Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
TEST

Borderlands

CBL par ,  email  @CBL_Factor
Gearbox a eu dix ans cette année. L'histoire du studio texan est assez étrange. Après avoir vécu dans l'ombre de Valve pendant quelques temps, ils se sont consacrés à la série des Brothers in Arms pour Ubisoft qui est tout sauf une réussite.

Mais la bande de Randy cachait bien son jeu. On ne sait pas si 2K les a poussés mais avec Borderlands ils ont enfin mis leurs couilles sur la table et ont tenté ce que des anciens de Blizzard n'ont pas réussi à faire : réaliser l'alchimie parfaite entre le FPS et le hack'n slash.

On a beau tirer à la première personne sur plein de choses, Borderlands est bien un hack'n slash avec tout ce que ça implique : buter du monstre à la chaîne pour récupérer de l'équipement, du pognon et de l'XP afin d'améliorer son personnage pour buter des monstres plus forts etc. Si ce concept vous rebute, ne perdez pas de temps à lire la fin du test : Borderlands n'est de toute façon pas fait pour vous. Ceci étant précisé, on peut passer à la partie du test où je suis censé vous parler du scénario du jeu. Ca va être court : il n'est pas très intéressant, les rares rebondissements ne surprendront personne et la fin est nulle. C'est dommage car l'écriture du jeu est soignée que ce soit dans les descriptifs des quêtes ou les rares lignes de dialogues qu'on entend. En plus, le jeu est plein d'humour et sacrément décalé.


Pandore, un monde qui déboite


La planète où se situe l'action s'appelle Pandore. C'est un concentré de désolation et de destruction de l'environnement par l'homme, un peu comme si on avait construit Aubervilliers dans la vallée de la mort. Pour autant, les paysages sont variés. On traverse un désert façon Monument Valley, une décharge gigantesque en flammes, une zone portuaire avec un bidonville, une ville fantôme peuplée de cadavres... Il y a même quelques montagnes enneigées. Le cycle jour-nuit sublime ces paysages et offre des levers/couchers de Soleil à tomber. Le tout est accompagné d'une BO très planante signée par Jesper Kyd et tourne comme un charme grâce à l'Unreal Engine 3. Le jeu est divisé en une suite de grands niveaux interconnectés où se situent toutes les quêtes. Il n'y a pas de donjon à proprement parler.

Ces niveaux étant nombreux et immenses, on n'a pas le sentiment de faire 36 allers-retours. On se déplace à pieds, en voiture ou avec le système de téléporteurs qu'on débloque en avançant un peu dans le jeu. Les voitures s'obtiennent gratuitement dans les différents garages "Autoloc" présents dans le monde. Il n'y a que deux modèles de voitures : une avec un lance-roquettes et une avec une mitrailleuse lourde. Elles embarquent toutes les deux une autre mitrailleuse et on peut monter à deux dedans, histoire de transporter un copain. La conduite est assez catastrophique, les combats entre voitures ne sont pas nombreux et il n'est pas possible de faire des drive-by. C'est dommage car par ailleurs on s'amuse bien à écraser les ennemis.


Keep on rolling


Les quêtes ne brillent pas par leur originalité. Il y a bien quelques tentatives de Gearbox pour rompre la monotonie comme la pêche à la grenade mais dans l'ensemble c'est surtout de la quête fedex : va ici, bute machin et ramène truc. C'est le genre qui veut cela. Chaque quête possède un niveau de difficulté qui va de "Jeu d'enfant" à "Impossible". Il est fonction du niveau de la quête et de votre niveau. Si vous aimez le challenge, ruez vous sur les quêtes "Rudes" et "Difficiles". A propos de la difficulté, il n'y a pas d'auto-levelling pour les ennemis qui parsèment le monde. Si vous rencontrez des niveau 3 à un endroit et que vous retournez à cet endroit, ils seront toujours niveau 3. C'est à la fois une bonne et une mauvaise chose. C'est bien car ça rend certaines zones vraiment dures quand on n'a pas le niveau. Par contre on n'a plus grand intérêt à revenir en arrière dans les zones faciles vu que les ennemis de faible niveau ne rapportent plus d'XP.

