Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
ACTU

Onlive : Nuages bas sur le service de cloud gaming

Niko par ,  email  @nik0tine  
Si l'on vous parle de cloud gaming et que vous ne vivez pas dans une grotte depuis deux ans, vous répondez forcément "Onlive". Et pourtant, depuis hier soir, la compagnie éditrice du service n'existe plus. Du moins sous sa forme initiale.

OnLive, Inc s'est déclarée en faillite hier soir et a laissé partir plus de la moitié de ses employés avec un carton sous le bras. Mais attention : ses actifs, la technologie développée, ses brevets et son logo ont été rachetés par une nouvelle entité-mystère, qui re-prendra le service à son compte sans interruption visible pour les utilisateurs. Dans un communiqué de presse, l'(ex-?) CEO d'Onlive Steve Perlman explique également qu'une "grande partie" du staff sera ré-embauché.

Ces derniers mois, grisé par le deal Sony/Gaikai, il semblerait que Perlman n'ait pas lésiné sur les investissements sans que la base utilisateur ait été significativement étendue (1.5 millions officiellement, mais une source de Joystiq parle de seulement 1800 utilisateurs actifs), mais cette vente sous la forme d'"Assignment for the Benefit of Creditors" permet à l'acheteur de repartir sur des bases plus saines, sans s'encombrer des dettes contractées par son prédécesseur.

Evidemment, si le service devait un jour plonger pour de bon, les jeux achetés par le biais d'Onlive se volatiseraient en fumée.

Update : Le nouveau propriétaire est maintenant connu : il s'agit de la boite d'investissement Lauder Partners, qui avait déjà des billes dans OnLive, Inc.
 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Ulf
 
Il était prévu que ca arrive en France ou non ?
kmplt242
 
Et bim voila pourquoi le cloud gaming est à boycotter. La boite coule, le consomateur est baisé
Thesus
 
Ulf a écrit :
Il était prévu que ca arrive en France ou non ?


Si tu comprennais l'anglais, c'était déjà fonctionnel en France, je l'utilisait d'ailleurs pour tester des démos.
Zakwil
 
Ulf > Sur la nouvelle bbox je crois.
pingoo1
 
Ouya \o/
Désolé mais ouïe, car la Ouya devait embarquer Onlive je crois me rappeler.
full_tera
 
Cette technologie est arrivée trop tôt ... si ce n'est pas Onlive qui s'octroie le marché, un autre le fera. Mais il est certain que dans 10 ans on rigolera de l'époque il fallait mettre un CD dans une console ou installer un jeu
Paulozz
 
full_tera a écrit :
Mais il est certain que dans 10 ans on rigolera de l'époque il fallait mettre un CD dans une console ou installer un jeu


Ca fait deja marrer les fanboys de steam
fwouedd
 
Ouais, bah perso, la disparition des mods, du contenus supplémentaire communautaire et du tweakage des jeux, moi, ça me fera pas rire du tout.

Sans parler de la disparition déjà entamée du contrôle sur la rejouabilité d'un titre, qu'il soit multi ou solo.
Zapp
 
Perso, je n'y crois que très moyennement. Je pense que le PC risque de s'uniformiser (kikoo le PC de salon made in steam, avec le même matos pour tout le monde), mais la machine physique chez le gamer restera (les autres joueront a farmville23 sur leur ouya branché sur leur TV)

Rien que sur les FPS compétitifs, un système comme onlive ne peut pas marcher (ou alors lorsque le pays sera fibré de partout...et encore)
choo.t
 
fwouedd a écrit :
Ouais, bah perso, la disparition des mods, du contenus supplémentaire communautaire et du tweakage des jeux, moi, ça me fera pas rire du tout.

Sans parler de la disparition déjà entamée du contrôle sur la rejouabilité d'un titre, qu'il soit multi ou solo.

Et la latence, le rendu dégueulasse, l'absence de lan, l'impossibilité de jouer où on veut, l'absence de marché d'occasion.

Je n'y vois absolument aucun intérêt et je trouve ça très con, y'a donc de grande chances que ça ai du succès.
mOrbide
 
Zapp a écrit :
(kikoo le PC de salon made in steam, avec le même matos pour tout le monde)

Une console quoi, en somme.
full_tera
 
En même temps, le contrôle du marché de l'occasion, c'est une bonne chose pour les studios car c'est leur plus grosse perte de revenus aujourd'hui ... loin devant le piratage
fwouedd
 
Ouais, contrôler le marché de l'occasion, c'est une bonne chose pour les constructeurs automobiles puisque c'est leur plus grosse perte de revenus aujourd'hui.
choo.t
 
full_tera a écrit :
En même temps, le contrôle du marché de l'occasion, c'est une bonne chose pour les studios car c'est leur plus grosse perte de revenus aujourd'hui ... loin devant le piratage

Je n'ai jamais rien lu d'aussi con.
full_tera
 
pour ton info, il n'y a pas de notion de royalties et de droit d'auteur sur une voiture ... seuls les joueurs ne comprennent pas la problématique du marché de l'occasion, ceux qui travaillent dans cette industrie connaissent bien ce problème
Ulf
 
Thesus a écrit :


Si tu comprennais l'anglais, c'était déjà fonctionnel en France, je l'utilisait d'ailleurs pour tester des démos.


Ca marche pour essayer, mais avec des debits ridicules les serveurs étant outre-manche, de plus le CB et adresses françaises sont refusées.

Pour ceux que ca interesse y a Darksiders 2 gratuit pendant 30mn.
Jerc
 
Les reseaux ne sont pas prets pour une telle techno de toute facon. Dans quelques annees pourquoi pas, mais ils sont arrives trop tot.
choo.t
 
full_tera a écrit :
pour ton info, il n'y a pas de notion de royalties et de droit d'auteur sur une voiture ... seuls les joueurs ne comprennent pas la problématique du marché de l'occasion, ceux qui travaillent dans cette industrie connaissent bien ce problème

Ah, mais en fait, tu dis juste n'importe quoi.
full_tera
 
non j'essaie juste de t'expliquer ... mais c'est pas gagné
choo.t
 
full_tera a écrit :
non j'essaie juste de t'expliquer ... mais c'est pas gagné

L'argent du marché de l'occasion est réinjecté dans le jeu neuf, y'aucun soucis pour les pauvres éditeurs.
Apres les intermédiaires (gamestop/games/fnac) c'est autre chose.
full_tera
 
choo.t a écrit :

L'argent du marché de l'occasion est réinjecté dans le jeu neuf, y'aucun soucis pour les pauvres éditeurs.
Apres les intermédiaires (gamestop/games/fnac) c'est autre chose.



