Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

King Kong

toof par toof,  email
Présenté en grande pompe à l'E3 2005, King Kong fit forte impression auprès de tous les gens qui eurent l'occasion de le voir de près. Il aura fallu attendre début octobre pour qu'Ubisoft nous gratifie d'une démo sur PC. Et là, ce fut le drame. Très courte, la démo laissait une impression d'impuissance ou la seule chose que le joueur avait à faire était de déclencher quelques scripts pour éviter de mourir. Après une telle expérience, j'avoue moi-même avoir bien eu du mal à me plonger dans le test de King Kong. Mais ce serait omettre que Michel Ancel est derrière tout ça.

Tiens, prends mes poils, c'est cadeau


J'avoue, je plaide coupable, l'unique raison qui m'a poussé à jouer à King Kong après avoir essayé la (mauvaise) démo est le fait que Michel Ancel et l'équipe d'Ubisoft Montpellier soient aux commandes. Déjà responsable de Beyond Good & Evil, je me disais que ces gens ne pouvaient pas non plus complètement rater leur affaire et proposer un jeu médiocre. C'est alors que je me lance dans l'aventure. Premier constat, sur Xbox, le jeu accuse l'âge de son moteur qui a déjà fait office sur Beyond Good & Evil, il y a tout de même deux ans. Ici point de bump mapping ou de shaders aux noms compliqués. Les textures ne rendent aucun effet de relief et ce ne sont pas les quelques polygones qui se courent après qui vont s'en charger. De plus, la palette de couleurs utilisée pour rester au plus proche de l'ambiance du film ne rend pas hommage aux décors. Malgré tous ces défauts d'ordre technique, l'équipe artistique a fourni un travail assez étonnant, réussissant le pari en réalisant des décors somptueux, à rendre crédibles les grottes et les falaises de Skull Island, toujours plongée dans un lourd et épais brouillard étouffant, parfois déchiré par une pluie battante. Vraiment, certains décors sont magnifiques, je pense notamment au repaire de Kong, et plongent le joueur dans l'ambiance. Pour ce qui est de l'aspect sonore, les voix françaises sont plutôt bonnes, ou du moins très loin des atrocités que l'on peut rencontrer dans certaines productions. Question ambiance sonore, on atteint ici aussi des sommets : les bruits divers et variés qu'on entend sur l'île, le vent ou la pluie, les cris des créatures indigènes, qu'elles soient humaines ou à caractère préhistorique, tout ici fait frémir. Comme lorsqu'on se retrouve planqué dans une faille de la roche de quelques centimètres alors qu'un raptor qui aimerait bien faire de nous son prochain repas émet ses cris stridents. Pour peu que vous soyez équipé d'un kit d'enceintes 5.1, les sensations seront décuplées. Pour insister encore une fois sur la qualité du travail qui consiste à plonger le plus possible le joueur dans l'ambiance, les vibrations ressenties au travers de la manette sont là aussi bien restituées, au bon moment. On ressent alors le pas lourd d'un T-Rex qui approche alors qu'on ne le voit pas encore, on ressent les coups que l'on donne lorsqu'on joue Kong, bref que du bon.

