Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
 
ACTU

Magrunner : premier jeu de Gamesplanet Lab

Joule par ,  email  @j0ule  
C'est donc aujourd'hui qu'est officiellement lancé Gamesplanet Lab, un système de crowdfunding évolué imaginé par Gamesplanet et Ulule. Contrairement à Kickstarter, les joueurs qui décident de participer en tant que backers auront des garanties sur le bon déroulement du projet, et surtout sur son aboutissement. Les projets seront donc triés en amont, histoire de ne pas faire n'importe quoi avec n'importe qui. Egalement, le reward minimum intégrera toujours une copie du jeu.

Le premier projet choisi est Magrunner : Dark Pulse, des Ukrainiens de 3AM Games, qui a la petite ambition de marcher sur les plate-bandes de Portal 2, rien que ça. Ce first person puzzler se déroulera dans un univers cyberpunk lovecraftien comportera 45 niveaux à s'arracher les cheveux, et plus de choses selon le financement qui aura été atteint. On vous colle la vidéo de présentation du jeu ci-après, tandis qu'on peut aller effectuer sa simili précommande sur cette page.

Signalons enfin que le prochain projet sera Day One, le nouveau jeu des espagnols de Pendulo Studios.

 

Commentaires

Masquer les commentaires lus.
Mougli
 
Sur quels criteres ils font le tri? L'intéret du crowdfunding, c'est de se passer d'un éditeur.

S'il faut passer une sélection pour se faire "crowdfunder", c'est un peu un retour en arriere, non ?
Joule
 
Une représentant de Gamesplanet Lab était présent lors d'une table ronde des EIGD. il a présenté son porjet assez humblement, en justifiant leurs idées, notamment pour la sélection de projets.

Le constat est que chez Kickstarter, il n'y a aucune garantie qu'un porteur de projet ne se barre pas dans la nature avec tout le pognon. Ils ont donc essayé de se mettre plutôt du côté du joueur (au sens consommateur) : les projets ont une garantie d'arriver à terme, et dans un délai "raisonnable" (en ce sens, oui, ils font la partie gestion de projet que peut faire un éditeur, mais ne vont pas plus loin). Par ailleurs, sur ce premier jeu, ils testent également un système où les joueurs décident de la sortie du jeu en le notant sur plusieurs critères vers la fin du développement. Si 80% des joueurs approuvent, le jeu peut sortir. Sinon, les devs travaillent les features qui pêchent.

Là encore, le système peut être très casse-gueule, mais ils font confiance aux joueurs. Ca part d'une idée saine en tous cas.

On en est qu'à l'ébauche. Leur système évoluera beaucoup avec l'expérience des premier
Skizomeuh
 
Et puis c'est ouvert au projets européens j'imagine... Au contraire de Kickstarter.
Valanthyr
 
Concernant Magrunner, ça ressemble plus à un énième FPP sans âme qu'à un jeu qui marierait cyberpunk et Lovecraft.

Peut-être que le choix de séquence de jeu était maladroit, ou tout simplement que quand on prétend incarner une telle lignée ça crée une grosse attente bien difficile à satisfaire, mais en tout cas ça ne m'a franchement pas donné envie.
Mougli
 
Skizomeuh a écrit :
Et puis c'est ouvert au projets européens j'imagine... Au contraire de Kickstarter.


Il y a déja 8-bit funding pour le reste du monde.
BeatKitano
 
Valanthyr a écrit :
Concernant Magrunner, ça ressemble plus à un énième FPP sans âme qu'à un jeu qui marierait cyberpunk et Lovecraft.

Peut-être que le choix de séquence de jeu était maladroit, ou tout simplement que quand on prétend incarner une telle lignée ça crée une grosse attente bien difficile à satisfaire, mais en tout cas ça ne m'a franchement pas donné envie.


Pareil, après ça doit pas être bien avancé vu qu'on a le pawn de udk dans la vid.
Daz
 
Joule a écrit :
Si 80% des joueurs approuvent, le jeu peut sortir. Sinon, les devs travaillent les features qui pêchent.