Désolé mais il n'y a aucun contrôle en France pour les revendeurs d'occasion pros comme Recyleware ou la Fnac. On ne parle pas du marché de l'occasion de particulier à particulier qui est négligeable mais bien des boutiques pros.
das_Branleur
 
choo.t a écrit :
L'argent du marché de l'occasion est réinjecté dans le jeu neuf, y'aucun soucis pour les pauvres éditeurs.


Je ne souhaite pas m'inscrire à votre concours de bites avec full_tera, mais je serais curieux de savoir comment l'argent du marché de l'occasion est réinjecté dans le jeu neuf.
Quand j'achète un jeu Sega en main propre à un ami, sur Amazon ou dans un magasin, où est-ce que Sega récupère de l'argent?
full_tera
 
oui en aucun cas la marge que se fait Recycleware sur la revente d'un jeu d'occasion n'est réinjecté chez l'éditeur du jeu ... c'est une vente non comptabilisé dans le rapport de vente de l’éditeur donc de l'argent en moins pour le studio qui en touche généralement un pourcentage
choo.t
 
Comment ça un controle ?
Pourquoi diantre un contrôle serait necessaire ?
Le vertueux
 
pour ton info, il n'y a pas de notion de royalties et de droit d'auteur sur une voiture ...


Et alors ?
En quoi ça fait une différence avec d'autres industries par rapport à la perte dû au marché d'occasion ?
full_tera
 
choo.t a écrit :
Comment ça un controle ?
Pourquoi diantre un contrôle serait necessaire ?


Pour pouvoir comptabiliser les ventes ... tout simplement. Aujourd'hui seules les ventes de jeux neufs "sortie caisses" sont facturées
choo.t
 
Je vends un croissant à A, A le revend à B, ai-je vendu deux croissants ?
Non, alors pourquoi diable le comptabiliser deux fois ? Pire, pourquoi le facturer deux fois ?
__MaX__
 
Jerc a écrit :
Les reseaux ne sont pas prets pour une telle techno de toute facon. Dans quelques annees pourquoi pas, mais ils sont arrives trop tot.


C'est exactement ce que je disais. Sans fibro c'est pas envisageable de jouer correctement sur ce genre de truc.

@full_tera je ne suis pas du tout d'accord avec toi :

- Tu crois honnêtement qu'ils perdent de l'argent ? Non. C'est un manque à gagner... sauf que aujourd'hui, le manque à gagner on oublie un peu sa définition et on assimile ça à une perte sèche genre "Ces voleurs sont venus piquer dans nos caisses".

- Aujourd'hui, les gens de "l'industrie" ce sont un peu les éditeurs. Les mêmes éditeurs quasiment que ceux qui disaient perdre de l'argent avec les CDs piratés jusqu'à ce qu'on apprenne qu'ils prennait 95% du gâteau et lâchait 75cents au créateur de l'oeuvre.

- Tu crois vraiment que les gens qui vont à l'occaz sont tous prêts à aller payer leur jeu au prix fort ? Je suis persuadé que non.

- Tant qu'on annoncera des CA comme Modern Warfare 2 et 3 de merde ( indice : milliard ) je serais le dernier à plaindre ces pauvres gens.
full_tera
 
choo.t a écrit :
Je vends un croissant à A, A le revend à B, ai-je vendu deux croissants ?
Non, alors pourquoi diable le comptabiliser deux fois ? Pire, pourquoi le facturer deux fois ?


La différence c'est que lorsque tu as acheté ton croissant neuf, tu as payé la TVA pour le gouvernement, une marge pour le distributeur/retailer, et le reste est allé à l'éditeur qui en a recédé un pourcentage au créateur. Alors que celui qui te l'as acheté d'occasion n'a rien fait de tout cela. Le problème du marché de l'occasion par rapport aux autres industries est qu'il est très organisé avec des boutiques spécialisées, et que de plus en plus de joueurs préfèrent attendre 15 jours après la sortie d'un jeu pour payer 5 ou 10 euros de moins. ce qui est très bien pour les joueurs mais pas nécessairement pour les éditeurs donc les créateurs
das_Branleur
 
Un jeu racheté en occase est une perte pour l'éditeur, un point c'est tout.

@ choo.t et __MaX__, ce que full_tera veut dire, c'est que si les éditeurs contrôlaient la revente en occase, les éditeurs ET les joueurs y gagneraient: les éditeurs toucheraient de l'argent sur la RE-vente de leur jeu, tandis que les joueurs paieraient moins cher le jeu (d'occasion).

Les intermédiaires d'achat/revente d'occasion étaient une nécessité dans les années 90's et encore aujourd'hui pour mettre en relation acheteurs et vendeurs. Aujourd'hui, un éditeur peut le faire lui même avec une boutique propriétaire en ligne... Alors autant qu'ils le fassent plutôt que de se laisser parasiter le marché de seconde-vie de leurs jeux.

ps: comprenons-nous bien, l'intérêt que les éditeurs contrôlent le marché de l'occasion plutôt que de simples (e-)commerçants, c'est pour que les éditeurs récupèrent plus d'argent pour mieux le réinvestir dans leurs futurs jeux. Ou dans de la drogue.
choo.t
 
full_tera a écrit
Alors que celui qui te l'as acheté d'occasion n'a rien fait de tout cela

Encore heureux, il a déjà étè payé.
full_tera
 
choo.t a écrit :

Encore heureux, il a déjà étè payé.


Mais ce n'est plus un jeu neuf .... si le marché de l'occasion n'existait pas ou s'il était contrôlé, l'éditeur aura gagner sa quote part sur cette vente. donc dans ce cas, cet argent aurait bien été reinjecté dans un prochain jeu comme tu le prétend. Actuellement ce n'est pas le cas.
Le vertueux
 
C'est exactement la même chose dans n'importe quelle industrie.
choo.t
 
full_tera a écrit :


Mais ce n'est plus un jeu neuf .... si le marché de l'occasion n'existait pas ou s'il était contrôlé, l'éditeur aura gagner sa quote part sur cette vente. donc dans ce cas, cet argent aurait bien été reinjecté dans un prochain jeu comme tu le prétend. Actuellement ce n'est pas le cas.


