Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
ARTICLE

Earth & Beyond

Arnaud par ,  email  @drsynack
Depuis leurs origines, les MMORPGs ont toujours eu l'heroic fantasy comme sujet de prédilection. C'est en effet un genre qui s'est toujours bien prêté au jeu de rôle, que ce soit en jeu vidéo ou autour d'une table. Mais il semblerait que certains préfèrent des univers différents, comme l'espace et le futur dans Anarchy Online ou DarkSpace. Nous nous intéressons aujourd'hui à Earth & Beyond.

Captain's log, star date 43924.4


Et d'ailleurs ça se comprend. Car si à peu près tout le monde est d'accord sur le fait qu'il est agréable de sauver une princesse Elfe des griffes d'Orques belliqueux, d'autres préfèrent se mettre dans la peau du Capitaine Picard ou du Commandant Riker. Et il semblerait que la 3ème génération de MMORPG soit assez mature pour permettre à ce genre de souhaits de se réaliser.

Car si les deux premières générations ont prouvé quelque chose, c'est bien que les gens n'ont pas envie de perdre du temps au nom d'un pseudo réalisme. Par exemple dans EverQuest il peut être question de 'camper' un monstre pendant plusieurs dizaines d'heures pour obtenir UN objet pour une quête - au risque que quelqu'un de caché attende que le monstre apparaisse pour vous le piquer sous le nez. Dark Age of Camelot avait plus ou moins réglé le problème : si plusieurs personnes groupées avaient besoin de tuer un type de monstre pour récupérer un certain type d'objet, une fois le monstre mort, TOUT le groupe récupérait automatiquement l'objet dans son inventaire.

E&B propose un système un peu différent. Si un NPC vous propose une quête et que vous l'acceptez, une fois arrivé dans le secteur indiqué, le jeu fera apparaître le monstre (enfin le vaisseau en l'occurrence) au point spécifié. Reste à le tuer, retourner à la base et recevoir sa récompense ou le point suivant de la quête. Ainsi, la quête est basé sur la vraie chose importante : le combat avec l'adversaire, plutôt que la recherche (et l'attente) du fondement de votre objectif - tuer cet ennemi. Vous n'êtes plus récompensé du temps que vous voulez ou pouvez investir dans le jeu, mais pour le combat que vous avez mené.

Cela dit certaines missions sont basées sur le seul fait de trouver une base secrète (par exemple) et dans ce cas vous pouvez passer du temps à y arriver, mais étant donné que c'est le but de la quête, le joueur y est préparé.



Création de perso


Une des choses les plus importantes dans un MMORPG est l'apparence que l'on peut choisir. Par exemple les développeurs de Star Wars Galaxies promettent la possibilité de se créer un avatar ayant une ressemblance troublante avec une personne existante tellement les détails sont poussés. On verra si SOE tient encore des promesses qu'ils ne pourront honorer.

Toujours est-il que dans E&B la création est assez géniale. En plus des choix de base (sexe, couleur de la peau, des cheveux, etc..), il est possible de choisir avec précision la corpulence de notre personnage, s'il a des piercings ou des lunettes (ou les deux), des tatouages, ou paramétrer la forme du visage. La création du vaisseau est du même acabit : forme de l'empennage ou du cockpit, couleurs des différente parties (palette 32 bits disponible avec une couleur primaire, une secondaire, le type de matériau et la réflection). On peut même lui apposer un nom long de 26 caractères alpha numériques.

Pour vous donner une idée précise, Westwood propose un utilitaire qui permet les mêmes fonctions dans avoir à télécharger le jeu. Il est disponible sur cette page.



Encyclopedia Galactica


Mais il est temps de parler de l'histoire de cet univers. Il prend place au 25ème siècle et la race humaine a évolué en trois branches.

Les Terrans (Terriens) occupent principalement la Terre, la Lune et le système Alpha Centauri. Leur tradition commerciale fait d'eux des spécialistes de l'échange ou du marchandage de biens et ils ont une force militaire très puissante pour protéger leurs interêts et ceux de leurs corporations.