King Kong reprend la majorité des scènes du remake de Peter Jackson, tiré du film original datant des années 30. L'histoire doit être à peut être connue de tout le monde, mais pour la résumer, nous dirons que le réalisateur Carl Denham a découvert l'emplacement d'une île qui n'était jusque là qu'un mythe et qu’il compte bien y tourner son film, avec Ann Darrow comme actrice. En tant que joueur, nous incarnerons l'écrivain Jack Driscoll qui s'est également embarqué dans l'aventure. Plus ou moins échouée sur l'île, l'équipe se lance dans son exploration île jusqu'au moment où ils se font attaquer par un peuple indigène pas super amical et où la belle Ann se fait offrir en sacrifice au gorille géant, Kong, qu'il sera également possible d'incarner pendant quelques séquences du jeu. Du début à la fin, le déroulement et la progression du joueur sont complètement linéaires. Plus linéaire, tu meurs. En réalité, il serait possible de résumer King Kong à un long couloir. Mais quel couloir ! Jamais linéarité ne m'a parue si anecdotique dans un jeu, tellement l'ambiance joue ici son rôle à 200%. On s'immerge tout naturellement dans la jungle de Skull Island, on guette le moindre signe d'un raptor ou de toutes autres créatures préhistoriques hostiles. Les décors parfois assez denses et brouillons rendent un peu confuse la progression du joueur, surtout dans la peau de Jack, mais globalement les seuls obstacles pour trouver son chemin consistent en quelques mécanismes découvrant un passage. Certaines portes nécessitent des leviers pour être ouvertes et le but sera alors de parcourir la petite zone autour afin de les trouver. Pour corser un peu la chose, ce genre de situation sera toujours agrémentée d'une attaque de raptors qu'il faudra combattre tout en cherchant, ou bien par la grande proximité d'un Tyrannosaure qu'il faudra éviter afin de ne pas finir en chair à pâté.


L'attaque au cure-dent


Mais l'ambiance d'un jeu ne fait pas tout. Le joueur n'est pas que le spectateur de toutes ces péripéties et ne se contente pas de regarder le jeu video comme il regarderait le film. Le titre propose donc une dualité dans son gameplay où l'on incarne alternativement (mais pas de manière égale) Jack Driscoll et Kong. L'enchaînement de ces deux parties se fait toujours de manière logique et sans discontinuité dans le déroulement des évènements.

La partie avec Jack se présente donc sous forme de FPS. Cette partie, particulièrement dépouillée pour le genre, est plutôt destinée au casual gamer qu'au hardcore gamer qui mange du Quake, du Counter Strike ou du Tribes au petit déjeuner, enchaînant les tricks et autres headshots. Autre manifestation de la simplification du gameplay, l'écran n'affiche aucun HUD et l'énergie sera gérée de manière assez simple. Lorsqu'on se fait croquer modérément, l'écran devient rouge et signifie une mort certaine en cas de nouvelle agression. Il suffit alors de rester à couvert et d'attendre quelques secondes pour que l'état de Jack revienne à la normale. D’autre part, il n'y a pas d'arsenal démesuré où le joueur porte l'équivalent de 600kg de munitions et armes en tous genres. Il ne sera possible de ne posséder qu'une seule arme à feu à la fois dont il faudra compter minutieusement les balles et c'est Jack qui informera au fil des gunfights combien de recharges il lui reste. Pas de viseur non plus, mais il sera possible d'avoir un ironsight (une vue comme si on épaulait et qu’on avait l'oeil derrière la visée) pour tirer de manière plus précise. Précision qui ne sera pas nécessaire tant le soft gère parfois les impacts un peu comme il veut, particulièrement lorsqu'il s'agit de lances ou autres projectiles de fortune, qu'on pourra utiliser pour se battre (et surtout se défendre !) en plus des armes à feu. Disséminées un peu partout dans les niveaux, ces armes peuvent être jetées ou utilisées pour frapper. Dans les deux cas, elles se détériorent au fil des coups. On peut trouver des lances, dont l'embout arbore une pointe qui fait plus de dégâts, et des os, qu'on trouve sur des cadavres et que l'on peut ramasser à l'infini, contrairement aux lances que l'on retrouve regroupées par endroit et en faible nombre. Ici aussi point de visée, le zoom affichant la main de Jack pointant seulement un index. Cela aide à ajuster l'attaque mais l'imprécision générale fait qu'on s'en passe rapidement.