Mais bordel, c'est pas une nouvelle vente, c'est la même.

Et la plupart du temps, quand un mec revend un de ses jeux, c'est pour en racheter un autre, et donc l'argent repart bien dans l'industrie.
full_tera
 
choo.t a écrit :


Mais bordel, c'est pas une nouvelle vente, c'est la même.

Et la plupart du temps, quand un mec revend un de ses jeux, c'est pour en racheter un autre, et donc l'argent repart bien dans l'industrie.



J'abandonne ... kevin
Orin
 
De ce que je comprends du lien (merci Niko d'en avoir mis un), en gros ce tour de passe-passe ABC ressemble pas mal à un redressement judiciaire sauf que c'est négocié et géré de manière privée ?
fwouedd
 
das_Branleur a écrit :
Un jeu racheté en occase est une perte pour l'éditeur, un point c'est tout.


Faux :
- Aucune garantie que le jeu soit acheté neuf à la place de celui d'occasion.
- Aucune garantie que le vendeur n'utilise pas l'argent récupéré pour acheter un autre jeu.

Le jeu à été vendu. Il n'y a pas eu deux ventes mais une seule. Qu'il change de main sans avoir ses deux garanties, il est impossible de savoir si c'est un manque à gagner ou pas.

Par contre, ce qui est sur, c'est ça :
La revente d'occasion est légale.

Et pour en revenir aux voitures, c'est pareil, l'argent d'une revente ne revient pas au constructeur, et c'est pareil PARTOUT.
das_Branleur
 
C'est incroyable, mon blabla était pourtant assez clair et expliquait très précisément pourquoi le contrôle de l'occasion est bénéfique pour l'éditeur.

Je n'ai aucune raison de re-taper ce que j'ai énoncé plus haut.

Bisous.
fwouedd
 
Donc t'es naïf, c'est chouette, mais ça ne démontre rien puisque tu ne peux rien chiffrer.

Et puis de quelle prise de controle tu parles? On parle de disparition...
Thesus
 
"Un jeu racheté en occase est une perte pour l'éditeur, un point c'est tout."

C'est IMPOSSIBLE car le joueur A n'a PLUS le jeu quand il le revend au joueur B, c'est juste une cession de droits (de la licence), pas une vente.

Un jeu est peut être immatériel mais tant qu'il n'est pas dupliqué il n'y a aucune perte. L'histoire du croissant au dessus explique très bien la chose.
full_tera
 
Ce n'est pas vrai pour l'industrie automobile car les constructeurs se font peu de marge sur les ventes neufs par rapport au coût de production mais essentiellement sur les ventes de pièces détachées et sur l'entretien des voitures d'occasion ...
fwouedd
 
DLC.
full_tera
 
oui en effet les DLC font office de pièces détachées ... comme quoi la revente d'occasion est bel et bien un vrai problème si les éditeurs font de plus en plus de DLC. C'est bien pour palier un problème, pas seulement pour faire raquer les joueurs
Le vertueux
 
mais essentiellement sur les ventes de pièces détachées et sur l'entretien des voitures d'occasion ...

Tu es sérieux ? Et tu vas sortir quoi pour l'industrie de la littérature, de la bd, des disques, des bluray ?

L'industrie des jeux n'est pas différente, il n'y a aucune raison qu'il n'y ait pas de marché d'occasion comme pour les autres industries.

ça permet une bonne dynamique dans le cycle de vente, les produits neufs sont revendus en occasion, ce qui permet au vendeur d'avoir les moyens de réinvestir dans du neuf.
C'est sain pour les industries.
choo.t
 
full_tera a écrit :
J'abandonne ... kevin

Bon, je vais te la faire avec des sucettes vue que les croissants c'était trop compliqué pour toi.

Tu es Marc Goulu, artisan sucettier depuis 1965, tu achètes ton sucre, tes colorants et tes bâtonnets et les notes dans ton petit journal comptable Hello Kity.
Tu as aussi des machines que tu passes en amortissement comptable.

Ce matin tu dois réalisé une sucette en forme de panda, design que tu as inventé et copyrighté après des mois de recherche.

Tu y passes 2 minutes, utilises 30 grammes de sucre, un batonnet, et use un peu tes machines.

Son coût de revient et de 80 cts, tu la vends 4 euros TTC.

Sophie, 8 ans, une habituée, te l’achète, la lèche un petit peu, mais Julie, 7 ans, lui propose de lui racheter 2,5 euros, ce que Sophie accepte, ce rendant compte qu'elle n'aime pas trop cette sucette et voudrait réinvestir les 1,5 euros qui lui reste dans une sucette Poney à 4 euros, que tu as toi même (ou un concurrent) confectionnée.

Si tu me trouves où tu as perdu de l'argent, je t'offre un point internet.
fwouedd
 
Il fait beau dans le monde des bisounours?

Tu connais le principe d'augmentation des objectifs tous les ans?
Tu connais les coûts de la multiplicité des cadres improductifs en charge de gérer des super-groupes?
Tu connais les coûts en communication?

T'imaginer que le probleme financier du loisir qui génère le plus de fric sur la planète, c'est le consommateur c'est bien, tu as été bien dressé.



Le probleme, c'est le même que pour la zik ou le ciné, c'est la reprise d'un modèle économique qui est déjà problématique dans les autres domaines.
full_tera
 
oui c'est très sérieux pour l'industrie automobile. Pour la vidéo il existe le marché de la location qui est très important. Le problème existe aussi dans les autres médias mais tous n'ont pas le même business model. tout est question de chiffre d'affaire généré par le marché de l'occasion par rapport au neuf. S'il est négligeable, le problème est juste ignoré. Dès qu'il devient pénalisant pour le marché du neuf, il devientun problème à régler. Encore une fois, le problème spécifique au jeu vidéo concerne les créateurs qui touchent un pourcentage sur les ventes de jeux neufs uniquement !!! Les éditeurs ont plein de bonnes idées pour compenser ce problème, les créateurs n'en ont pas
fwouedd
 
Les créateurs? Ceux qui touchent rien et se font virer quand le projet touche à sa fin de plus en plus souvent?