Là encore, le système peut être très casse-gueule, mais ils font confiance aux joueurs. Ca part d'une idée saine en tous cas.


Ce qui est pas mal c'est que si un projet se casse la gueule justement, ce sera de la faute des joueurs en majeure partie, et ce sera leur thune qui partira aux chiottes le cas échéant.
Pas d'énorme prise de risque pour le dev.
Aux joueurs d'être responsables.
pifore
 
Daz a écrit :


Ce qui est pas mal c'est que si un projet se casse la gueule justement, ce sera de la faute des joueurs en majeure partie, et ce sera leur thune qui partira aux chiottes le cas échéant.
Pas d'énorme prise de risque pour le dev.
Aux joueurs d'être responsables.


Le but du Lab sur Gamesplanet c'est justement de rassembler toutes les conditions pour réduire les risques et faire en sorte que les projets ne se cassent pas la gueule (en toute humilité). C'est la raison principale qui conduit à sélectionner les projets (avec le fait que les faire connaitre demande des ressources, du temps et bcp d'énergie...). Pour Magrunner en l’occurrence, 3am Games a déjà investi plus de 800,000€ dans le développement (allez voir la page projet qui répond à pas mal d’interrogations http://fr.lab.gamesplanet.com/magrunner/ ). Donc je pense que ce sont eux qui ont le plus à perdre au final...
Daz
 
Désolé, en me relisant je réalise que j'avais l'air d'ironiser. Le truc c'est qu'au contraire je trouve ça réellement bien. Laisser le joueur s'exprimer c'est cool mais ça peut mener à tellement de dérives qu'il faut les responsabiliser, et qu'ils comprennent que développer un jeu, c'est pas mal de compromis, on peut pas faire plaisir à tout le monde.
Et le meilleur moyen de les responsabiliser, c'est de faire qu'ils aient quelque chose en jeu.

C'était en rapport au commentaire de Joule, qui trouvait ça casse-gueule.
Joule
 
Y'avait pas que moi qui trouvait ça casse-gueule, le souci a été soulevé pendant la table ronde.

Gamesplanet pense que les gens qui auront investi dans le jeu se sentiront plus responsable, et surtout aussi, à un moment, auront envie d'y jouer plutôt que de le repousser éternellement. Ca se tient.
Mougli
 
Au delà des spécificités de leur service, est-ce qu'ils ont expliqué le fonctionnement du point de vue financier (cad, est-ce qu'il y a une cible de financement à atteindre, si oui est-ce du tout ou rien comme Kickstarter ou bien t'encaisses direct comme chez 8-bit funding?)
Joule
 
Tu sais Mougli, tu devrais aller voir leur site que j'ai linké deux fois dans la news pour voir comment ça marche.

Bon, pour te répondre quand même, espèce de flemmard, oui, il y a une cible de base, et différent palier au delà de cette cible.
Mougli
 
Ben non, je ne clique jamais sur les liens, à quoi ça sert ? :D

Après avoir lu la charte et la FAQ, j'ai vraiment l'impression d'avoir affaire à un éditeur "virtuel", secondé par potentiellement des milliers de producers.

On va attendre que les premiers projets essuient les plâtres (en supposant que leur contrat avec métabol ne soit pas trop lourd sur la confidentialité).
Daz
 
Joule a écrit :
Y'avait pas que moi qui trouvait ça casse-gueule, le souci a été soulevé pendant la table ronde.

Gamesplanet pense que les gens qui auront investi dans le jeu se sentiront plus responsable, et surtout aussi, à un moment, auront envie d'y jouer plutôt que de le repousser éternellement. Ca se tient.


Bon, je m'exprime si mal que ça ?
J'ai pas dit que t'étais le seul, j'ai pas dit qu'il était con de penser ça, je disais juste que mon commentaire était en réaction au tien sur cette page, puisque nos avis disent verge.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.
Je préférais l’époque gréco-romaine, on était plein et on se tapait. Là, je suis tout seul et vous me faites chier. - @DieuOfficiel
© Factornews 2001/2014