Pour jouer et se jouer de l'environnement, souvent hostile, il est possible d'embrocher des insectes sur les lances et de s'en servir comme appâts pour attirer des animaux, que ce soit pour se barrer en douce ou pour les occire plus tranquillement. De plus si deux espèces différentes se rencontrent, elles seront agressives l'une envers l'autre, laissant le joueur échapper à l’affrontement. Ou bien, dans ce genre de situation, il est possible d'abattre un représentant d'une des deux espèces pour que l'autre se jette sur la dépouille afin de s'en délecter. Ensuite, au joueur de s'éclipser ou de profiter de la distraction offerte pour massacrer les créatures restantes. Et enfin, dans certains cas il est possible d'enflammer les armes de jet, soit pour infliger plus de dégâts ou simplement pour enflammer des herbes hautes ou des ronces qui bloquent le passage. Si bien sûr des bestioles s'y trouvent, ce sera l'occasion de les faire griller en même temps. Bref, beaucoup de situations qu'on imagine bien scriptées, et même s'il s'avérait que c'est bel et bien le cas, il est souvent possible d'aborder les situations de plusieurs façons, en fuyant, en attaquant ou bien en profitant des éléments mis à la disposition pour une approche plus discrète et/ou plus réfléchie. Tout au long de l'aventure, le joueur se retrouvera accompagné par d'autres personnages, comme Ann Darrow et il faudra parfois les protéger ou les couvrir, tout en se dépêtrant soi-même de ses propres problèmes. La mort de l'un d'eux signifiant la fin de la partie, il ne faudra pas les négliger même s’ils sont très costauds. Globalement, cette partie FPS, même minimaliste, permet grâce à cette vue à la première personne d'immerger totalement le joueur et offre son lot de petites frayeurs, même si elle ne comporte aucun réel challenge dans le genre.


Kong, King of the swing


Dans certaines situations, alors que l'on progresse avec Jack, on tombe nez à nez avec un T-Rex, ou bien Ann se fait kidnapper par les indigènes. C'est au tour de Kong d'entrer en scène et on attaque alors l'autre facette du gameplay du jeu. Tout d'abord, oubliez toutes les comparaisons que avez pu lire ou entendre à propos du fait qu'il s'agit d'un Prince of Persia du pauvre. Dans le cas de King Kong, le chemin est tout tracé, les mouvements de caméra indiquant où il faut se diriger. Inutile d'essayer d'appréhender un saut vertigineux, la réception se fera toujours impeccablement au bon endroit, sans intervention du joueur. Il suffit simplement d'appuyer sur le bon bouton au bon moment. Même si ça peut paraître extrêmement pauvre et réducteur, il faut voir ça plutôt comme un QuickTime Event sans indications particulières, où seul le déroulement naturel des événements nous guide et nous incite à déclencher les actions. Le seul moment où l'on peut se déplacer plus ou moins librement, c'est lors des combats. Les petits ennemis tel que les ptérodactyles ne seront que de la broutille pour les mains géantes de Kong. Par contre, les affrontements contre les T-Rex tournent carrément au combat de catch. Il faut asséner de grands coups jusqu'à mettre KO l'adversaire, puis, l'achever d'une prise qui va de l'arrachement de membres à l'écartèlement de mâchoire. Il est possible aussi, mais pas indispensable, d'enclencher le mode furie de Kong, si les assaillants en laissent le temps. Les coups deviennent encore plus violents et les combats s'achèvent de manière encore plus frénétique.

Enfin, dernier point important à aborder, la durée de vie : King Kong se conclut en six ou sept heures. C'est très court mais c'est suffisant pour ce type de jeu. Au delà d'une dizaine d'heures, ça aurait été l'overdose. Toutefois, les développeurs ont pris soin d'ajouter une foule de choses afin d'accroître la re-jouabilité du soft. La principale, le mode miroir, permet de retourner simplement l'image (de manière horizontale, bien entendu) afin de donner un petit côté redécouverte aux niveaux. Pas bête. Ensuite, il est possible de rejouer les niveaux avec différents challenges et des scores à comparer avec d'autres joueurs sur internet, à la manière de Beyond Good & Evil. Et enfin, tout un tas de goodies à débloquer sont disponibles, souvent en relation avec le film sous forme de making of, bandes annonces ou artworks, ainsi qu'une visite ingame du bestiaire du jeu.