Ceux qui se regroupent de plus en plus en indépendant auto-financé (j'y inclue les communautés internet)?

Tu défends un mode de pensée qui est mourant, qui s'attaque à tout et n'importe quoi. Le piratage, l'occasion, les DLC, le contrôle des plateformes de ventes.
full_tera
 
choo.t a écrit :

Bon, je vais te la faire avec des sucettes vue que les croissants c'était trop compliqué pour toi.

Tu es Marc Goulu, artisan sucettier depuis 1965, tu achètes ton sucre, tes colorants et tes bâtonnets et les notes dans ton petit journal comptable Hello Kity.
Tu as aussi des machines que tu passes en amortissement comptable.

Ce matin tu dois réalisé une sucette en forme de panda, design que tu as inventé et copyrighté après des mois de recherche.

Tu y passes 2 minutes, utilises 30 grammes de sucre, un batonnet, et use un peu tes machines.

Son coût de revient et de 80 cts, tu la vends 4 euros TTC.

Sophie, 8 ans, une habituée, te l’achète, la lèche un petit peu, mais Julie, 7 ans, lui propose de lui racheter 2,5 euros, ce que Sophie accepte, ce rendant compte qu'elle n'aime pas trop cette sucette et voudrait réinvestir les 1,5 euros qui lui reste dans une sucette Poney à 4 euros, que tu as toi même (ou un concurrent) confectionnée.

Si tu me trouves où tu as perdu de l'argent, je t'offre un point internet.



ok pour les sucettes.

10 petites filles ont une folle envie de sucettes et sont prêtes à payer pour en avoir

premier cas de figure, elles les achètent neuves à 4 euros pièces au petits revendeurs du coin. Ils enlèvent les 19.6% de TVA,sa marge de 20% et reverse le reste au fabricant soit 10*2.78 euros; Sur ce montant le concepteur de la sucette va toucher un pourcentage du revenu net editeur

deuxième cas de figure, 5 petites filles seulement achètent la sucette neuves à 4 euros, puis décident de la revendre 2 euros au marchand d'occasion qui va y remettre un emballage plastique et la revendre 3 euros aux 5 autres petites filles. Le fabricant ne touchera que 5*2.78, le concepteur un pourcentage sur ce montant et le revendeur d'occasion se fait 5 euros
fwouedd
 
Quel est le budget des fillettes pour acheter des sucettes pré-sucées?
Combien de fillettes vont racheter des sucettes motivées par la revente de l'ancienne?

Combien, ne pouvant pas acheter la sucette neuve vont la voler?
nicso
 
c'est moi ou l'idée d'acheter une sucette d’occasion est plutôt mauvaise ?
choo.t
 
full_tera a écrit :
deuxième cas de figure, 5 petites filles seulement achètent la sucette neuves à 4 euros, puis décident de la revendre 2 euros au marchand d'occasion qui va y remettre un emballage plastique et la revendre 3 euros aux 5 autres petites filles. Le fabricant ne touchera que 5*2.78, le concepteur un pourcentage sur ce montant et le revendeur d'occasion se fait 5 euros.

Oui et ? Le fabricant à bien touché ses écus, proportionnellement à ses ventes ( 5 sucettes) et le concepteur aussi.

Où est le problème ?
La jalousie que cette re-vente est crée un emploi ( le marchand d'occasion) et lui permette de nourrir sa famille ?
full_tera
 
c'est vrai que comparer avec des sucettes ou une voiture est une très mauvaise idée car il y a usure ... attendre 15 jours pour jouer à un jeu d'occasion pour 10 euros de moins, c'est plus tentant qu'une sucette entamée ou une voiture avec des bornes

pour répondre à ta question, oui, il y a une proportion de fillettes qui n'aurait pas acheté la sucette neuve si elles n'avaient pas eu accès à une d'occasion don ce n'est pas une vente perdue mais le résultat est le même pour le fabricant, aucun revenu sur une vente d'occasion ou sur une non-vente.
choo.t
 
nicso a écrit :
c'est moi ou l'idée d'acheter une sucette d’occasion est plutôt mauvaise ?

Moi, à partir de , je vois pas le soucis.
Le vertueux
 
don ce n'est pas une vente perdue mais le résultat est le même pour le fabricant, aucun revenu sur une vente d'occasion ou sur une non-vente.


Et s'il n'y avait pas le marché d'occasion, les ventes du neuf seraient encore moindre, la motivation générée par la vente d'occasion n'existant plus.
C'est ça que tu n'arrives pas à comprendre.
full_tera
 
choo.t a écrit :

Oui et ? Le fabricant à bien touché ses écus, proportionnellement à ses ventes ( 5 sucettes) et le concepteur aussi.

Où est le problème ?
La jalousie que cette re-vente est crée un emploi ( le marchand d'occasion) et lui permette de nourrir sa famille ?



???!! le problème est que le fabriquant préfère en vendre 10 que 5 ... sachant que 10 personnes profitent de son travail, idem pour le créateur

et entre nous, le but des studios de développement n'est pas de créer des emplois chez Recycleware et d'engraisser leurs patrons, mais bien que l'argent remonte chez l’éditeur qui va financer leur projet jeux...
choo.t
 
full_tera a écrit :
c'est vrai que comparer avec des sucettes ou une voiture est une très mauvaise idée car il y a usure ... attendre 15 jours pour jouer à un jeu d'occasion pour 10 euros de moins, c'est plus tentant qu'une sucette entamée ou une voiture avec des bornes

Ah, les boites de jeu sont faites d'un alliage inusable ?
Les DVD/Blu-ray et les livres aussi ?

Et comme tu le soulignes, rien que le fait de ne pas pouvoir y jouer day-one est une perte de valeur.
fwouedd
 
full_tera a écrit :



???!! le problème est que le fabriquant préfère en vendre 10 que 5 ... sachant que 10 personnes profitent de son travail, idem pour le créateur


Donc je t'explique un cas de figure qui existe :

Enfant 1 pas pauvre/pas riche
Enfant 2 pauvre

Enfant 1 pas pauvre/pas riche achète le jeu plein tarif, le fini le revends. Il achète un second jeu en partie avec l'argent du jeu revendu.
Enfant 2 pauvre achète le jeu d'occasion et il est heureux.