Les Progens occupent Mars et le système Vega. A l'origine ce sont en fait des humains génétiquement modifiés pour pouvoir soutenir les rudes conditions de vie sur Mars, lors de la colonisation de la planète. Ils sont rapidement développé une civilisation autonome et guerrière inégalable en combat et en puissance offensive et défensive (on pourrait les comparer aux Klingons de Star Trek).

La troisième race, les Jenquai, sont les plus évolués. Leur civilisation est basée sur la philosophie, la connaissance et la découverte de l'univers. Ils occupent le secteur de Jupiter et la système de Capella.

Voici une présentation rapide et non-exhaustive des races de E&B. Pour plus de détails vous êtes invités à consulter le site officiel du jeu, ou le site de Jeux Online si vous avez des difficultés avec la langue de Shakespeare.

Chacune des races possède deux classes qui correspondent à la mentalité de la culture. Les voici :

Terran : Trader, Enforcer
Progen : Sentinel, Warrior
Jenquai : Explorer, Defender


Ce qu'il faut savoir aussi c'est que ce jeu est loin d'être moral. Il reflète bien la mentalité humaine sous les diverses formes qu'elle peu prendre, du fait de la présence de trois races différentes, mais avec des bases communes. Par exemple les Jenquai considèrent les enfants Progen comme des armes, puisqu'à la base les Progen ont été " fabriqués ". Ne vous étonnez pas alors de devoir détruire un transporteur d'armes, c'est à dire d'enfants, en direction de votre système ou d'un centre d'entraînement.

Car si les trois races ne sont pas en guerre, cela ne tient qu'à un fil. Leur passé est remplit de batailles et la violence est aussi courante qu'au moyen âge. Mais l'arrivée d'une race alien dans l'univers connu risque de changer la donne...



Deep Space Story


Il faut savoir que l'histoire de l'univers d'E&B évolue assez fréquemment. Que ce soit au travers d'events gérés par les Maîtres de Jeu ou de patch rajoutant des systèmes solaires, on se sent réellement dans un univers vivant.

En effet, la volonté des développeurs est de faire en sorte que les joueurs ne savent pas à quoi s'attendre. On peut dores et déjà voir quatre ou cinq branches possibles que pourrait emprunter l'histoire de E&B, mais qui n'ont aucun lien apparemment. On peut donc s'attendre soit à un rebond scénaristique, soit à du contenu qui pourra être exploités dans les mois à venir.

C'est pourquoi beaucoup espèrent que ces aliens, dont on n'a aucune information, indifférents pour l'instant, et qui se baladent dans les zones neutres, prendront une importance capitale dans l'histoire, et pourquoi pas devenir une race jouable (a noter qu'une nouvelle classe pour chacune des 3 races humaines est en préparation et sera disponible gratuitement). Il est aussi espéré que, s'il s'avère que les aliens sont hostiles, leur galaxie devienne éventuellement accessible (et colonisable bien sûr !) via un patch.

Mais en dehors de ces grandes lignes scénaristiques, le monde vit via des bulletins d'informations de la chaîne " Net-7 ", sorte de CNN intergalactique que les développeurs utilisent pour attirer l'attention des joueurs sur des évènements passés ou à venir, ou simplement pour faire avancer l'histoire et donner des indices sur comment elle va évoluer.

A noter que, bien que cela ne soit pas encore implémenté, les joueurs ayant fait la quête pour devenir journalistes chez Net-7 pourront écrire des articles qui seront diffusés à la fois dans le jeu et sur le site officiel.



Dessine moi un réacteur à fusion


Sans vouloir m'étendre sur le vaste sujet des skills (compétences), je signalerais juste que pour ce qui est des trade skills le système est assez génial.

Par exemple si vous vous lancez dans la construction de missiles. Il y a 9 " échelons " de qualité de missile, mais vous ne pouvez espérer entamer la construction d'une qualité IV, par exemple, qu'une fois un certain niveau attend. Vous attribuez donc un certain nombre de points de compétence dans le skill " Création de missile " pour passer du niveau III au IV (on gagne un point par niveau, il y a 150 niveaux), et hop, vous pouvez créer tous les missiles de qualité IV.