Finalement, King Kong n'est que juste passable au niveau de la réalisation technique et de l'expérience ludique mais fait très, très fort au niveau de l'ambiance. Alors on peut se dire : que reste-t-il si le joueur n'accroche pas à cette ambiance ? Dans le mille : pas grand-chose. Mais dans le cas contraire, on plonge au cœur de Skull Island et on découvre alors un très bon jeu.

SCREENSHOTS

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Niourk
 
J'ai essayé vite fait.

En DX8 (ti4200), ya des textures qui piquent franchement les yeux (en fait le peu que j'en ai fait ya rien de bien, les textures de roches sentent le fromage), des ennemis qui ressemblent... à rien (des milles pattes et des....chépakoi).
Mais question ambiance, pas besoin de faire la moitié du jeu pour etre dedans.

Par contre tout ce qui touche au fps euh.... faut etre un mauvais pour rater sa cible. A se demander s'i n'y a pas un aimbot

J'acheterais bien , mais pas au prix fort ca c'est sûr
Reblochon
 
Tu sais ce qu'il te dit le fromage !

... si le joueur n'accroche pas à cette ambiance. Ben il ne me reste pas grand-chose. Et alors dans ce cas, on est bien loin des 7/10. Tant pis.
Lostsoul
 
J'ai adoré l'ambiance de l'île. Certains passages avec Kong dégagent un max question "I'm the King" ^_^
Même si ça reste un film interactif, je ne regrette pas mon achat. (version PC)

Ca m'a encore plus donné envie de voir le film. Surtout que dans le jeu il y a quelques scènes qui doivent certainment être des reprises in extenso. Ex. Le saut de la belle pour échapper au T-Rex en sachant que Kong va la ratrapper. Trop beau !
PS: Le film à l'air d'exploser grave d'après les critiques.
niCO
 
King Kong se conclut en six ou sept heures. Au delà d'une dizaine d'heures, ça aurait été l'overdose
Tout est dit.
HirOshiMa
 
J'aurais encore enlevé un point (6/10) pour sanctionner Ubisoft du double entubage : moyenne qualité pour les PC (une insulte à nos CG), jeu ultra court mais ultra cher (10€ de l'heure).
toof
 
Oui mais non. Je note le jeu, point barre. Je vais pas dire qu'un film était à chier parce que j'étais mal assis dans la salle de ciné et que la caissière était antipathique.

Reblochon : et oui, c'était une chance sur deux. Si c'était un mec qui n'a pas accroché qui avait testé le jeu, ça aurait été 3 ou 4.

Après tout, ce n'est qu'une note.
Makabeus
 
La version XBOX360 en haute définition rattrape t'elle les carences techniques sur PC et XBOX ?
Lostsoul
 
Pour rappel, y'a aussi une version haute def sur PC

En poussant à fond les réglages avec la version PC "standard" c'est plus que convenable au niveau des graphismes. Même très beau par endroits. Et ça rame moins que la build de la démo me semble.
Nemisis
 
un tres bon test ! Meme si le jeu est lineaire, je m'en fou, Beyond Good and Evil etait lineaire aussi et j'ai trouvais ce jeu bien marrant.
toof
 
Makabeus a écrit :
La version XBOX360 en haute définition rattrape t'elle les carences techniques sur PC et XBOX ?
Oui, contre 70€ (voire 72 dans certaines enseignes). Mais je me le suis procuré et ça a vraiment une autre gueule au niveau des
textures. Par contre, niveau modélisation, c'est toujours aussi carré et basique.
HirOshiMa
 
La qualité des textures que j'ai vu ce midi sur la 360 n'a rien de ultra high, de près on a de jolis pixel flous, même ma radeon 9500pro pourrait afficher ces textures sans problème.

2Go de ram et 256Mb pour la CG nécessaire pour afficher ces "superbes" textures mega hautes qualité, c'est de la foutaise.
toof
 
HirOshiMa a écrit :
Blabla
Et la marmotte ...
Rickoman
 
toof a écrit :
Et la marmotte ...


tu m'enlève les mots de la bouche...:)
Electronike
 
J'y ai joué à la fnac des champs et franchement la version 360 est vraiment très belle.