Ventes totales : 2 jeux

Le risque de la suppression du marché de l'occasion :

Enfant 1 pas pauvre/pas riche il achète le jeu plein tarif et le fini. Il a plus trop de thune donc il va aller pirater.
Enfant 2 pauvre va pirater le jeu.

Vente totale : 1 jeu.
Ulf
 
Savoir que je peux revendre a 70% de mon prix d'achat me motive a sortir les 60euros demandés sur console.

Si les soldes Steam n'existaient pas, j'aurai pas acheté de jeux PC depuis très longtemps, quitte a revenir du coté Tipiak puisque les drm empêchent toute revente.

Faut croire que les éditeurs préfèrent vendre un jeu 25€ que de le savoir dans le circuit de l'occasion, vu ce qu'ils acceptent comme soldes sur le dématérialisé.

Ce que je comprends pas c'est que l'équivalent des Soldes Steam n'existent pas encore sur console, PSN et Xlive confondus. Si l'équation tient sur PC, elle devrait l'être aussi Sur console. Si les jeux étaient 40% moins cher en demat ils arriveraient sans peine a tarir la source de l'occasion
choo.t
 
full_tera a écrit :
???!! le problème est que le fabriquant préfère en vendre 10 que 5 ... sachant que 10 personnes profitent de son travail, idem pour le créateur

On s'en fout de combien de personnes en profite, c'est le nombre de personnes qui possèdent l’œuvre qui compte comme des ventes.

C'est aussi aberrant que de dire dire que prêter un jeu, c'est voler l'éditeur.


Ulf a écrit :
Ce que je comprends pas c'est que l'équivalent des Soldes Steam n'existent pas encore sur console, PSN et Xlive confondus. Si l'équation tient sur PC, elle devrait l'être aussi Sur console. Si les jeux étaient 40% moins cher en demat ils arriveraient sans peine a tarir la source de l'occasion


Ça arrive, mais faut voir la tronche des disques dur consoles, c'est ça la bride pour l'instant.
Yolteotl
 
Sinon on remplace l'occasion par les soldes. Les gens qui achetaient en occasion seront content, vu qu'ils ne paieront pas plus qu'avant, et les éditeurs auront leur part sur la vente.
Il n'y a que ceux qui vendaient leurs jeux achetés Day one qui seront lésés (mais logiquement c'est en général ceux qui ont les moyens de le faire qui le font)
full_tera
 
fwouedd a écrit :


Donc je t'explique un cas de figure qui existe :

Enfant 1 normal
Enfant 2 pauvre

Enfant 1 normal achète le jeu plein tarif, le fini le revends. Il achète un second jeu en partie avec l'argent du jeu revendu.
Enfant 2 pauvre achète le jeu d'occasion et il est heureux.

Ventes totales : 2 jeux

Le risque de la suppression du marché de l'occasion :

Enfant 1 normal il achète le jeu plein tarif et le fini. Il a plus trop de thune donc il va aller pirater.
Enfant 2 pauvre va pirater le jeu.

Vente totale : 1 jeu.


Dans les 2 cas, ventes pour le premier éditeur: 1 jeu ... rien ne dit qu'il va acheter un jeu du même éditeur et du même studio

en contrôlant les ventes d'occasion et en reversant le même pourcentage à l'éditeur proportionnellement au prix de revente, le problème n'en est plus un. Tout le monde s'y retrouve. Et on passe à 3 jeux dans les rapports de vente pour les créateurs au lieu de 2
fwouedd
 
De quel contrôle vous parlez là? On parle de le supprimer.

Ça va les bisounours? Ils sont en forme? Vous avez vu un magasin EA-UBI-Activision permettant de revendre son jeu dans le monde merveilleux des rêves?
choo.t
 
J’hallucine complet, y'a ici des gens qui militent pour perdre le droit de revendre à qui ils veulent les objets qu'ils achètent.

Se battre pour se faire supprimer un droit, j'aurais tout vu.
full_tera
 
fwouedd a écrit :
De quel contrôle vous parlez là? On parle de le supprimer?

Ça va les bisounours? Ils sont en forme?


non, pour en revenir au sujet d'origine, la distribution en streaming exclut de facto le concept de la vente d'occasion puisqu'il s'agit d'une location à l'heure de jeu ou par abonnement. Si un joueur rejoue à un de tes vieux jeux que tu as créé i lya 10 ans, tu pourra avoir des infos sur les ventes et donc toucher un pourcentage. C'est en cela que les studios suivent de près ce nouveau mode de diffusion
fwouedd
 
Un peu comme GOG?

AHHHH mais ça existe déjà? Mais c'est fou, on est jamais au courant de rien nous, les développeurs de jeu vidéo.

...

Ils veulent pas que tu joues à l'ancien pour pouvoir te vendre plein tarif une version HD.
Tu peux continuer à tendre les fesses, ça va arriver.
full_tera
 
choo.t a écrit :
J’hallucine complet, y'a ici des gens qui militent pour perdre le droit de revendre à qui ils veulent les objets qu'ils achètent.

Se battre pour se faire supprimer un droit, j'aurais tout vu.


Tu n'as rien compris... on ne parle pas de la revente d'occasion de particulier à particulier qui en aucun cas ne sera jamais contrôlable .. mais des magasins spécialisés qui en génère des profits ! Lorsque tu revends ton jeu d'occasion, tu ne gagne pas de l'argent, tu amortie le coût de ton jeu et comme tu le dis si bien tu va surement racheter un jeu neuf avec. Recycleware se fait une marge sur le jeu que tu leur revends et ne réinjecte pas cet argent qu'il se fait sur le dos de l'acheteur suivent dans l'industrie du jeu vidéo. grosse différence
choo.t
 
full_tera a écrit :
Si un joueur rejoue à un de tes vieux jeux que tu as créé i lya 10 ans, tu pourra avoir des infos sur les ventes et donc toucher un pourcentage.

Boum, et le jeu à 21 ans.

full_tera a écrit :
mais des magasins spécialisés qui en génère des profits !