Outre le fait du buter du monde, on gagne des XP en accomplissant des quêtes et en débloquant des succès du genre "tuer 5000 humains". Le jeu fonctionne comme Oblivion : gagner des XP permet de passer de niveau pour augmenter ses caractéristiques principales mais pour booster ses compétences, il faut les utiliser. Il y a une compétence par type d'arme : fusils d'assaut, shotguns, pistolets, fusils de sniper... et plus on se sert d'une de ces armes, plus on fait grimper la compétence associée. Combiné à cela, chaque niveau gagné après le niveau cinq donne un point pour acheter ou améliorer ses compétences spéciales. Chacune des quatre classes de personnage possède un pouvoir et un arbre de compétences principales avec trois branches principales. Par exemple, le soldat a le pouvoir d'activer une tourelle de tir automatique. Ses compétences spéciales lui permettront d'avoir plus de balles dans ses chargeurs ou d'améliorer la tourelle pour qu'elle redonne de la vie quand on est à côté. Si vous n'êtes pas satisfait, il est possible moyennant finances de redistribuer tous les points.


L'échelle de Jakobs


A vrai dire, vous aurez beau être niveau 50, vous ne ferez pas grand chose sans un flingue. Ça tombe bien : il y en a trois tonnes dans le jeu. Ce sont même les vraies stars du jeu. Forcément, il n'y a pas 500000 modèles 3D différents : les flingues diffèrent par leur couleur, par leur constructeur, par leur nom et surtout par leurs caractéristiques : précision, dommages, nombre de balles dans le chargeur... En plus des dommages classiques, les flingues peuvent causer des dommages élémentaire : explosion, acide, feu ou électricité. Il n'y a pas besoin de munitions spéciales pour faire ces dommages et chacun est utile contre un type d'ennemi. L'électricité permet de supprimer les boucliers électromagnétiques alors que l'acide attaque les ennemis qui ont des armures. Si au départ les armes sont relativement sages, les développeurs se sont complètement lâchés par la suite avec des mitraillettes à la cadence de tir délirante, des shotguns qui tirent 9 balles d'un coup ou des mitrailleuses lourdes avec des chargeurs de 120 balles. Il n'est pas possible de modifier les flingues. Par contre on peut améliorer son sac à dos pour porter plus de flingues ou plus de balles.

Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas pris autant de plaisir à tirer sur des gens. L'adresse à la souris est récompensée (viser la tête permet de faire un coup critique), les armes ont une classe folle et des bruitages sympa et on sent vraiment leur puissance et leur pouvoir de dévastation. Ce sentiment est décuplé par l'overdose de violence que contient le jeu et qui contraste avec le côté cartoon du cel-shading. Le ragdoll fait voler les cadavres qui se sont pris un bon coup de shotgun, les têtes explosent et les corps se démembrent sur certains coups critiques, les ennemis prennent feu ou sont brûlés par l'acide avec les dommages élémentaires... le tout accompagné de remarques bien senties du héros.


Reprenez votre souffle


Le système de santé est simple : outre votre barre de vie, vous avez un bouclier électromagnétique qui fait office d'armure et qui se recharge à la Halo. Au fur et à mesure du jeu, on récupère des boucliers de plus en plus costauds et avec des petits bonus comme redonner de la santé ou envoyer une décharge aux ennemis avoisinants. Une fois le bouclier vide, votre santé descend très vite. Si elle tombe à zéro, vous ne pouvez plus bouger ni utiliser la visée précise (iron sight/scope) et il ne vous reste plus que quelques secondes avant de mourir. Si vous réussissez à buter un ennemi dans ce laps de temps, vous réalisez un "Second souffle" qui vous remet sur pieds et vous redonne de la vie. C'est assez jouissif d'être en train de crever et de tirer comme un fou pour essayer de faire le second souffle, surtout quand on y arrive face à un boss. Lors d'un combat un peu chaud, tout le truc consiste à laisser un ennemi faible en vie pour pouvoir le tuer facilement pour faire un second souffle. Si vous finissez par crever, vous êtes ressuscités au point "New-U" le plus proche mais ça vous coûte des sous, la somme étant fonction de votre compte en banque.

Les ennemis sont de deux types : les humains et la faune locale. Elle est composée de gros chiens enragés, d'insectes géants et de grands oiseaux. Il y en a de différentes tailles et de toutes sortes depuis le petit chien qui crache de l'acide jusqu'à la grosse blatte explosive en passant par des simili-phœnix. Les humains sont composés de bandits plus ou moins costauds et plus tard de soldats en armure parfois équipés de bouclier anti-émeute. Toujours dans l'optique "guns are fun", le jeu offre un plaisir rare : tirer sur des nains sadiques qui courent vers vous une machette à la main en poussant des petits cris. Dans l'ensemble, le bestiaire n'est pas très varié mais il est sympa. Le monde de Pandore manque quand même de filles.