Mais ça donne pas une aussi grosse claque que le jeu de surf (ssx ? j’ai pas reconnus) que j'avais vus avant.
montana
 
Electronike a écrit :
Mais ça donne pas une aussi grosse claque que le jeu de surf (ssx ? j’ai pas reconnus) que j'avais vus avant.


Amped 3 surement.
HirOshiMa
 
Vous me mettez le doute. J'ai bien vu des textures pas belles ce midi à Auchan Velizy. La version demo est-elle ultra high ?!?
Chavez
 
niCO a écrit :
Tout est dit.


???

Il a parlé! Inscrivons cela dans les écritures saintes.
Apprends, Dr.Nico, à faire la différence entre un bon jeu mainstream et un mauvais jeu mainstream. Tout les FPS ne sont pas conçus pour les roxor et c'est tant mieux.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Soutenez Factornews.com

Tribune

_Kame_
(03h11) _Kame_ (21h54) CBL > c'est vrai que c'est une phrase qui trompe volontairement, mais c'est pas écrit "video was not edited filmed directly machin truc". Et bordel, c'est pas en me montrant une vidéo aussi fake que j'aurai donné 1,4 milliards de $
Khdot
(01h38) Khdot (20h05) CBL > yep
MrPapillon
(00h00) MrPapillon Parmi toutes les personnes qui ont eu accès à la techno, au final aucun vrai début d'analyse n'en est ressorti après toutes ces années.
samedi 10 décembre 2016
MrPapillon
(23h59) MrPapillon Le vertueux > Oui, mais la particularité là, c'est qu'il y avait un intérêt international sur cette boîte, que ça soit côté grand public, ingénieurs ou investisseurs et que personne n'ait été capable d'avoir une idée concrète de leurs projets.
kmplt242
(23h43) kmplt242 Macron Death Metal [twitter.com]
Le vertueux
(22h47) Le vertueux MrPapillon > Je viens d'ailleurs de recevoir des mails de divers personnes qui n'en reviennent pas de la nature de cette vrai information totalement incroyable. Ils disent que tu mens.
MrPapillon
(22h41) MrPapillon Même s'ils étaient sous NDA, avoir été enthousiaste à ce point en ayant touché les protos, c'était juste qu'ils manquaient de connaissances sur le sujet.
MrPapillon
(22h40) MrPapillon Une vraie info c'est qu'on se rend compte de la mauvaise qualité du journalisme qu'on eu jusqu'à présent.
MrPapillon
(22h39) MrPapillon Celles qui sont fausses, sont l'éléphant, la baleine, le FPS, etc...
MrPapillon
(22h39) MrPapillon Kame> Les autres sont vraies d'après ce que j'ai compris.
CBL
(21h54) CBL Kame> Descriptif de la video : "This is a game we’re playing around the office right now"
_Kame_
(20h41) _Kame_ Parce que sur celle incriminée, c'est pas écrit que c'est du vrai de vrai, et fallait vraiment être kéké pour croire que ça l'était. Qu'il soit très loin d'un truc commercial, c'est qd même fou...
_Kame_
(20h40) _Kame_ Nan mais la vidéo avec le jeu c'était évident que c'était bidonné, mais les autres ? (C3PO par ex)
MrPapillon
(20h08) MrPapillon Ouaip, et c'était déjà le cas avec Surface, Kinect, etc...
CBL
(20h07) CBL Et pour Magic Leap, quand tu as un gros logo "WETA Workshop" sur la video, tu es cense te douter que quelque chose pue :)
CBL
(20h07) CBL MrPapillon > Oui. Toutes les videos d'HoloLens sont bidonnees car elles ne montrent jamais le rendu reel et le champs de vision reel
MrPapillon
(20h07) MrPapillon Comme dit divide, la vraie nouveauté, c'est leurs difficultés à rendre leur produit commercialisable par rapport à leurs premiers protos.
CBL
(20h06) CBL Si ca n'arrive rien qu'une fois, je cherche un autre job
MrPapillon