Merde, des mecs bossent et génèrent du profit, scandale !

Ils simplifient la transaction entre deux clients et fournissent des garanties, encore heureux qu'ils soit payés, bordel, c'est un travail.
fwouedd
 
"Les magasins spécialisés qui génèrent des profits"

Genre les gros méchants Games (qui ferment 15 magasins)?
full_tera
 
fwouedd a écrit :
Un peu comme GOG?

AHHHH mais ça existe déjà? Mais c'est fou, on est jamais au courant de rien nous, les développeurs de jeu vidéo.

...

Ils veulent pas que tu joues à l'ancien pour pouvoir te vendre plein tarif une version HD.
Tu peux continuer à tendre les fesses, ça va arriver.


Tout à fait. pour chaque jeu vendu sur GOG, le propriétaire du site prend un pourcentage en tant que diffuseur et reverse le reste à l'éditeur, qui émet un rapport de vente au studio .... sauf que GOG est loin de faire le chiffre d'affaire d'un magasin comme Recycleware ou Micromania
das_Branleur
 
Je suivais de loin vos ébats et

choo.t a écrit :
des gens


m'oblige à me ré-exprimer pour clarifier un point, histoire de "blanchir" la marque das_Branleur®.

Je n'étais intervenu que pour exprimer un seul et unique fait: quand on revend un jeu d'occasion en passant par un commerçant, c'est le commerçant qui prend une com' et non l'éditeur/développeur.
Si l'éditeur enfilait lui aussi la casquette de commerçant sur ses jeux en occasion, il toucherait la com de la passation du jeu, et ça lui permettrait de le réinvestir dans le dev (du moins, on lui souhaite).
D'où la perte potentielle de bénéfice que j'essayais d'expliquer.

C'est tout.

Concernant les autres sujets traités ici, je n'ai pas d'avis.

Je retourne glander.
Merci.
full_tera
 
fwouedd a écrit :
"Les magasins spécialisés qui génèrent des profits"

Genre les gros méchants Games (qui ferment 15 magasins)?


Qu'un magasin fasse des profits ne me choque pas, par contre il existe un contrat entre le studio et son éditeur et ensuite avec le distributeur qui cèdent les droits d'exploitation d'une oeuvre numérique qui, souvent, inclut le reversement d'un pourcentage à son créateur. Autant tout le monde est d'accord qu'on oublie le concept pour une vente de particulier à particulier, autant c'est légalement border line pour un revendeur professionnel
Reez
 
full_tera a écrit :

rien ne dit qu'il va acheter un jeu du même éditeur et du même studio



Tu te rends compte que ce même argument peut jouer dans sa faveur ou tu es vraiment monomaniaque?

Selon ta logique, je revends un jeu EA pour en acheter un UBI, EA "perds".
Selon une autre logique, je revends un jeu EA pour en acheter un UBI, UBI "gagne".
Et selon cette derniere logique, pour "gagner" il suffit de faire des bon jeux.
Recompenser la qualité, un concept qui ne semble plus être au gout du jour en ces temps de capitalisme essouflé.
Le vertueux
 
Recycleware se fait une marge sur le jeu que tu leur revends et ne réinjecte pas cet argent qu'il se fait sur le dos de l'acheteur suivent dans l'industrie du jeu vidéo. grosse différence


En réalité non, ça ne fait aucune différence. C'est un intermédiaire supplémentaire, c'est un service que les particuliers payent pour faciliter les transactions. Ces revendeurs pros ne se font pas de l'argent sur le jeu, mais sur le service qu'ils fournissent.
fwouedd
 
full_tera a écrit :
autant c'est légalement border line pour un revendeur professionnel


C'est pas Borderline, c'est le fonctionnement vis à vis de la légalité.

Si il est aussi intéressant et facile de gagner de l'argent, les éditeurs ont tout à fait le droit de suivre la logique de concurrencer les revendeurs comme ils le font avec Steam pour le dématérialisé par exemple en développant leur propre réseau de revente physique.

Ils ne le font pas parce que ça demande des investissements qui sont faramineux.

C'est malhonnête vis à vis du consommateur puisqu'on lui retire la possibilité d'utiliser des droits.
C'est malhonnête vis à vis des revendeurs qui sont restés très longtemps les principaux outils de distribution des groupes qui veulent aujourd'hui changer leur fusil d'épaule. Ce sont des entreprises qui ont fait les investissements, qui ont participé aux développement des groupes et qui aujourd'hui, deviennent l'ennemi numéro 1 après avoir été l'ami numéro 1.

Et pour remettre les choses dans leur contexte, Micromania, c'est moitié moins du chiffre d'affaire d'UBI, c'est 1/8 du CA d'EA, c'est 1/15 du CA d'Activision, c'est 1/38 du CA de SONY, c'est 1/124 du CA de Microsoft.
choo.t
 
Niko a écrit :
Update : Le nouveau propriétaire est maintenant connu : il s'agit de la boite d'investissement Lauder Partners, qui avait déjà des billes dans OnLive, Inc.

Il claque leur site !
Hot-D
 
L'entreprenariat à l'américaine, où une boîte en faillite peut rebondir au lieu de devoir passer obligatoirement par la case liquidation.
Il serait temps en France de faire la même chose.
Cela étant, il y en a un ou deux dans le domaine du JV qui ont trouvé le truc...
flousta
 
choo.t a écrit :

Il claque leur site !

"his site's design goals:

Function
Form

Less is more.
-Ludwig Mies van der Rohe

Web 0.5"
vu que c'est assumé j'ai trouvé ça drôle et bien foutu...
choo.t
 
flousta a écrit :
vu que c'est assumé j'ai trouvé ça drôle et bien foutu...


My phone # is (650) 323-5700...but I prefer e-mail for "cold calls."

The fax # is (650) 323-2171 (please don't waste too many trees)


J'aime bien aussi, c'est assumé certes, mais ça fait moyennement pro, mais bon, vu le pognon qu'ils ont, ils doivent s'en battre les steaks.
huhuarf
 
full_tera a écrit :
Cette technologie est arrivée trop tôt ... si ce n'est pas Onlive qui s'octroie le marché, un autre le fera. Mais il est certain que dans 10 ans on rigolera de l'époque il fallait mettre un CD dans une console ou installer un jeu



Ou pleurer.
Odin
 
fwouedd a écrit :


Donc je t'explique un cas de figure qui existe :

Enfant 1 normal
Enfant 2 pauvre

...