Mais ce n'est pas fini, ça serait trop simple ! Une fois un niveau de fabrication atteint, il faut apprendre les recettes. Pour ce faire, il existe des machines qui analysent les objets. Vous les placez dedans, les analysez, et la recette est ajoutée et classée dans votre liste. Il ne vous reste plus qu'à acheter les composants, aller à une machine de construction et choisir la recette. Le jeu sélectionnera automatiquement les objets nécessaire à la construction en quantité suffisante. Après un cours instant, l'objet final est fabriqué, très souvent avec une qualité largement supérieur que ce qui est disponible auprès des NPCs. Il est possible probable que certains objets de grande qualité soient créés uniquement pas les joueurs (la recette étant donné au cours d'une quête).
Les gens ayant fait du trade skills dans les autres MMORPGs comprendront aisément les avantages de ce système.



Space Opera


Un petit détour par le côté technique, maintenant. Graphiquement, E&B est excellent. Certes les textures et les modèles des vaisseaux gagneraient a être un peu plus détaillés, mais c'est un mal nécessaire dans les MMORPGs où on peut rapidement se retrouver à plus de 40 joueurs et à 2 images par seconde. En revanche les environnements sont splendides. Les ceintures d'astéroïde qui entourent certaines planètes (telle Saturne) donnent une impression de réalisme incroyable. De plus, le fait que Westwood ait respecté le vrai univers-dans-lequel-qu'on-vit rajoute un degré d'immersion supplémentaire. En effet, toutes les galaxies et planètes existent réellement, bien que certaines soient incomplètes - par exemple Pluton n'est pas dans le système solaire (rien n'empêche de la rajouter plus tard cela dit), mais les deux satellites de Jupiter (Io et Europa) sont bien là.

Côté audio, les environnements regorgent de détails. Vous me direz que dans l'espace on n'entend pas crier, alors comment diantre peut-on entendre quoique ce soit. Et bien n'oubliez pas qu'on est dans le futur ! Il y a donc pléthore de stations orbitales. Lorsqu'on passe à proximité de l'une d'entre elle, on entend des communications entre vaisseaux par exemple (à la façon d'une tour de contrôle), ou bien des spots publicitaires si on arrive à une station de la précitée Net-7.

Il y a aussi les bruits que produisent les formes de vies de l'espace, dont l'aspect et la force varient beaucoup et sont délectables à éclater au laser. Tout cela est agréablement servit par les musiques house-acid jazz de la bande sonore, mais malheureusement trop peu variées pour ne pas se lasser au bout de quelques heures.



Conclusion


Earth & Beyond est donc une adaptation formidable des MMORPGs classiques dans un univers à la fois futuriste et spatial. On peut sentir à chaque instant la tradition de ce type de jeu, adapté avec brio dans un contexte qui au premier abord ne semble pas s'y prêter. Après un Command & Conquer Renegade on ne peut plus décevant, on retrouve confiance dans Westwood.

Notez que le développeur propose une démo de 5 jours, ce qui est largement suffisant pour se faire une idée sur le jeu. Il est ensuite possible de mettre à jour le compte alors créé en achetant une clef d'enregistrement (15$) ou une boîte du jeu (21$). Ce dernier n'étant pas distribué en Europe, il vous faudra passer par un site tel qu'Amazon pour le commander. L'abonnement est le même que pour les autres MMORPGs : 13$ pour un mois, 36$ pour trois mois (12$/mois) ou 66$ pour six mois (11$/mois). Seules les cartes de crédits internationales sont évidemment acceptée si vous habitez en dehors des USA.

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
L etranger
 
Freelancer version payante?
Quaigy
 
A peu de choses pres, oui. Mais ssshh, sinon Arnaud va debarquer en disant que l'on ne connait rien parce que l'on a jamais joué a EQ. :|
Arnaud
 
Non, ça n'a rien à voir avec Freelancer.
Stab
 
J'y ai à peine touché mais je trouve que c'est le meme trip tout de meme...
Arnaud
 
Ben si parce qu'il y a de quêtes (autant dire des missions), que tu fais vraiment ce que tu veux et que tu achète de meilleures armes, ok, c'est la même chose..