(20h06) MrPapillon Quelle blague cette histoire de vidéo CGI, toute l'industrie tech fait ça. Microsoft passe son temps à balancer des vidéos bullshits, les éditeurs sur la PS3, etc...
CBL
(20h05) CBL Khdot > C'est triste pour eux mais il fallait peut etre pas attendre six mois avant de parler
divide
(20h03) divide ils ont un peu mis la charrue avant les boeufs quoi.
CBL
(19h52) CBL C'est bien beau d'avoir du pognon mais il faut tout de meme etablir une structure etc...
CBL
(19h51) CBL Il faut aussi dire qu'ils sont parti de rien, y compris pour la boite
divide
(19h51) divide et c'est franchement pas beau de sortir des vidéos CGI en prétendant que c'est le résultat réel :/
divide
(19h51) divide Oui mais c'est un peu le problème... En l'état ils n'ont aucune paire de lunette de taille raisonnable qui fait ce qu'ils prétendent
CBL
(19h47) CBL et ils ont été pris de court par Microsoft
CBL
(19h47) CBL Ils galèrent à miniaturiser le truc
CBL
(19h47) CBL Et ma boite a recu un des dirigeants
CBL
(19h46) CBL Des collegues ont pu tester le bousin
CBL
(19h46) CBL divide > la video etait du flan (j'en etais convaincu depuis le debut) mais la techno est reelle
Laurent
(15h47) Laurent Panda [allgamesdelta.net]
commode
(15h19) commode Tain' pourquoi il n'y a pas de versions "HD", "remaster", "comme tu veux", d'Ultima !!!
kimo
(15h15) kimo choo.t > ha merci bcp ! j'avais tenté google mais il trouvait pas !
Khdot
(14h53) Khdot Crytek [imgur.com]
commode
(14h44) commode (12h50) c'est fou !
choo.t
(14h33) choo.t kimo > 11.8Gb d'apres le site du PSN [store.playstation.com]
choo.t
(14h30) choo.t kimo > 0.0N
kimo
(13h51) kimo hello, quelqu'un connait le poids à télécharger pour the last guardian?
Cyclope
(13h43) Cyclope Du Conan Exiles en vidéo : [youtube.com] et [youtube.com]
_Kame_
(13h38) _Kame_ Je ne comprends pas comment ils ont pu soulever autant de thunes...
divide
(12h50) divide Magic Leap c'était du flan [lefigaro.fr]
noir_desir
(07h32) noir_desir Eh be... vous etiez en forme hier soir...
Big Apple
(01h38) Big Apple bon, je crois qu'on a fait le tour de la question, bonne nuit :)
MrPapillon
(01h32) MrPapillon Déjà quand j'étais petit ils bossaient dessus.
MrPapillon
(01h31) MrPapillon Big Apple > Il me semble qu'ils sont passés au réseau de neurones depuis un bail.
Big Apple
(01h31) Big Apple MrPapillon > Oui, enfin, c'est surtout que si ils ont les algos des IA qui tradent, ils peuvent prévoir leurs "réactions" et se faire un paquet de pognon en délit d'initié
_Kame_
(01h30) _Kame_ De toute façon les IAs pour bagnole arrivent, et le coût/bénéfice en termes de vie humaine, je crois que y'a pas besoin de chercher bien longtemps.
Big Apple
(01h28) Big Apple des algos, pas des IA
GTB
(01h28) GTB Big Apple > Des IA se démerdent nettement mieux que les hommes pour le décryptage facial.
MrPapillon
(01h27) MrPapillon Parce que les banquiers sont des gens très rationnels qui ont choisi des IA pour faire des choix rationnels.
MrPapillon
(01h27) MrPapillon D'ailleurs en ce moment même, des IA sont en train de se battre pour acheter et vendre des actions, et là c'est peut-être une des pires applications pour une IA.
MrPapillon
(01h26) MrPapillon Les règles des maths sont simples, donc on arrive à un concensus facilement, mais sur du social, c'est beaucoup plus dur. Une IA pourrait résoudre ce problème du consensus rationnel difficile à atteindre quand il y a beaucoup d'intervenants.