Sympa votre débat pop corn... mais faites gaffe quand même avec ce genre d'exemple...

Certains esprits mal intentionnés (ou sensibles) pourraient comprendre que les enfants pauvres ne sont pas normaux...
maintenant moi je dis ça; m'en fous,suis pété aux as !!! 8-*

sinon pour relancer on était bien parti page 2 et là le soufflet retombe .... j'ai encore mon esquimau au congel pour la suite
fwouedd
 
Très juste, c'est très très moche ce que j'ai dis, j'édite.
__MaX__
 
fwouedd a écrit :
Très juste, c'est très très moche ce que j'ai dis, j'édite.


Non mais c'est mort, t'es grillé à vie.







.... fillette :]
Paulozz
 
Avec la crise toussa, les choses ressemblent plus a ca :


Enfant 1 pas pauvre
Enfant 2 normal
dYnkYn
 
Quand tu achètes un jeu d'occasion, au final tu as exactement le même produit qu'un jeu neuf. Voilà où est le problème.

Personnellement, je considère que la vente physique d'un jeu vidéo est une absurdité sans nom de nos jours. La part du prix allouée au distributeur et au vendeur/magasin s'élève à plus de 50% et, franchement, leur service est complètement inutile. Le problème aujourd'hui, c'est que tout le monde est habitué depuis 20 ans à payer son jeu 60€ et que bien évidemment, le prix en dématérialisé est le même. Vu les marges qu'ils prennent, pas étonnant du coup de se retrouver avec des soldes très rapidement.

Mais bon, vu que les gens continuent à acheter day one le CoD19 à plus de 60€, ça va pas changer de sitôt.
choo.t
 
dYnkYn a écrit :
Quand tu achètes un jeu d'occasion, au final tu as exactement le même produit qu'un jeu neuf.

Par quelle putain de magie ?

Il y'a toujours de l'usure sur un produit physique, c'est tellement évident que ça fait mal aux doigts de l'écrire.
Faut pas confondre le "contenu" et le "contenant", c'est comme un bouquin d'occasion, l’histoire est la même, mais les pages ont jauni.


dYnkYn a écrit :
La part du prix allouée au distributeur et au vendeur/magasin s'élève à plus de 50% et, franchement, leur service est complètement inutile.

Pas plus inutile que Steam, qui lui aussi se prend son beurre.

Le marché console ne peut survivre sans le support physique, du-moins tant qu'elles posséderont des disques durs faméliques | que la fibre ne se généralise pas.

La base de clientèle des revendeurs est colossale, et ils ont joué un rôle prépondérant dans la démocratisation du JV, avoir pignons sur rue, ça aide, et bien sur ça mérite salaire, tout comme le constructeur se prend des royalties, sans lui, le marché serait bien moins important et n'aurais jamais touché le même public.

Alors c'est bien de crier que tout le fric doit partir aux devs, mais sans la visibilité et la clientèle offerte par les constructeurs/revendeurs/whatever, ils auront bien du mal à palper la même quantité de brouzzouf.

Apres c'est un pari à faire, tu peux très bien réussir sans éditeur/distributeur/constructeurs, mais tu loupe à coup sur un gros morceau de la clientèle (les consoleux, les steam-addicts et smartphone-fags), et, corollaire, un gros paquet de fric.
Ash______
 
Marché console = marché pour les ados = pas de CB = pas pouvoir acheter de jeux en ligne
Odin
 
Ash______ a écrit :
Marché console = marché pour les ados = pas de CB = pas pouvoir acheter de jeux en ligne


Alors c'est bien une des plus grosses conneries que tu aies pu écrire... (et pourtant y 'a le choix ;-)

Réduire le marché de la console à un marché pour ado...
Yolteotl
 
C'est pourtant évident, les hommes, les vrais, ont un pc.
__MaX__
 
On va éviter de trop diverger quand même les gars, gardez vos vannes à deux balles pour "Pause-café".
Nope
 


Sinon: je pense que MaX a raison, le débit permettant de profiter de manière optimale à ce service est pas encore là, c'est le bordel (en france en tout cas) la fibre optique..

OnLive a 5-10 ans d'avance, et ça c'est fatal.
Yolteotl
 
La puissance requise pour avoir un service de qualité est ce qui pose le plus de problème pour moi.
Je l'avais déjà dit sur un autre topic Onlive, mais à la différence d'un serveur internet qui peut accueillir des centaines de site internet, un serveur de cloud gaming ne peut servir qu'à quelques utilisateurs en simultanées. Ca nécessite donc un matos très important / utilisateur, et surtout si on veut un service de qualité (allez, actuellement on va dire du 1080p AAx2 @ 60 fps), il faut une bonne carte graphique / utilisateur.

Je schématise, mais comment pouvoir être rentable, en voulant fournir un service de qualité, si il faut une GTX 670 par utilisateur ?

Je ne vois que 2 solutions :
-un système hors de prix (abonnement coutant un bras) permettant de rentabiliser l'investissement.
-un système abordable, au détriment de la qualité (720p sans AA à 30 fps), et qui ne sera jamais au niveau de ce qu'un pc moyen de gamme pourra fournir.
choo.t
 
Yolteotl a écrit :
-un système abordable, au détriment de la qualité (720p sans AA à 30 fps), et qui ne sera jamais au niveau de ce qu'un pc moyen de gamme pourra fournir.


C'est la qualité proposée actuellement par les consoles (dans le meilleur des cas) mais aussi par gakai ( screenpris à l'instant, et je suis en 100mbs), y'a un public qui, non content de s'en contenter, s'en réjoui, alors pourquoi pas le complaire dans sa médiocrité son habitude ?

Et non, tu ne fournis pas une CG par utilisateur, tu as l'hyperviseur VGX de chez Nvida qui te permet de virtualisé exactement la "configuration" dont tu à besoin pour chaque utilisateur.
dYnkYn
 
choo.t a écrit :

Par quelle putain de magie ?