The loot ! The loot ! The loot is on fire !


Une fois mort, tout ce petit monde lâche généralement pas mal de loot (flingues, balles, fric...) qu'on s'empresse de récupérer. Le plaisir de looter est constant. On compare attentivement le nouveau matos avec ce qu'on a, on le teste et parfois on le garde précieusement en attendant d'avoir le niveau requis. Le jeu comporte de nombreux distributeurs qui font office de boutiques pour acheter/revendre des armes, des munitions, des boucliers... Les stocks sont renouvelés toutes les 20 minutes et chaque distributeur propose un article super-balaise en promotion. Ce qu'on trouve par terre est généralement plus intéressant que ce qu'il y a en boutique, surtout vers la fin, mais on fait parfois de bonnes affaires.

En solo on s'amuse déjà beaucoup mais en coop (jusqu'à 4), c'est encore plus le bonheur. Il est possible d'utiliser son perso solo pour jouer en coop mais on vous conseille de créer un personnage uniquement pour le multi. A plusieurs, les différentes classes de personnage prennent tout leur sens : le soldat reste un peu en retrait avec sa tourelle et distribue munitions et santé tandis que la brute fonce au contact ou que le sniper nettoie les lieux d'un peu plus loin. A plusieurs, la difficulté augmente. Ça se traduit par plus d'ennemis et surtout des ennemis bien plus durs à tuer. C'est parfois un peu absurde quand on vide 700 balles sur un type sans arriver à l'achever mais ça a le mérite d'apporter du challenge. Il est possible de faire revivre un coéquipier quand il est en train de caner sans qu'il ait besoin de faire un second souffle. L'XP et l'argent sont partagés mais pour le reste du loot, c'est chacun pour sa gueule. Entre potes, on arrive à s'arranger et se repartir le matos mais avec des inconnus, c'est rapidement la guerre comme dans les autres hack'n slash. Il est possible de faire du PVP dans des arènes spécifiques mais ça n'a aucun intérêt.

Borderlands est un sacré jeu. Au delà d'être un mix réussi entre le hack'n slash et le FPS, c'est un titre viscéral, immature, magnifique et très addictif. Il n'est pas exempt de défauts mais il propose une expérience originale dans un monde qui ne l'est pas moins.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
cyanur
Je n'arrive à trouver aucune qualité à ce jeu.
C'est ni un bon FPS, ni un bon hack'n'slah, donc les idées de mix c'est bien gentil, mais il faudrait des bases convenables pour en tirer quelques chose de bien.
Strelok
cyanur a écrit :
C'est ni un bon FPS, ni un bon hack'n'slah

Bioshock et Deus Ex étaient des FPS pitoyables et des RPG minables. C'était pourtant de grands jeux.

Je plussoie tout ton test, CBL.
Zaza le Nounours
Il avait vraiment fière allure, mon buggy rose.
cyanur
Bioshock et Deus Ex ne sont pas des RPG, ce sont des FPS de qualité.

(Et c'est un blasphème d'oser prendre exemple sur ces deux chef-d'œuvres pour parler de Borderland !)
bigboo
A la lecture de ton test, j'hésite encore.
Je vais essayer de le trouver en occaz. On verra bien.
hohun
Très bon, surtout en coop.
wata_
après avoir vu plusieurs vidéos de "let's play borderland" sur youtube et conclu que le jeu était mou et très répétitif (décors et ennemis) d'un bout à l'autre, le seul truc que ce jeu m'inspire c'est ca : Addicted to Fake Achievement
Strelok
cyanur a écrit :
Bioshock et Deus Ex ne sont pas des RPG, ce sont des FPS de qualité.

Ah bon, tu as aimé la partie shoot de Bioshock et de Deus Ex? Hébé.
sandeagle
L'introduction calme tout de suite. Ce jeu ne sera pas mien.
FolkenIII


http://factornews.com/viewscreen.php?galid=10681&imgid=83446

Trés bon test. Je l'ai sur xBox et jamais j'aurais crus prendre du plaisir à jouer le coté FPS avec un PAD.
Par contre un grand coup de gueule : on ne peut pas jouer à plus de 2 en coop avec une console ! Et pour jouer à 4, il ne faut pas 2 consoles, mais bien 4 !
cyanur
Strelok a écrit :

Ah bon, tu as aimé la partie shoot de Bioshock et de Deus Ex? Hébé.