MrPapillon
(01h25) MrPapillon L'IA est un excellent moyen d'arriver à trouver des consensus rationnels sur des problématiques où les règles sont complexes.
Big Apple
(01h25) Big Apple MrPapillon > hein?
Big Apple
(01h25) Big Apple GTB > Hal 9000, il peut. Oui.
MrPapillon
(01h24) MrPapillon Avant on attaquait d'autres peuples parce qu'on disait qu'ils étaient des démons.
MrPapillon
(01h24) MrPapillon Big Apple > Oui, mais avant c'était encore pire.
GTB
(01h23) GTB Big Apple > Si tu l'as repéré, une IA peut le faire.
Big Apple
(01h23) Big Apple MrPapillon > C'est vachement rationnel, la croissance économique quand on est plus de 7 milliards et qu'on est face au réchauffement climatique et l'épuisement du pétrole (et du reste)
MrPapillon
(01h23) MrPapillon L'instinct et l'émotion, c'est très animal.
GTB
(01h22) GTB Big Apple > Le jour où l'IA fera moins d'erreur -y compris de choix- que l'humain. Pourquoi pas?
Big Apple
(01h22) Big Apple mais comme je l'ai dit longtemps avant, j'ai eu l'occasion d'éviter un bel accident en voyant dans le regard d'un autre conducteur qu'il allait bruler le céder le passage
MrPapillon
(01h22) MrPapillon En fait plus la civilisation avance, et plus on essaye de remplacer les choix basés sur les émotions par les choix basés sur le rationnel.
MrPapillon
(01h21) MrPapillon Big Apple > Le rationnel c'est très humain, ça fait partie des choses que les humains ont créé de mieux.
Big Apple
(01h21) Big Apple Non, mais je ne veux pas avoir une voiture avec un algo qui a décidé d'avance qui il doit sacrifier
_Kame_
(01h21) _Kame_ Et dans deux scénarios différentes, une où t'as le temps de réfléchir, et l'autre, où t'as 2 sec pour agir.
_Kame_
(01h20) _Kame_ T'as déjà été dans une situation d'urgence où tu dois choisir entre ta vie et celle d'un autre ?
Big Apple
(01h19) Big Apple si vous acceptez de donner des choix moraux à une machine, vous devenez inhumain
Big Apple
(01h18) Big Apple Le choix moral revient à l'humain, pas à la machine
GTB
(01h16) GTB Big Apple > Ces choix moraux existent déjà.
MrPapillon
(01h16) MrPapillon Et bien sûr que si que ça a avoir, là je cite qu'un exemple, il faut voir les dizaines de technos qui sortent chaque mois voire chaque semaine.
_Kame_
(01h15) _Kame_ Tu commences à dire n'importe quoi Big Apple.
MrPapillon
(01h15) MrPapillon Big Apple > Oui, mais ce n'est pas tes goûts à toi qui vont guider l'avenir de l'humanité. C'est clairement un avantage social, et ça avancera dans ce sens.
Big Apple
(01h14) Big Apple MrPapillon > ça n'a rien à voir...
Big Apple
(01h14) Big Apple et je favorise mon intérêt. Si un abruti traverse n'importe comment, je vais pas faire exprès de rentrer dans un mur sous prétexte qu'il a 10 ans de moins que moi.
MrPapillon
(01h13) MrPapillon Big Apple > Et pourquoi pas ? Elles font déjà de meilleurs diagnostiques sur des radios que des vieux radiologues.
MrPapillon
(01h12) MrPapillon Oui tu refuses parce que tu es un conservateur, mais les gosses qui sont tout petits maintenant en auront rien à foutre de ces codes moraux dans vingt ans.
Big Apple
(01h12) Big Apple Non, ce qui est basé sur du vent, c'est d'imaginer créer une IA qui conduira tranquillement sur route avec quelques couches de neurones
MrPapillon
(01h11) MrPapillon Big Apple > Le problème du choix de qui tuer qui est en fait très simple : un fabricant va favoriser le conducteur, et les législateurs, les passants.
