comme tablette grand format?
Zakwil
(14h10) Zakwil bah on recherchait l'effet au couteau, ce qu'artrage a mais verve à l'air de mieux gérer les pâtés de peinture (plus 3d)
Crusing
(14h03) Crusing Zakwil > Artrage est mieux?
Zakwil
(13h49) Zakwil Crusing > merci c'est mieux
Crusing
(11h27) Crusing Zakwil > C'est quoi la diff avec Artrage?
Zakwil
(10h37) Zakwil il y a freshpaint sur la surface (mais pas d'effet couteau)
Zakwil
(09h54) Zakwil salut, il existe une alternative à [taron.de] un peu plus récente?
mardi 29 novembre 2016
MrPapillon
(23h14) MrPapillon Life is short : [youtube.com]
MrPapillon
(23h12) MrPapillon Ça devrait directement faire partie de Windows.
MrPapillon
(23h09) MrPapillon Faudrait la même chose sur FFXV.
Le vertueux
(22h58) Le vertueux Big Apple > c'est pas mal, faudrait la même chose sur des consoles portables.
Big Apple
(22h44) Big Apple MrPapillon > le meilleur filtre crt est le HLSL sur mame, vidéo de démonstration avant/après sur Street Fighter 2 [youtube.com]
Big Apple
(22h27) Big Apple si le space jockey d'alien avait une Gameboy, ça serait celle de Real Phoenix :)
The Real Phoenix
(20h43) The Real Phoenix Crusing > Pour que ca donne du gout.
Crusing
(20h23) Crusing Pourquoi diable l'avoir fait en pâte à sel!
The Real Phoenix
(17h06) The Real Phoenix Tiends en parlant d'emulation, j'ai fini ca hier pour un pote: [i.imgur.com] [i.imgur.com]
noir_desir
(16h54) noir_desir wata_ > Sur que ça motive vachement moins :(
dagon
(16h04) dagon (10h45) Crusing > toute la presse l'a annoncé, mais le site est de nouveau en ligne... efficace ^^
Crusing
(14h11) Crusing c'est l'anniversaire!! [youtube.com]
MrPapillon
(14h00) MrPapillon Et la basse résolution c'est moin joli sur un écran plat que sur un CRT.
MrPapillon
(13h59) MrPapillon Du bilinear + une haute résolution et on a l'impression que les décors sont plus vides que l'impression que ça donnait à l'époque. (Une des raisons pour lesquelles je préfère jouer de l'époque en basse réso et sans bilinear).
MrPapillon
(13h58) MrPapillon Crusing > Bah les graphs de l'époque fonctionnaient bien parce que les jeux étaient en basse résolution. Les pixels qui gigotaient de partout, ça créait du détail visuel, et quand on lisse tout ça on perd.
Crusing
(13h53) Crusing wata_ > Tu confonds pixel art et jeux 3D, personne veut du scanline sur MK64.
fwouedd
(13h50) fwouedd wata_ > Pas vraiment, tu peux améliorer le rendu quand c'est affiché en 3D. Mais avec les sprites de la 2D qui ont été conçu autour des imperfections du CRT, c'est plus moche avec un LCD que ça l'était.
wata_
(13h45) wata_ noir_desir > sûr que la patience d'attendre les soldes Steam & co sont le retour de baton de l'armure pour cheval d'Oblivion et ses nombreux émules
wata_
(13h43) wata_ Il y a vraiment deux école niveau émulation : "ouais Zelda64 en 4K antialiasing 120fps" et "bon faut que ce soit crado comme dans mon enfance"
fwouedd
(12h59) fwouedd Du coup, à moins d'être un vrai passionné du balayage, ça le fait. Par contre, c'est vraiment chiant à parametrer.
fwouedd
(12h58) fwouedd Ca prends tout en compte, le type de dalle, l'éclairage, ça simule le rafraichissement, les couleurs, les formes des ecrans.
fwouedd
(12h57) fwouedd MrPapillon > Ah clairement, mais les filtres CRT depuis quelques années sont vraiment balaises.
MrPapillon
(12h51) MrPapillon fwouedd > La vidéo était pas pour toi. On y voit clairement le gain de qualité entre un jeu sans filtre CRT et un vrai CRT.
fwouedd
(12h23) fwouedd (08h44) Je comprends pas ce que tu me montres. Ta video on voit un mame sans config HLSL.
rEkOM
(11h56) rEkOM Et en fouillant dans le github y'a même un patch POC pour jouer en VR :) [github.com]
rEkOM
(11h56) rEkOM Il vient d'avoir un hotfix du patch d'aout de Fez... [github.com]
Crusing
(10h45) Crusing Zone telechargement fermé [lemonde.fr]
noir_desir
(09h16) noir_desir wata_ > J'attends presque toujours les versions tout intégré, ou alors je n’achète plus (le hype et d'autre truc sont sortis)... Bref cette pol, je pense à largement permis au jeu de se dire, qu'ils n'avaient pas intérêt à acheter tous de suite...
noir_desir
(09h15) noir_desir wata_ > pour moi, c'est en parti les dlc, pourquoi j'acheterai pour ma part, des bouts de jeu. J'ai eu dishonnored 2, car gk me l'a "offert", sinon je n'aurais pas mis la main au portefeuille. Ras le bol d'avoir des morceaux de jeu.
noir_desir
(09h12) noir_desir kimo > le 10 sans plus, j'ai bien aimé le 12, plus de liberté
MrPapillon
(08h44) MrPapillon [youtu.be]
fwouedd
(07h08) fwouedd Comparaison CRT vs HLSL : [youtu.be]
fwouedd
(06h55) fwouedd (Par contre, c'est hardcore niveau configuration)
fwouedd
(06h55) fwouedd MrPapillon > C'est correct depuis un moment. Sur Mame, le filtre HLSL te permet même de choisir l'inclinaison du CRT simulé et même la trame du modèle que tu veux.
_Kame_
(00h06) _Kame_ ahah énorme
lundi 28 novembre 2016
Chouxcoulat
(23h48) Chouxcoulat Le sens de la composition on vous dit : [youtube.com]
MrPapillon
(23h33) MrPapillon Par contre côté éditeur AAA, on est encore très frileux. Au moins Nintendo a fait un pas dans la bonne direction avec leur Mini NES.
MrPapillon
(23h32) MrPapillon Côté ému ça commence à être correct, on est très loin des trucs pourris du temps des premiers émulateurs SNES/MegaDrive : [youtube.com]
MrPapillon
(23h25) MrPapillon LeGreg > [youtube.com]
LeGreg
(23h17) LeGreg sinon quand je jouais en VGA, les pixels étaient carré
LeGreg
(23h12) LeGreg il n'y a pas si longtemps les filtres CRTs ajoutaient des lignes noires ce qui n'est pas forcément le plus représentatif