Quand je parle de bon FPS, ça ne concerne pas que la partie shoot du jeu.

(Mais pour répondre à ta question, oui j'ai aimé, et même adoré vu que Deus Ex et Bioshock font partie des FPS solos qui m'ont le plus éclaté en terme de shoot/gameplay (avec d'autres FPS tels que Thief).)
Cyberpunk
cyanur a écrit :


Quand je parle de bon FPS, ça ne concerne pas que la partie shoot du jeu.

(Mais pour répondre à ta question, oui j'ai aimé, et même adoré vu que Deus Ex et Bioshock font partie des FPS solos qui m'ont le plus éclaté en terme de shoot/gameplay (avec d'autres FPS tels que Thief).)


Nan mais vous parlez pas de la même chose: cyanur a une définition générale du FPS (shoot à la 1ère personne) et il a raison, techniquement Bioshock et Deus Ex sont des FPS, et d'excellents jeux, donc d'excellents FPS.

Strelok a une definition plus "Nofragienne" du FPS: un "vrai" FPS, ça demande du skill (Tribes, Quake 3...), et selon ses critères, DEx et Bioshock sont de très mauvais FPS, il raison selon ces critères.

Au final vous pensez la même chose.
RaZ
En gros, ca pourrait valoir la peine de jouer en solo et sur PS3 ?
(c'est un vraie question)
fwouedd
C'est pas une histoire de skill, c'est une histoire de balistique, de recul, de sensations, de fonctionnalités (ironsight, mode de tir, lean, retenir sa respiration). De gameplay quoi :)

Enfin pour moi, Borderlands est dans le ton des AAA actuels. Les premières heures sont très très sympa mais on s'aperçoit vite qu'il n'y à rien a sauver sur la durée :

Un mauvais H&S :
- skills des perso qui ne modifient que peu le gameplay,
- un seul talent actif au début, tous les suivants sont passifs,
- donc la même technique du niveau 5 à la fin,
- les mêmes monstres du début à la fin,
- le presque même décors du début à la fin,
- absolument pas jubilatoire en coop vu que les monstres sont increvables,
- les classes ne sont même pas complémentaires.

Un mauvais FPS :
- Faut parfois 4 à 5 chargeurs pour tuer un monstres,
- affreusement répétitif,
- aucune sensation de tir,
- aucune finesse dans le gameplay,
- écraser un monstre en voiture est plus meurtrier que sortir un triple lance roquette épique !
Gingembre
S'il avait eu la bonne idée de sortir dans une période creuse, j'aurais tenté le coup.

Mais là entre MW2, PES2010, les addons de GTA4, Brutal Legend pas encore sorti du blister, le DLC de RB Beatles, AC2....y'a juste plus de place.

Mauvais timing monsieur Gearbox, mauvais timing...
Zouzou
Borderlands est pour moi la meilleure surprise de cette fin d'année. Si comme moi vous êtes fatigués par tous ces FPS qui tournent en rond (Modern Warfare, Killzone, Halo...) jettez vous dessus. Du sang neuf ça fait du bien.
Evets
de mon point de vue c'est une putain de période creuse, donc une bonne occase de se procurer Borderlands.
En mattant les vidéos je trouvais ça mou aussi, répétitif, mais en y jouant c'est pas trop mou en fait, répétitif oui mais du répétitif fun x)
J'me suis franchement bien marré dessus, pendant 25-30 heures, et j'y rejouerai surement un jour avec un autre perso, s'ils tardent trop à sortir le 2.
Mais bon sachant que j'ai autant aimé (sans comparer les styles) fallout 3, jsuis sur du coup que ma crédibilité sur ce site va fortement chuter \o/
Strelok
Gingembre a écrit :
Mais là entre MW2, PES2010 [...] le DLC de RB Beatles, AC2....

Que du lourd.
Reverser
Je me suis bien amusé avec ce titre en tout cas !
Maintenant les gouts et les couleurs ... y en a qui trouvent amusant Aion, alors ...
J'espere que le 2 exploitera mieux la conduite et le combat en vehicule.
Le truc sympa c'est que si vous galerez a faire une quete trop dur, vous pouvez toujours revenir avec un ou deux level de plus et la ca devient plus facile.
Y a un max de quetes, les maps sont grandes et varies et les armes sont tres nombreuses avec des skins uniques.
Drbeckman
Le jeu est à 23 € sur Play.com pour les versions PS3 et X360. J'ai pas résisté à ce prix là.
zicomaster
Gingembre a écrit :
S'il avait eu la bonne idée de sortir dans une période creuse, j'aurais tenté le coup.

