Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
TEST

Madden NFL 2003

GeekMate par ,  email  @Geekmate75
Cela fait plus de dix ans que EA Sports nous offre la version réactualisée de son jeu John Madden NFL. Un peu comme le hockey l’année dernière, NFL Football prend un sérieux coup de boost pour sa version 2003. EA confirme aisément son statut de leader dans le genre !

Cours Forrest ! Cours !


EA Sports est au sport américain, ce qu’est O2 aux sports extrêmes. Les meilleurs, point à la ligne ! Pas la peine de tergiverser, Madden Football laisse la concurrence très très loin derrière ! Tout d’abord, l’habillage en général est tout simplement exceptionnel. Bien que le jeu regorge de menus apparemment rebutant, on y navigue avec enthousiasme en constatant les nombreuses possibilités qu’il offre. La bande son n’y est pas pour rien et donne une bonne pêche à l’ensemble. On y retrouve avec un certain plaisir pas mal de groupes rock américains en vogue. Mais parlons du jeu en lui même. Le mode Season va désormais jusqu'à proposer les 4 matchs de pré-saison qui permettent de préparer l’année. Un atout supplémentaire pour s’habituer aux différentes stratégies de son équipe et modeler petit à petit son équipe type. Plus d’excuse pour les débuts de saison difficiles !


Si t’es fort, c’est sirop sport !


Mais on ne s’arrête pas là pour autant… Une fois de temps en temps, Madden NFL Football s’entiche de tout un tas de nouveautés. La mise à jour 2003 redonne une vraie fraîcheur et un intérêt tout neuf à la licence Madden. Pour exemple le mode Mini Camp : des entrainements spécifiques, sous forme de mini ateliers pour chaque phase de jeu de ce sport si particulier. Une fois chaque entraînement réussi, le jeu vous propose une mise en situation afin d’appliquer ce que vous avez appris. Un mode auquel on revient avec plaisir puisqu’il existe 4 niveaux de difficulté et qu’il est toujours possible d’essayer de battre ses meilleurs scores. On retrouve aussi ce qui avait fait le succès de NHL 2002 : les cartes à collectionner. Il est possible de les jouer pendant un match afin d’améliorer les performances d’un joueur, ou plus simplement, elles permettent de débloquer les cheat mode (comme dirait Sonny : « tricher, c’est mal ») du jeu !


Do you speak english ?


Autre mode intéressant pour les novices, Footbal 101 vous permettra d’apprendre les bases de chaque stratégie présente dans le jeu. John Madden vous fait un petit topo et hop, à vous de jouer ! Un petit reproche tout de même, les anglophobes risquent de ne pas pouvoir profiter de ce mode car le jeu n’est absolument pas traduit, mise à part la notice. Déjà que le football américain n’est pas vraiment un sport accessible pour nous autres Européens, il est dommage qu’aucun effort n’ait été fait à ce niveau là !


Un jeu super bowl !


Ce défaut relevé, rien n’empêche Madden 2003 d’atteindre les sommets. La qualité des graphismes, des animations et de l’ambiance sonore est tout à fait remarquable. Techniquement on en vient même à se demander si EA pourra faire mieux la prochaine fois car on atteint un niveau de réalisme peu commun. Seul le public n’est pas du tout convaincant mais honnètement cela n’apporterait pas grand chose au jeu. On ne voit plus que la complexité opaque des règles de ce sport et ses actions constamment hachées par les arrêts de jeu pour vous empêcher de passer le pas. Mais là, on ne peut pas en vouloir aux développeurs qui ne font que coller à la réalité.

Madden atteint une perfection rare dans la simulation de sport. Restent les règles complexes et un jeu volontairement haché qui entrelace action et stratégie. Un jeu malheureusement réservé aux fans de Football Américain malgré les efforts fait pour éduquer le joueur.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014