Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
TEST

Freedom Fighters

Fakir Bleu par ,  email
IO Interactive, l’équipe de l’excellent Hitman 2, nous revient avec un jeu à l’action cette fois-ci beaucoup plus directe. La discrétion et le camouflage à outrance de l’assassin laissent place aux cocktails molotov et M16 de véritables armées pour sauver la patrie.

Lénine réveille-toi


Vous incarnez un jeune plombier tout ce qu’il y a de plus classique, et au cours d’un de vos déplacements au cœur de Manhattan, à peine rentrez-vous chez votre cliente, votre collègue est pris à parti par une patrouille russe. Gosh ! Des communistes en uniforme au cœur même de la plus importante ville de la mère patrie. Vous ne le savez pas encore mais votre pays vient d’être envahi pas les forces russes. Oui, les casaques sont dans la place et c’est à vous, humble citoyen, de prendre les armes pour libérer votre terre. On est donc dans une réalité alternative où la guerre froide ne serait pas terminée et où la Russie ne serait pas aussi faible que maintenant.



La guérilla urbaine


Votre lutte va être la tête de pont de la reconquête du pays. Les télévisions sont déjà sous le joug communiste et nos chers amis journalistes occidentaux connus pour leur objectivité sont partis se faire lobotomiser dans un coin de Sibérie où il ne ferait pas bon traîner, même pour Mr Freeze… La surprise est telle que la résistance est faible et peine à s’organiser. Il va donc vous falloir agir objectif par objectif pour la consolider. A chaque action réussie, vous gagnerez du charisme qui au fur et à mesure permettra d’avoir quelques hommes sous votre coupe. Vos actions iront du plasticage de lieux stratégiques à la libération d’otages. Au il des missions, vous gagnerez du galon pour devenir un vrai symbole de la liberté.



I want to break free…


Le jeu présente classiquement votre personnage de dos, mais il sera possible de disposer d’une vue plus rapprochée lorsque vous épaulerez votre fusil. Lorsque l’on n’est pas dans ce mode rapproché, les tirs sont en mode visée semi-automatique relevant d’une efficacité certaine. Les déplacements et la visée se font à l’aide des deux sticks du Dualshock et les boutons de la face vont permettre de donner des ordres à vos compagnons comme tenir une position ou bien au contraire partir à l’assaut de la pourriture communiste. L’IA des alliés n’est pas mauvaise en soi mais celle des ennemis semble bien meilleure encore, les plus gradés lançant des grenades, se couvrant aux coins des murs, ou s’emparant de la moindre mitrailleuse qui traîne. Cela fait bien plaisir d’avoir à faire à des ennemis bien retors qui ne se jettent pas sur vous comme des souris sur le fromage.



You gonna fight… For your right…


Vous serez toujours sur le qui vive car les munitions ne seront pas légion et vous devrez faire des choix cruciaux quant aux armes que vous transportez. Contrairement à Snake et ses poches sans fond vous devrez vous limiter à un type de pistolet et de fusil d’assaut, donc, à vous de faire le bon choix car les munitions seront plus ou moins rares en fonction des armes.
Mieux vaut prendre un mode de difficulté élevé par mis les quatre proposés dès le départ afin de bien apprécier la grosse quinzaine d’heures qu’offre Freedom Fighters. C’est une longueur très honorable de nos jours pour un jeu d’action qui, compte tenu de son facteur fun indéniable, dispose d’un fort potentiel de rejouabilité. Freedom Fighters finit de convaincre grâce à son mode multijoueur détonnant, permettant à chaque joueur d'enrôler douze combattant pour des parties qui deviennent de vraies guerillas entre potes. Un must du jeu à plusieurs.

IO Interactive et Electronic Arts signent là un excellent jeu d’action qui est réellement un plaisir à jouer. Même si le scénario n’est pas des plus originaux, sûrement trop américano-américain, l'ambiance, le gameplay varié et le mode multijoueur de Freedom Fighters sont excellents et vous tiendront suspendu à votre pad pendant quelques heures de bonheur, et c’est bien là l’essentiel.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014