Mais là entre MW2, PES2010, les addons de GTA4, Brutal Legend pas encore sorti du blister, le DLC de RB Beatles, AC2....y'a juste plus de place.

Mauvais timing monsieur Gearbox, mauvais timing...


Faute de frappe surement mais c'est bien FIFA10 que tu as voulu écrire à la place de PES2010, nan?

Sinon il me tente bien ce borderlands....
CBL
Merci les gens !

Deus Ex et Bioshock figurent parmi mes jeux cultes mais autant j'adore la partie shoot de Bioshock (surtout le pompe et la Thompson), autant celle de Deus Ex m'insupporte (mis à part le snipe). Après les goûts et les couleurs...

RaZ a écrit :
En gros, ca pourrait valoir la peine de jouer en solo et sur PS3 ? (c'est un vraie question)


Même si le jeu est moins beau sur PS3 que sur 360 (la version PC reste la plus belle), oui.

Pour info, j'ai fait les captures avec une version modifiée histoire d'avoir un fov digne de ce nom. Si vous êtes un peu léger niveau perf, virez l'ambiant occlusion. On ne voit quasiment pas la différence mais ça dévore le framerate.
Zaza le Nounours
CBL a écrit :
Si vous êtes un peu léger niveau perf, virez l'ambiant occlusion. On ne voit quasiment pas la différence mais ça dévore le framerate.

Comme dans tous les jeux quoi : l'AO, ça apporte rien à part 50% de framerate en moins. Une option super utile !
wata_
bien foutu c'est super joli l'AO ; cela dit, par sur que ce soit génial à incorporer dans un jeu en cell-shading, qui plus est avec plein d'exterieurs
RaZ
CBL a écrit :
Merci les gens !

Même si le jeu est moins beau sur PS3 que sur 360 (la version PC reste la plus belle), oui.

Pour info, j'ai fait les captures avec une version modifiée histoire d'avoir un fov digne de ce nom. Si vous êtes un peu léger niveau perf, virez l'ambiant occlusion. On ne voit quasiment pas la différence mais ça dévore le framerate.


Merci pour la réponse.
Dès que Play.com arrêtera de merder (avec mon compte aussi), je me l'offre.
carwin
Très bon test qui colle bien avec ce que j'ai expérimenté sur Bordelands.
daweed92
Excellent test, tout est dit.
Horg
Pour avoir fait toute la campagne de Borderlands en Coop LAN a 3, j'affirme que ce jeu est un monstre de fun. Par contre je le trouve un peu lent en solo. Mais en multi c'est que du bonheur.
InVitro
Pour ma part, je trouvais le jeu très réussi, que ce soit dans l'ambiance qu'il dégage, que dans sa réalisation et son gameplay. Mais y a un truc qui m'a fait chier à un point tel que j'ai mis le jeu de côté, et que j'ai toujours pas envie de m'y remettre: les putains de checkpoints.
Alors je sais que blablabla les quicksave c'est pas adapté au style hack&slash et blablabla, mais PUTAIN qu'est-ce que ça m'aurais fait du bien. Tu traverses toute une base, le jeu plante, PAF tu recommence au tout début de la mission. T'arrives jusqu'au boss, tu le trouves dur et t'as pas envie de t'emmerder ce soir, tu quittes insouciant le jeu parce que t'as vu une borne de checkpoint, PAF quand tu relances le jeu tu recommences au début de la zone.


Fuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Nyu
Bon test :) sauf que tu es un poil rude sur les arènes, c'est un peu comme diablo 2, tu fais la courses au loot puis a la fin quand tu en a marres de chercher le loot super rare que tu auras jamais bah tu fais un peu de pvp, mais bon dans borderlands faut qu'il équilibre un poil les classes car apparament certaines classes sont nazes en pvp.
Obiwan Kenewbie
Horg a écrit :
Pour avoir fait toute la campagne de Borderlands en Coop LAN a 3, j'affirme que ce jeu est un monstre de fun. Par contre je le trouve un peu lent en solo. Mais en multi c'est que du bonheur.


Pas mieux. Bien plus fun en coop qu'en solo.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014