Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
TEST

Heroes of Annihilated Empires

hohun par ,  email
J’ouvre ma boîte aux lettres. Tiens, un jeu. Tiens, Heroes of Annihilated Empires. Présentation classieuse, j’insère la galette dans le lecteur et j’installe. « Voulez-vous installer le logiciel de protection ? » Tiens, Starforce. Ce ne sera jamais que la deuxième fois en deux semaines que je l'installe, à ce rythme mon PC va être plus sécurisé que le slip de la reine d'Angleterre, et mon lecteur DVD pourra me râper des carottes. Voilà le bousin installé, c’est l’heure d’aller dépuceler quelques thorax.

Age of total might and magic


Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec un titre pareil, Heroes of Annihilated Empires ne cache pas ses influences. Les créateurs de Cossacks (un bon STR auquel je n’ai pas joué, comme tout le monde) ont tenté de marier STR et JDR, pour le meilleur et pour le pire. En théorie, ça rend pas mal, en pratique c’est déjà plus hasardeux.

L’aspect bâtard du jeu est surtout exploité dans la campagne solo. Vous incarnez un elfe talentueux, sûr de lui et totalement imbitable, qui doit protéger sa contrée d’une mystérieuse apparition de morts-vivants.
Votre perso a un inventaire, comme dans Diablo. Vous pouvez le remplir en ramassant les drops (rares) et autres coffres que vous trouvez sur votre chemin, ou acheter des parties d'armure dans les magasins disséminés sur la carte grâce à l’argent que vous obtenez en tuant des ennemis. Vous gagnez de l’expérience, et à chaque niveau vous avez le choix d’augmenter une des compétences parmi la vingtaine disponible. Les sorts sont acquis au moyen de cartes, que vous pouvez acheter ou acquérir via des PNJ ou des ennemis.

Durant vos premières missions, vous êtes accompagné de soldats, qui se rallient à votre cause à votre demande ou par le biais de quêtes annexes. Après quelques quêtes, vous secourez des fées qui s'avèrent être les "paysans" de la partie STR. A vous de gérer en fonction.


Et le bêta-test, c’est pour les chiens ?


Le jeu souffre d’un problème idiot : il aurait pu être beaucoup plus plaisant à jouer s'il avait été mieux réglé. Par exemple, vous n'avez plus de mana ? C'est bête, vous pouvez attendre 1/4 d'heure le temps que ça remonte. Pareil pour la vie. Les potions existent, mais elles sont très rarement droppées; vous pouvez en acheter, mais l'argent est rare et vous devriez le garder pour vous acheter des bouts d'armure. Du coup, dans les parties où le héros est seul, on retrouve l’effet « je tire deux coups – je repars en arrière parce que je n’ai plus de HP – je retire deux coups ». Vous passerez donc vos 20 premiers niveaux, au moins, dans les skills régénération de HP et MP, parce que par défaut ils remontent moins vite que mon estime pour Arthur quand il s’abstient de faire des blagues.

Niveau graphique, on a un mélange 2D pour les unités, et 3D pour le paysage. L’intégration est plutôt bien faite, les niveaux sont colorés. Le style rappelle Heroes 3 (en moins cheap) et on retrouve un best of tolkien-esque (la citadelle des morts-vivants a même l’œil de Sauron) pour les unités. C’est l’autre problème du jeu : les deux côtés sont extrêmement classiques. Niveau JDR, c'est du Diablo en moins peaufiné; niveau STR, c'est du Starcraft. Rien que du déjà vu, donc.

Le multijoueur a été bâclé : on a trois (!) cartes, dont une seule à 7 joueurs. Du fait de son classicisme, on n’a que peu d’intérêt à y jouer. Vous débutez avec un héros (choisi parmi les 4 races proposées) qui peut invoquer des paysans. Si vous le faites, votre héros est changé en pierre pour 30 minutes. Je vous avoue que je cherche toujours l’intérêt du truc. Si vous vous la jouez JDR, vous vous ferez dissoudre en 30 secondes par les joueurs STR. Hé les gars, le game design, ça sert AUSSI dans la partie multijoueur. Au final, si on veut s'amuser en multi, on met argent infini + vitesse rapide pour produire des unités à la pelle et se mettre sur la gueule à 7 au centre de la carte. La seule limite d'unités semble être celle que votre processeur peut supporter, donc il n'est pas rare de voir des combats de 1000 contre 1000. De ce côté-là au moins, c’est jouissif.

Heroes of Annihilated Empires n’est pas un mauvais jeu. Il est juste terriblement classique, et de ce fait, peu intéressant à découvrir. Le mélange STR/JDR, l’argument massue, est finalement un simulacre de Warcraft 3. C’est dommage, d’autant plus qu’on sent que des efforts ont été faits en général. Reste à savoir si GSC rectifiera le tir dans les deux épisodes à venir.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
faust
 
Quand je vous dis qu'il n'y a que les Total War de vrai!!FFS!
tetsuo666
 
il reste une change avec Mark of Chaos ! :)
Blutch
 
Ouais... mais dommage... pas de vrai multi interessant dans total war... le gros point noir d'une serie par ailleurs excellente...
faust
 
Yep faudrait vraiment les fouetter!
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014