Il y'a toujours de l'usure sur un produit physique, c'est tellement évident que ça fait mal aux doigts de l'écrire.
Faut pas confondre le "contenu" et le "contenant", c'est comme un bouquin d'occasion, l’histoire est la même, mais les pages ont jauni.


N'empêche, du moment que le CD fonctionne, au final tu as exactement le même produit. Enfin, faut quand même pas être objectif pour prétendre qu'une voiture d'occasion ou un jeu d'occasion c'est pareil (exemple donné avant). Pour le livre on peut encore nuancer, car même si l'état de ton livre est mauvais, tu pourras quand même le lire. Par contre, ton expérience sera modifiée contrairement à un jeu où au final, tu y joueras comme s'il était parfaitement neuf. Personnellement, quand je réinstalle FarCry, je joue exactement au même jeu, avec la même expérience de jeu, le même gameplay, les mêmes graphismes, bref, le même jeu qu'en 2004. Par contre c'est vrai, la boîte a peut-être le coin encorné. Au final ce qui m'intéresse, c'est le produit, pas l'emballage. Quand tu achètes un yahourt, tu te soucies de savoir si l'autocollant dessus est parfaitement centré ? Alors certes, les collectionneurs y prêteront attention, mais ils représentent clairement pas la majorité des joueurs.

Bref, on se bat sur des poils de couilles, ce que je voulais dire c'est que cette forte similitude entre un produit neuf/occasion pose aujourd'hui problème aux éditeurs. Après, je dis pas que chaque jeux acheté d'occasion est une perte d'un jeu neuf pour l'éditeur. Mais ça reste une perte et je pense pas qu'on puisse leur donner tord sur ce point. Quant au montant perdu, cela me semble difficile à estimer.

Concernant le démat', je faisais, évidemment, référence au marché PC et non console. Encore que, quand on voit la dernière portable de Sony, on se demande à quoi servent les magasins. Par contre tu fais une très bonne remarque. Il n'y a AUCUNE raison pour qu'un jeu Steam soit le même prix qu'un jeu de la FNAC. Aujourd'hui c'est le cas, car les deux existent et l'éditeur souhaite avoir une gamme de prix cohérente entre ses "distributeurs". Mais au niveau des marges, l'éditeur se fait bien plaisir sur le dématérialisé.

Je suis pas spécialiste, mais j'ai beaucoup de peine à croire qu'héberger un jeu sur les serveurs de Steam coûte le même prix que la fabrication + distribution + stockage + locaux de vente d'un produite matériel. Au final, cela me semble évident que Valve et/ou l'éditeur profitent un maximum sur chaque vente dématérialisée ce qui, à mon sens, explique pourquoi les soldes arrivent de plus en plus tôt.
__MaX__
 
Yolteotl a écrit :
Je schématise, mais comment pouvoir être rentable, en voulant fournir un service de qualité, si il faut une GTX 670 par utilisateur ?


Le terme Cloud ne définit pas QUE le fait que ça soit contenu dans un lot de serveurs. Mais aussi, si j'étais à la place des développeurs du systèmes, des systèmes de rendu qui permettent des "clusters" de CGs qui pourraient rendre l'image pour plusieurs clients simultanément. En gros comme une render farm de Pixar mais version temps réel.
fwouedd
 
Sauf que ton produit d'occasion, tu ne l'as pas au moment t, mais au moment t+1, t+2...T+99 ans.
Et c'est donc déjà plus la même expérience en fonction de la valeur du +x.

Après libre à chacun d'acheter des produits d'occasion en mauvais état...Ou état neuf, voir encore emballé, ou une bagnole d'occasion qui a roulé 200 bornes.
Et pareil quand tu achètes du matos info, d'occasion, il marche comme au premier jour.

C'est exactement pareil, toutes les industries sont touchée par cette revente.
dYnkYn
 
fwouedd a écrit :
Et pareil quand tu achètes du matos info, d'occasion, il marche comme au premier jour.


Excepté que ton produit informatique d'occasion a déjà utilisé une partie de son "capital-vie", ou une voiture ne va pas rouler éternellement, etc. Là où je veux en venir, c'est qu'il me semble incorrect de comparer un objet avec un logiciel. La notion "d'occasion" n'a guère de sens dans le second cas.

Mais finalement, la vraie question à se poser, c'est qu'est-ce que l'on acquiers lorsque l'on achète un jeu (matériel ou dématérialisé) ? Un objet concret ou un droit à utiliser un logiciel ?
fwouedd
 
Non mais le terme occasion n'est pas une notion, c'est un terme précis qui se défini comme ceci :

Quelque chose qui n'est pas neuf et que l'on achète.

Neuf réponds à la définition suivante :

Qui vient d'être fait et qui n'a pas ou très peu servi.

Donc vendre un logiciel d'occasion, c'est vendre quelque chose qui ne vient pas d'être fait et qui a servi.

Point. Les notions d'usure, les notions de durée de vie et tout le reste n'ont rien à faire là.
Le vertueux
 
. Là où je veux en venir, c'est qu'il me semble incorrect de comparer un objet avec un logiciel. La notion "d'occasion" n'a guère de sens dans le second cas.


Pourtant c'est la même chose, l'usure n'est pas le seul paramètre à prendre en compte pour ce qui est de la dépréciation de la valeur d'un objet.
La courbe de cycle de vie d'un produit est la même pour une bagnole, un livre, un sac à main ou un jeu vidéo.

la vraie question à se poser, c'est qu'est-ce que l'on acquiers lorsque l'on achète un jeu (matériel ou dématérialisé) ? Un objet concret ou un droit à utiliser un logiciel ?

C'est de l'ordre de la pirouette juridique, de toute façon ça ne change rien au problème. Un objet concret d'occasion ou un droit à utiliser un logiciel de seconde main. ça ne change rien.
choo.t
 
dYnkYn a écrit :
Mais finalement, la vraie question à se poser, c'est qu'est-ce que l'on acquiers lorsque l'on achète un jeu (matériel ou dématérialisé) ? Un objet concret ou un droit à utiliser un logiciel ?


En démat, un droit, généralement accompagné d'un service (DL / re-DL).

Et en retail, le même droit parfois accompagné du même service (steam & Co), et bien sur la boite/livret/Disque|Cartouche et parfois quelques goodies.

Je vois même pas en quoi c'est une "vraie" question.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014