Enfin ça revient à dire que Quake et Unreal c'est la même chose, les gars, et encore ces deux doom like ont plus en commun que Freelancer et E&B. C'qui faut pas entendre, quand même.
Caepolla
 
Ben justement, Quake et Unreal sont très différents pour quelqu'un qui a l'habitude des FPS, car l'amateur va remarquer tous les traits qui les différencient. Mais pour quelqu'un qui n'apprécie pas trop le genre, Quake et Unreal ça reste basiquement le même truc : on avance le long de couloirs plus ou moins larges avec un gros flingue en vue subjective. Tout comme Ultima Online et Everquest seront deux jeux aux énormes différences pour l'amateur de MMORPG et plus ou moins le même truc pour celui qui n'apprécie pas le genre.

Mais pour revenir sur le gameplay de E&B : c'est comment ?

- est-ce comme la plupart des MMORPG actuels ? C'est-à-dire un jeu plutôt conçu pour le joueur prêt à y consacrer un temps important ? Ou c'est intéressant même pour le joueur occasionnel ?

- est-ce que c'est vraiment immersif et est-ce qu'on arrive à s'identifier à son personnage ? Dans la plupart des MMORPG actuels on joue un personnage qui en croise d'autres. Mais là, est-ce que ce n'est pas ennuyeux d'être un vaisseau dans le vide intersidéral et ne communiquer avec les autres que par vidéo olographique ? A moins que les personnages puissent sortir de leur vaisseau et se rencontrer sur des bases ou des planètes ?

- au niveau des mécanismes : est-ce novateur ou c'est boum-boum-xp-levelup ? J'ai un peu l'impression que les concepteurs (ou les financiers derrière, ou les deux) de MMORPG ont du mal à se défaire du modèle d'Everquest. Lineage mis à part (plus propre au marché asiatique), ça reste celui qui a eu (a encore ?) le plus gros succès commercial et on a l'impression que tout le monde se dit qu'il faut garder l'essentiel parce que c'est une recette qui marche et ne corriger que les plus gros défauts à la marge. C'est parce qu'on remplace Nagafen par la prise de reliques chez Midgard, que la compétence trade skills ne sont plus plafonnées par le niveau ou que les temps morts et de camping sont plus réduits qu'on a pas l'impression de jouer au même truc avec simplement un lifting graphique.
(remarque en passant : je ne trouve pas d'ailleurs que ce crédo du zéro temps mort dans les MMORPG qui sortent actuellement soit toujours très bien vu. Le temps mort c'est ce qui permet de faire une pause et de discuter entre deux combats frénétiques. Si l'action doit s'enchaîner sur le rythme de Diablo II, on aura plus que des discussions du genre "lol" ou "vq te fqire niauer").

Je pourrais certes répondre à mes questions moi-même en utilisant l'offre d'essai gratuite de 5 jours. Mais 1 giga quand même...

P.S. : j'ai vu un Sannayan sur une des captures d'écran. L'elfe noir a subi un traitement à la Michael Jackson ? :p
Caepolla
 
Question de newbie : il n'y a pas moyen d'éditer son message ? Je ne trouve pas...

Comme je ne vois une phrase dans mon message qui est bourrée de fautes et ne veut rien dire, je corrige là :
Ce n'est pas parce qu'on remplace Nagafen par la prise de reliques chez Midgard, que les compétences d'artisanat ne sont plus plafonnées par le niveau ou que les temps morts et de camping sont plus réduits qu'on a pas l'impression de jouer au même truc avec simplement un lifting graphique.
Stab
 
Caepolla > Pas moyen d'éditer son post...
Quant à ton exemple UO / EQ, personne n'aurait l'idée saugrenue de les mettre dans le même sac : un en 3D et une grande arène à cassage de monstres super jouissive où règne un joyen bordel, et l'autre une sorte de Baldur's Gate réseau avec un plan de caméra bizzarre.

Pour E&B, je répète, j'y ai quasiment pas touché, donc je suis peut-être passé à côté de ce qui le différencie de Freelancer.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014