Big Apple
(01h11) Big Apple je refuse qu'une saloperie de machine décide de la vie et de la mort de ceux qui sont dans ma voiture
MrPapillon
(01h10) MrPapillon Big Apple > Oui, mais tu affirmes ça mais juste basé sur du vent. Ça se trouve il faut une IA très simple qui sera capable de régler des problèmes très complexes avec une méthode d'apprentissae très simple.
Big Apple
(01h10) Big Apple Il y aussi le problème de la voiture avec l'algo "suicide" qui essaye de minimiser le nombre de morts quitte à tuer le conducteur et ses passagers
MrPapillon
(01h10) MrPapillon Et toi tu bases tes décisions sur ta vie à toi, sur les films, et quand tu as donné une baffe à un type à l'école, et l'IA va baser ses choix sur un apprentissage de toute la circulation mondiale.
Big Apple
(01h09) Big Apple MrPapillon > je dis pas que c'est impossible, je dis qu'il fait une IA forte ou un environnement très contrôlé. 2 cas de figures qui font que la voiture autonome sur une route quelconque, c'est pas avant très longtemps
MrPapillon
(01h09) MrPapillon Comme toi en fait.
MrPapillon
(01h09) MrPapillon Elle doit optimiser certaines choses, comme probablement la sécurité du passager en premier, ensuite la sécurité des gens autour, et ensuite respecter le code de la route.
MrPapillon
(01h08) MrPapillon Big Apple > Personne n'a dit que l'IA devait suivre le code de la route.
Big Apple
(01h08) Big Apple Tous les jours, je fais signe à quelqu'un de passer, ou quelqu'un me fait se signe
MrPapillon
(01h08) MrPapillon Sauf qu'en fait, avec un peu d'astuce pour faire la machine, on peut faire beaucoup de choses avec pas grand chose.
Big Apple
(01h07) Big Apple MrPapillon > il n'y a pas de préjugé, il y a mon expérience personnelle. Tous les jours, je fais des entorses au code de la route. De petites entorses indispensables à ma sécurité.
MrPapillon
(01h07) MrPapillon Si avant qu'on fasse un ordinateur, on avait demandé à un bouseux d'inventer une machine qui permette de communiquer partout dans le monde, de reproduire la réalité et de jouer à un jeu vidéo, il dira que c'est impossible.
MrPapillon
(01h06) MrPapillon Oui, mais de la même manière que des gens peuvent penser que bouger un bras est simple, tu es en train de penser que conduire une voiture est complexe, tu te bases sur des préjugés sans tenir compte d'une analyse détaillée du problème.
Big Apple
(01h04) Big Apple pour 1:03
Big Apple
(01h04) Big Apple on est d'accord
MrPapillon
(01h04) MrPapillon alors c'est bon.
MrPapillon
(01h04) MrPapillon Comme j'ai dit un peu avant : le problème n'est pas de savoir si l'IA va réussir à comprendre une histoire, le problème est d'arriver à définir le cadre de la conduite automobile. Si ce cadre s'avère suffisamment simple pour les technos actuelles,
MrPapillon
(01h03) MrPapillon C'est bien connu que la proprioception et les mouvements de manière générale est un problème moins trivial que ce qu'on pense. Mais là on parle pas de l'opinion d'un gars lambda, mais d'experts en IA.
MrPapillon
(01h02) MrPapillon Big Apple > Quand tu dis "on", tu parles de qui ?
Big Apple
(01h01) Big Apple alors qu'un ordinateur banal écrase un grand maître d'échecs mais est incapable de comprendre une histoire
MrPapillon
(01h01) MrPapillon Moi je préfère avoir un compte-rendu détaillé des gens qui planchent dessus, c'est vraiment trop difficile de se forger un avis sans avoir analysé le problème en profondeur.